search-form-close
L’Agence algérienne de coopération internationale officiellement créée

L’Agence algérienne de coopération internationale officiellement créée

L’Agence algérienne de coopération internationale pour la solidarité et le développement est officiellement créée en vertu du décret 20-42 publié au dernier numéro du Journal officiel.

Il y est stipulé que l’agence « est un établissement public à caractère spécifique dotée de la personnalité morale et de l’autonomie financière. Elle est placée sous la tutelle de la Présidence de la République. Dans le cadre de l’exercice de ses missions, l’agence peut disposer de représentations à l’étranger, établies conformément à la législation et à la réglementation en vigueur ».

Parmi ses missions, « participer à l’élaboration et à la mise en œuvre de la politique nationale de coopération internationale en matière économique, sociale, humanitaire, culturelle, éducative, scientifique et technique, de contribuer à la préparation du projet de budget de la coopération internationale et d’en assurer l’exécution, apporter son concours à l’action de l’appareil diplomatique et des ministères concernés pour la mobilisation optimale de l’assistance technique et financière extérieure au service du développement national et assurer le suivi de la gestion technique et financière des projets d’assistance et de coopération internationale, en faveur de pays tiers ».

L’agence aura aussi à « coordonner, en relation avec les départements ministériels concernés, la mise en œuvre de la politique de formation des étrangers en Algérie et la formation des Algériens à l’étranger, de promouvoir le placement des compétences nationales à l’étranger dans le cadre de la coopération internationale et d’en assurer le suivi, organiser des cycles de formation, notamment dans le domaine de la gestion des projets de coopération internationale, contribuer à la promotion de l’action humanitaire et de solidarité, en faveur de pays tiers et établir et entretenir des relations avec la communauté scientifique et les hommes d’affaires algériens installés à l’étranger, établir et développer des relations de coopération avec les organismes étrangers similaires, réaliser des études de veille stratégique et de la prospection ainsi que toutes analyses concourant à l’efficacité de la politique en matière de coopération internationale et mettre en place une banque de données sur la coopération internationale et l’action humanitaire ». Selon le même décret, l’agence est dotée d’un conseil d’orientation et dirigée par un directeur général, « nommé par décret présidentiel, ayant rang de conseiller à la Présidence de la République ».

En outre, elle est dotée d’un budget général annuel, comprenant un budget de fonctionnement et un budget de coopération internationale, inscrit à l’indicatif de la Présidence de la République.

La création de cette agence a été annoncée par le président Tebboune lors du sommet de l’Union africaine, dimanche 9 février à Addis-Abeba.

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close