search-form-close
La LADDH exige la libération « immédiate » de Me Salah Dabouz

La LADDH exige la libération « immédiate » de Me Salah Dabouz

La Ligue algérienne de défense des droits de l’Homme (LADDH, aile Me Benissad) a exigé ce lundi la libération immédiate de l’avocat Me Salah Dabouze arrêté dimanche suite à un mandat d’arrêt émis par le juge d’instruction près le tribunal de Ghardaia.

La ligue « exige la libération immédiate » de Me Salah Dabouze et « dénonce les pratiques du système et de l’Etat profond qui continue à sévir » malgré le soulèvement du peuple contre les atteintes à la dignité humaine, écrit la LADDH dans un communiqué.

« Outre le fait que le parquet général de Ghardaia n’ait pas respecté la procédure légale d’informer au préalable le bâtonnier de l’ordre des avocats de Boumerdes dont dépend Me Dabouze, les poursuites à son encontre semblent dénuées de tout fondement dès lors que Me Dabouze a agi dans le cadre de sa mission en tant qu’avocat et que par conséquent constituent une atteinte flagrante aux droits de la défense, principe garanti par la Constitution, les conventions internationales relatives aux droits de l’Homme et la loi sur la profession d’avocat », observe l’ONG.

« L’émission du mandat d’arrêt à son encontre est une atteinte de plus aux droits de la défense, à la présomption d’innocence et dans les cas disproportionnée par rapport aux faits reprochés », note le texte.

| LIRE AUSSI : L’avocat et militant des droits de l’Homme Salah Dabouz arrêté à Alger

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close