search-form-close

Le 20H de l’ENTV ignore la rencontre entre Tebboune et Édouard Philippe

New Press

Abdelmadjid Tebboune a rencontré, ce lundi 7 août à Paris, son homologue français Édouard Philippe. “Durant son escale à Paris, le premier ministre, Abdelamdjid Tebboune a été convié par son homologue français, Édouard Philippe, à une rencontre informelle à l’hôtel Matignon“, a indiqué le premier ministère dans un communiqué, publié via l’agence officielle.

| LIRE AUSSIRencontre informelle entre Tebboune et le Premier ministre français à Paris

Le communiqué a calmé les rumeurs et les interrogations qui avaient pris de l’ampleur après la diffusion, en début d’après-midi, par Ennahar TV, un média proche de la présidence de la République, d’informations selon lesquelles cette rencontre a eu lieu, sans “l’aval des autorités algériennes“. Comprendre, sans l’aval du chef de l’État.

Mais, curieusement, cette rencontre a été zappée par le journal télévisé le 20H de l’ENTV. Le principal journal de la télévision publique a ouvert avec un message de félicitations adressé par le président Abdelaziz Bouteflika à son homologue ivoirien. Il a directement enchaîné avec la rencontre entre Abdelkader Messahel et l’émir du Koweït puis la visite du général Ahmed Gaid Salah dans la deuxième région militaire, dont le siège est basé à Oran. Mais pas un mot sur la rencontre, la première du genre, entre Tebboune et Édouard Philippe.

La non-diffusion de l’information d’une rencontre même informelle entre Tebboune et son homologue française par le 20H de l‘ENTV, dont le contenu est sévèrement contrôlé par la présidence de la République, suscite des interrogations sur cette mystérieuse “escale” du Premier ministre à Paris. D’autant que Matignon n’a pas communiqué officiellement sur cette rencontre. Le service de presse de Matignon n’a confirmé la rencontre qu’en fin de journée.

Édouard Philippe et Abdelmadjid Tebboune devaient initialement avoir une conversation téléphonique la semaine dernière. Mais comme le Premier ministre algérien a décidé, entre-temps, de se rendre à Paris en séjour privé, son homologue français a proposé de transformer l’entretien téléphonique en rencontre informelle à Matignon.

Abdelmajid Tebboune a-t-il pris le risque de rencontrer Édouard Philippe, sans informer la présidence de la République ? De quoi Tebboune et Philippe ont-ils parlé ? Des questions qui restent, ce soir, sans réponse.

close