search-form-close
Blocage de l’UMA : Messahel charge le Maroc

Blocage de l’UMA : Messahel charge le Maroc

Le ministre des Affaires étrangères Abdelkader Messahel reproche au Maroc d’être à l’origine de la situation de blocage dans laquelle se trouve l’Union du Maghreb arabe (UMA) depuis plusieurs années. “J’étais ministre délégué en charge des Affaires maghrébines. Nous croyons toujours à l’intégration maghrébine pour des raisons historiques, culturelles, politiques et économiques”, a assuré le chef de la diplomatie algérienne dans un entretien à la chaîne russe RT, diffusé ce mardi 20 février.

Pour argumenter, M. Messahel, qui se trouve à Minsk en Biélorussie pour une visite de travail, affirme que l’Algérie a conçu et réalisé ses infrastructures de base, dans l’optique de l’intégration régionale. Il a cité l’autoroute est-ouest, qui relie les frontières Est à celles de l’ouest et la Transaharienne, qui relie Alger au pays du Sahel.

M. Messahel a indiqué que la lettre adressée vendredi 16 février par le président Abdelaziz Bouteflika aux dirigeants maghrébins, à l’occasion de la célébration du 29e anniversaire de la création de l’UMA, “était claire”.

Pour M. Messahel, l’Algérie ne voit pas dans le conflit au Sahara occidental un obstacle pour construire l’UMA.

“On a été plus loin. On a dit que s’il y a des problèmes politiques, pour des raisons connues, comme l’affaire du Sahara occidental qui peut être un obstacle entre guillemets pour quelques États. Même si pour nous, ce n’est pas le cas, au contraire”, a-t-il dit.

Le chef de la diplomatie algérienne a rappelé qu’en 2001, l’Algérie avait proposé la création de la Communauté économique maghrébine. “On a dit on ne parle pas de l’intégration politique, faisons de l’intégration économique, avec des politiques communes”, a-t-il expliqué, en assurant que son projet est “toujours sur la table”. “Nous souhaitons revenir à ces idées et nous sommes ouverts”, a-t-il soutenu.

“L’intégration maghrébine est un choix stratégique pour l’Algérie”, a répété M. Messahel, qui a effectué une visite de travail à Moscou, dimanche et lundi derniers.

close