search-form-close
Le Collectif des journalistes algériens unis dénonce l’interpellation « arbitraire » de Khaled Drareni

Le Collectif des journalistes algériens unis dénonce l’interpellation “arbitraire” de Khaled Drareni

Le collectif des journalistes algériens unis (CJAU) a dénoncé ce vendredi l’interpellation « arbitraire » du journaliste Khaled Drareni, hier jeudi par les services de sécurité. Pour le collectif, ces « pratiques portent atteinte à la liberté de la presse » en Algérie.

« Suite à l’interpellation arbitraire de notre porte-parole, M. Khaled Drareni, nous, les membres du collectif des journalistes algériens unis, dénonçons ces pratiques qui portent atteinte à la liberté de la presse. M Drareni a été sommé, lors de son interrogatoire, d’arrêter ses publications « subversives » sur Twitter et de ne plus « induire en erreur l’opinion publique ». C’était, selon les officiers qui ont interrogé notre porte-parole, « dernier avertissement » de M Drareni », écrit le CJAU dans un communiqué publié sur sa page Facebook.

Le Collectif des journalistes algériens unis exprime son « entière solidarité » à Khaled Drareni, et dénonce « fermement le harcèlements et la répression dont sont victimes les journalistes qui refusent de se plier à la ligne éditoriale imposée par le pouvoir ».

Khaled Drareni a été interpellé hier jeudi vers 15h00, avant d’être interrogé pendant plus de 7 heures par les services de sécurité.

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close