search-form-close
  • Brent: $51,79-0,08%
  • Taux de change: 1 € = 117,16 DZD (Officiel), 189 DZD (Parallèle)
  • TSA Météo

Lancement officiel du permis à points et de la nouvelle carte grise des véhicules

Le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Noureddine Bedoui, a procédé ce dimanche 16 avril à Alger au lancement officiel du permis biométrique à points ainsi que de la nouvelle carte d’immatriculation (grise) des véhicules (carte grise).

| LIRE AUSSIPermis à points et nouvelle carte d’immatriculation : lancement officiel demain

Le nouveau permis biométrique, conçu par des ingénieurs algériens et dont le lancement coïncide avec l’entrée en vigueur du nouveau Code de la route, est un document « totalement sécurisé » qui permet une meilleure « vérification de son détenteur et un suivi minutieux de son statut juridique », Selon M. Bedoui.

Outre l’aspect technologique, ce document, doté d’un système d’information avancé, vise à prévenir, mais aussi à lutter, contre les accidents de la route, d’après les explications du ministre de l’Intérieur. « Le nouveau Code de la route se base essentiellement sur le principe d’un permis à points. Et c’est cela qui garantira ce nouveau permis », a-t-il affirmé.

Pour M. Bedoui, cette « prouesse technologique » facilitera également la tâche des agents des services de sécurité chargés de la sécurité routière. Ces derniers, n’auront plus besoin prochainement de dresser des contraventions écrites, a-t-il fait savoir.

« Ce projet aura un grand impact sur les agents de sécurités chargés de la sécurité routière qui ne seront plus dans l’obligation de rédiger des contraventions grâce à l’utilisation de moyens électroniques efficaces », a-t-il révélé.

Toutefois, les mesures de répressions classiques pour lutter contre l’augmentation du nombre des accidents seront consolidées, a-t-il assuré. « Ce document (le permis biométrique) met la prévention au cœur de sa stratégie sans pour autant abandonner les mesures de répression classiques qui se consolident au vu du nombre impressionnant des victimes enregistrées chaque année », a-t-il souligné.

S’agissant de la nouvelle carte d’immatriculation, le ministre de l’Intérieur a indiqué que cette dernière n’affichera pas les informations des véhicules comme les anciennes plaques. « Ces informations seront enregistrées grâce des puces électroniques que contient cette nouvelle plaque », a expliqué M. Bedoui.

Pour lui, cette nouvelle cartee d’immatriculation est un projet économique par « excellence » dans la mesure où il permet « de fournir les informations nécessaires en ce qui concerne le contrôle technique de la voiture, son assurance contre les risques et éventuellement l’affichage de la consommation du carburant, s’il y a besoin », a-t-il précisé.

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

  • Votre avis

  • À la une

    Quand Ouyahia critique indirectement Bouteflika
    Il y a 13 min

    Ahmed Ouyahia a critiqué, ce mardi 26 avril, la politique de hausse…

    Ahmed Ouyahia a critiqué, ce mardi 26 avril, la politique de hausse des salaires accordée en 2012. Évoquant une période « d’opulence financière » à l’époque, le chef du RND a rappelé son caractère éphémère.
    Printemps arabe
    Dans la foulée des printemps arabes, pour calmer le front social, le gouvernement qu’il dirigeait a entamé une revalorisation conséquente des rémunérations de la fonction publique, assortie d’une période de rappel lui donnant ainsi un effet rétroactif.
    Partie de la volonté de l’ancien…

  • Actualité - Politique

  • Économie