search-form-close

Le déficit commercial de l’Algérie en net recul, les importations de carburants en très forte hausse

NEWPRESS

Le déficit commercial de l’Algérie a chuté de 34%, à 9,5 milliards de dollars sur les dix premiers mois de 2017, contre 14,4 milliards sur la même période de 2016, selon les chiffres des Douanes publiés ce lundi 20 novembre par l’agence officielle. En valeur, la baisse est de 4,9 milliards de dollars.

Les exportations ont nettement augmenté, à 28,67 milliards de dollars, contre 24,5 milliards sur la même période de 2016 (+17,1%), en hausse de près de 4,2 milliards. Les importations ont baissé mais à un très faible rythme en s’établissant à 38,18 milliards de dollars contre 38,88 milliards (-1,8%), en baisse de 700 millions de dollars, précise la même source.

Les hydrocarbures continuent de représenter l’essentiel des ventes algériennes à l’étranger (94,8% du volume global des exportations) en s’établissant à 27,18 milliards de dollars contre 23,04 milliards sur la même période de 2016, soit une hausse de 4,14 milliards correspondant à une augmentation de près de 18%. Les exportations hors-hydrocarbures se sont établies à 1,49 milliard, soit une hausse de 3,4% par rapport à la même période 2016.

Hausse des importations des carburants

Les hausses des importations concernent les produits alimentaires, les produits énergie et lubrifiants, les biens d’équipement agricoles et les demi-produits.

Ainsi, les produits alimentaires ont été importés pour 7,12 milliards de dollars sur les 10 premiers mois de 2017 (+4,5%). Les demi-produits pour 9,07 milliards de dollars (+2,4%), les produits énergie et lubrifiants (carburants notamment) pour 1,5 milliard de dollars (+44,06%) et les biens d’équipements agricoles pour 508 millions de dollars (+26,05%).

Par contre, des baisses d’importations, quoique légères, ont été enregistrées pour les biens d’équipements industriels en s’établissant à 11,72 milliards de dollars (-7,5%), les biens de consommation non alimentaires avec 7,04 milliards (-10,15%) et les produits bruts à 1,22 milliards (-2,4%).

La Chine est encore venue en tête des principaux fournisseurs de l’Algérie, avec 7,29 milliards de dollars (19,11% des importations globales algériennes), suivie de la France avec 3,47 milliards (9,1%), de l’Italie avec 3,04 milliards (7,9%), de l’Espagne avec 2,56 milliards (6,7%) et de l’Allemagne avec 2,54 milliards (6,65%).

Les principaux fournisseurs de l’Algérie sur les dix premiers mois de 2017

Pays Valeur

(millions de dollars)

Évolution
Chine 7.297 +4,9%
France 3.474 -14,1%
Italie 3.046 -22,8%
Espagne 2.561 -14,03%
Allemagne 2.540 +6,2%
Turquie 1.701 +4,5%
USA 1.491 -21,32%
Corée du Sud 1.487 +73,51%
Argentine 1.219 +8,16%
Brésil 1.183 +16,44%
Russie 1.004
Inde 849 +12,75%
Belgique 536 +4,7%
Nouvelle-Zélande 529 +76,33%
Pays-Bas 523 -9,36%
Sous-Total 29.440
TOTAL 38.177

 

close