search-form-close
Le président de la JSK lourdement sanctionné par la LFP

Le président de la JSK lourdement sanctionné par la LFP

À l’initiative de la Fédération algérienne de football (FAF), la Ligue de football professionnel (LFP) a décidé de frapper d’une main de fer Cherif Mellal. Réunie jeudi, la commission de discipline de la Ligue a infligé en effet une sanction de deux ans de suspension au président de la JSK, et une amende d’un million de dinars au club.

Saisie à deux reprises par la FAF le 9 août et 7 septembre derniers, la  commission de discipline de la LFP a « prononcé une sanction de deux ans de suspension de toute fonction officielle et/ou activité en relation avec le football à compter du 20 juin 2019 avec proposition de radiation à vie pour M. Cherif Mellal, président de la JS Kabylie », écrit la LFP dans un communiqué.

Le président de la JSK a été sanctionné pour des « propos qualifiés de violation de l’obligation de réserve, d’outrage à la fédération, ligue et de leurs structures et membres, d’atteinte à la dignité et à l’honneur à leurs membres et non-respect des décisions des commissions juridictionnelles », précise la même source.

La LFP rappelle que le patron du club le plus titré d’Algérie était « déjà sous le coup d’une sanction disciplinaire de deux ans de suspension ferme ».

Le 25 juillet, le président de la JSK avait appelé le président de la FAF Kheireddine Zetchi à remettre sa démission, et critiqué son inaction.

« Il ne lui reste qu’une solution : convoquer une Agex (Assemblée générale extraordinaire, NDR) et déposer sa démission. Il y a d’autres hommes, plus courageux, qui peuvent gérer le football national », avait déclaré Mellal au sujet de Zetchi.

Mercredi, le président de la FAF avait lancé un appel aux autorités d’intervenir pour « mettre fin aux agissements » de Mellal.

« Ne se contentant pas de décider unilatéralement d’entamer les entraînements de son équipe, faisant fi des décisions de l’État algérien qui a prorogé la date de confinement au 30 septembre 2020 et de l’interdiction de regroupements et encore moins d’entamer les entraînements en raison de la fermeture des infrastructures sportives depuis le mois de mars 2020, ce dirigeant n’a cessé d’avoir une attitude provocatrice et insultante », a dénoncé le Bureau fédéral.

« Toutes ces dérives ne resteront pas impunies puisqu’un examen minutieux sera fait des déclarations de ce dirigeant et que la FAF est dans son bon droit de recourir aux juridictions compétentes pour défendre son honorabilité », a ajouté le BF.

En réponse, la direction de la JSK, a dénoncé les violations des textes réglementaires par la FAF. « Il est irresponsable de rester muet sur la violation des textes réglementaires par le bureau fédéral qui ne cesse de commettre de graves dérapages », a dénoncé la JSK dans un communiqué.

Le club kabyle a lancé  aussi un appel aux « autorités compétentes pour intervenir, dans l’objectif de mettre fin aux agissements de dirigeants des instances footballistiques ».

  • Les derniers articles