search-form-close
  • Brent: $62,15-0,85%
  • Taux de change: 1 € = 134,84 DZD (Officiel), 204,50 DZD (Parallèle)
  • TSA Météo

La liste noire des médicaments sans ordonnance

Parmi les 62 médicaments sans ordonnance les plus vendus en France, près d’un sur deux (28) est à proscrire, révèle le magazine 60 Millions de consommateurs.

L’étude qui évalue le rapport bénéfice/risque d’une liste de médicaments pour le rhume, la toux, la grippe ou les troubles digestifs (diarrhée, maux d’estomac, vomissements) a été réalisée sous le contrôle du professeur Jean-Paul Giroud, pharmacologue clinicien reconnu, membre de l’Académie de médecine, et d’Hélène Berthelot, pharmacienne.

Risque d’accidents cardio-vasculaires

Dans cette liste noire, « figurent des stars de l’auto-médicamentation anti-rhume comme Actifed Rhume, DoliRhume ou Nurofen Rhume », écrit le magazine. Le premier médicament est jugé « séduisant, mais dangereux ». En effet, la présence d’un vasoconstricteur et d’un antihistaminique « n’est pas justifiée en raison des risques trop nombreux (accidents cardio-vasculaires, neurologiques, psychiatriques…), affirme 60 Millions de consommateurs.

DoliRhume qui associe « du paracétamol et un vasoconstricteur » est susceptible d’avoir des effets indésirables graves (accidents cardio-vasculaires et (ou) neurologiques ». En outre, détaille l’article, « le paracétamol n’est justifié qu’en cas de maux de tête ou de forte fièvre (au-delà de 38,5°C) ».

Le Nurofen Rhume est également déconseillé. « La présence d’un anti-inflammatoire non stéroïdien (ibuprofène) et d’un vasoconstricteur (pseudoéphédrine) est un non-sens pour traiter un nez qui coule ». Même son de cloche pour RhinAdvil et Humexlib.

60% des médicaments pour la toux sont à éviter

Parmi les médicaments pour la toux, 60% d’entre eux sont à proscrire, explique l’enquête. En ligne de mire, des sirops comme Humex toux sèche ou Toplexil qui sont à base d’oxomémazine, une « substance qui présente trop d’effets indésirables potentiels (somnolence, vertiges, hallucinations, sécheresse des muqueuses….), écrit 60 Millions de consommateurs. L’enquête déconseille aussi l’utilisation de Bronchokod sans sucre, de l’exomuc toux grasse orange, de  flumucil expectorant sans sucre, et de Mucomyst toux grasse.

Le magazine épingle également les pastilles pour soulager les maux de gorge (Drill, Drill miel rosat, Strefen sans sucre). Les deux premiers médicaments contiennent « un antiseptique non justifié pour traiter un mal de gorge », note l’enquête. Quant au Strefen sans sucre, le magazine estime que le fait de « transformer un anti-inflammatoire non stéroïdien en confiserie est regrettable et dangereux, vu les contre-indications et effets indésirables ! ». Les collutoires comme Angi-spray mal de gorge, Colludol, Humex mal de gorge qui utilisent des anesthésiques locaux sont également nocifs. L’Hexaspray contient quant à lui de l’alcool (1 g par flacon).

Si les médicaments pour lutter contre l’état grippal ont tous des publicités pleines de promesses, le magazine 60 Millions de consommateurs les déconseille. En effet, les Actifed, fervex, Doli état grippal contiennent des antihistaminiques (qui peuvent notamment provoquer une somnolence) mais aussi beaucoup de sucre. Chaque sachet de Doli état grippal contient « l’équivalent de deux morceaux de sucre ! », prévient l’enquête.

Un anti-diarrhée qui provoque de l’urticaire

Pour les troubles intestinaux, l’ercéfuryl -utilisé pour traiter la diarrhée- peut provoquer des effets indésirables importants : urticaire, œdème de Quincke, chute brutale de la tension artérielle. Trois médicaments qui traitent la constipation  sont également à proscrire : Dulcolax, dragées Fuca et Pursennide.

close
close