search-form-close

LE VRAI DU FAUX : le Niger vient-il de se doter d’un grand hôpital ultramoderne ?

La page Facebook « Doctors», dédiée à la santé en Algérie et à la situation des médecins algériens et suivie par plus de 600 000 utilisateurs, a posté une publication ce samedi dans laquelle elle a partagé des photos d’un grand hôpital moderne qui serait situé au Niger.

« Le Niger, l’un des pays les plus pauvres du monde, construit un hôpital moderne d’une superficie de 33 000 m² sur un terrain de 16 hectares. Il dispose d’une capacité de 500 lits ainsi que de 12 blocs pour des opérations chirurgicales complexes et contient la majorité des spécialités », écrit la page.

En moins de 24 heures la publication a été « likée » près de 2000 fois et partagée près de 1600 fois. De nombreux internautes ont notamment affiché leur incompréhension qu’un pays pauvre comme le Niger puisse disposer d’un tel centre, mettant en contraste la situation déplorable des hôpitaux algériens malgré la rente pétrolière ayant abondé pendant quinze ans.

Qu’en est-il vraiment ? Le Niger, pays dont le PIB est 20 fois inférieur à celui de l’Algérie et où plus de deux tiers de la population vit avec moins d’un dollar par jour, dispose-t-il réellement d’un hôpital ultramoderne ?

La réponse est oui. Situé à la capitale Niamey, le centre hospitalier baptisé l’Hôpital Général de Référence a été inauguré en grande pompe en août 2016 par le président nigérien Mahamadou Issoufou, rapporte le média VoA Afrique. Bâti sur une superficie de 33 000² et s’étendant sur 16 hectares, l’hôpital dispose bien de 500 lits et serait l’un des plus grands hôpitaux d’Afrique de l’Ouest, affirme le média Les Afriques.


Le ministre de la Santé nigérien annonçait à l’inauguration de l’hôpital que le pays fera appel à des médecins chinois, turcs et cubains pour y travailler, et que ce centre hospitalier permettra de réduire la facture très élevée des évacuations sanitaires à l’étranger, estimée chaque année à plus de 5 milliards de francs CFA, soit 7,6 millions d’euros.


Quant au coût, la construction de l’hôpital a coûté 45 milliards de francs CFA, soit 68 millions d’euros, indique VoA Afrique. Il est précisé qu’il s’agit en réalité d’un hôpital « construit gracieusement par la Chine ».

Les entreprises chinoises ont en effet obtenu ces dernières années plusieurs marchés de construction de routes et de ponts au Niger. La Chine extrait également du pétrole dans la région de Diffa, dans le sud-est du Niger. Le pétrole brut est ensuite acheminé dans un oléoduc jusqu’à Zinder, dans le centre du pays, où il est raffiné par une usine détenue par les Chinois, indique la même source, qui rapporte que la Chine exploite également de l’uranium dans la zone d’Agadez, au nord du Niger.

L’Hôpital de Référence de Niamey serait ainsi un cadeau de la Chine en signe de gratitude vis-à-vis des bonnes relations qu’entretiennent les deux pays, dans la même veine que la construction de l’Opéra d’Alger, également un don chinois effectué à l’État algérien.

close