search-form-close
La police a utilisé des balles en caoutchouc contre les manifestants à Alger

La police a utilisé des balles en caoutchouc contre les manifestants à Alger

La police a utilisé des balles en caoutchouc pour réprimer les manifestants à Alger, accuse le mouvement RAJ dans un communiqué. « Malgré le caractère pacifique de la marche, la police a usé de la violence et de la répression de la marche à Alger avec usage de jets d’eau, du gaz lacrymogène et usant même de balles en caoutchouc », affirme l’organisation dans un communiqué.

Un chef secouriste bénévole interrogé par TSA a confirmé l’utilisation de ces balles. « Oui, la police a fait usage de balles en caoutchouc lors d’affrontements en haut du Boulevard Mohamed V. Nous avons déploré des blessés », a-t-il dit, sans fournir de chiffres sur le nombre exact de blessés.

Malgré un usage de la force par la police, la manifestation est restée globalement pacifique à Alger. Les manifestants ont, à plusieurs reprises, refusé d’affronter les forces de l’ordre. « Face aux vieillîtes de répressions et d’interdiction des manifestations à Alger, RAJ salue le civisme et la formidable mobilisation pacifique des Algériennes et des Algériens », écrit l’association.

« RAJ condamne et dénonce la répression de la manifestation et interpelle le pouvoir sur le respect du droit de manifester et de se rassembler à Alger et à travers tout le territoire national. Il dénonce également les barrages filtrants et le blocage des entrées d’Alger pour les manifestants venants des autres wilayas », ajoute le communiqué.

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close