search-form-close
  • Brent: $62,15-0,85%
  • Taux de change: 1 € = 134,84 DZD (Officiel), 204,50 DZD (Parallèle)
  • TSA Météo

Les arrivées de clandestins en Espagne ont augmenté de 88%

Le nombre de migrants clandestins arrivés en Espagne depuis le début de l’année a augmenté de 88,1% par rapport à 2016, a indiqué mardi le ministre espagnol de l’Intérieur Juan Ignacio Zoido.

Au 11 septembre, 15.473 migrants étaient entrés clandestinement en Espagne, dont 11.162 par la voie maritime et 4.311 par la voie terrestre, a précisé le ministre devant une commission parlementaire.

L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) avait prévenu en août que l’Espagne pourrait dépasser dès cette année la Grèce et devenir la deuxième porte d’entrée de l’immigration clandestine par mer dans l’UE.

Au 9 septembre, selon l’OIM, près de 18.500 migrants avaient gagné les côtes grecques depuis début 2017. L’Italie restait de loin la principale porte d’entrée, avec quelque 100.000 arrivées.

Juan Ignacio Zoido a également indiqué que 8.956 migrants originaires d’Afrique subsaharienne avaient tenté de traverser clandestinement la barrière séparant le Maroc de l’enclave espagnole de Ceuta, contre 613 sur la même période de 2016.

Parmi eux, environ un millier, notamment des Guinéens et des Camerounais, ont réussi à passer.

Le ministre a également attribué la “forte pression migratoire” sur les enclaves espagnoles de Ceuta et Melilla au nombre croissant de migrants dans le nord du Maroc, ceux-ci évitant notamment la Libye, devenue trop dangereuse.

La double clôture de Ceuta, construite en 1999 et surélevée de trois à six mètres de hauteur en 2005, “n’atteint plus l’objectif pour lequel elle avait été construite à l’époque”, a admis Juan Ignacio Zoido.

“Les migrants utilisent des outils comme des masses, des cisailles ou des crochets pour fracturer les portes du périmètre frontalier et couper ou escalader les clôtures”, a-t-il expliqué.

Le gouvernement espagnol compte investir en 2018 quelque 12 millions d’euros pour rénover et renforcer la clôture de 8,4 kilomètres de long.

Ceuta et Melilla, villes sous administration espagnole d’environ 85.000 habitants chacune, sont les deux seules frontières terrestres de l’Union européenne avec l’Afrique.

close
close