search-form-close
La Tunisie rejette la proposition de l’Otan d’installer un centre de commandement sur son territoire

La Tunisie rejette la proposition de l’Otan d’installer un centre de commandement sur son territoire

La Tunisie a rejeté une proposition de l’Organisation du traité de l’Atlantique nord (Otan) qui aurait permis à l’alliance d’installer un centre de commandement militaire de l’Otan sur le territoire tunisien, selon le ministre de la Défense tunisien.

Le gouvernement tunisien « a rejeté une proposition de l’Otan qui aurait donné à la Tunisie une subvention de 3 millions d’euros pour recevoir des experts permanents qui auraient fourni des conseils techniques à l’armée tunisienne dans un centre d’opérations que le pays prévoit de développer et au sein duquel les armées coopèrent pour sécuriser les frontières et combattre les terroristes », a indiqué le ministre de la Défense Abdelkarim Zbidi, cité par Middle East Monitor.

Les déclarations du ministre Zbidi intervenaient dans le cadre d’une session devant la Commission pour la sécurité et la défense au sein du Parlement tunisien. « Le ministère travaille sur un projet pour compléter le centre commun pour la planification et la gestion des opérations, pour l’analyse de l’information et pour diriger des opérations conjointes entre les forces militaires.

Le ministre de la Défense tunisien a en outre indiqué que son ministère « a demandé l’obtention d’une subvention pour la Tunisie, à la condition qu’aucun parti en dehors de l’institution militaire tunisienne n’intervienne dans ce centre, et que le lieu où le centre sera établi soit à l’intérieur du territoire tunisien et choisi par le ministère de la Défense ».

Abdelkarim Zbidi a par ailleurs annoncé que les forces militaires tunisiennes ont mené environ un millier d’opérations militaires dans les zones suspectes dans différents gouvernorats du pays, ayant mené à l’élimination de 5 terroristes, la découverte de 28 caches, la destruction et la neutralisation de plus de 100 mines, la saisie d’équipements, ainsi qu’à la mort de deux agents militaires et 45 autres blessés à différents degrés.

close