search-form-close
  • Brent: $58,12+0,44%
  • Taux de change: 1 € = 134,35 DZD (Officiel), 204 DZD (Parallèle)
  • TSA Météo

Les États-Unis quittent l’Unesco ​et l’accusent d’être “anti-israélienne”​

Les Etats-Unis ont annoncé jeudi qu’ils se retiraient de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco), accusant l’institution d’être “anti-israélienne”.

Les Etats-Unis souhaitent conserver un statut d’observateur, a précisé le département d’Etat dans un communiqué, en lieu et place de leur représentation à l’agence onusienne dont le siège est à Paris.

Le retrait ne sera effectif qu’à compter du 31 décembre 2018, conformément aux statuts de l’Unesco, ajoute-t-il.

“Cette décision n’a pas été prise à la légère, et reflète les inquiétudes des Etats-Unis concernant l’accumulation des arriérés à l’Unesco, la nécessité d’une réforme en profondeur de l’organisation, et ses partis pris anti-israéliens persistants”.

Washington avait prévenu début juillet de son intention de réexaminer ses liens avec l’Unesco après sa décision de déclarer la vieille ville de Hébron, en Cisjordanie occupée, “zone protégée” du patrimoine mondial. Cette décision, qualifiée d'”affront à l’Histoire”, “discrédite encore plus une agence onusienne déjà hautement discutable”, avait alors déclaré l’ambassadrice américaine à l’ONU, Nikki Haley.

Les Etats-Unis, grand allié d’Israël, avaient déjà pris ses distances avec l’Unesco. Ils avaient ainsi arrêté de participer à son financement en 2011 après que l’agence a admis les Palestiniens parmi ses Etats membres. Mais ils continuaient depuis à siéger au Conseil exécutif de l’Unesco, composé de 58 membres.

Selon le département d’Etat, un statut d’observateur permettrait de continuer d’apporter la “vision” et “l’expertise” américaines “sur certains dossiers importants gérés par l’organisation”, notamment “la protection du patrimoine mondial, la défense de la liberté de la presse” et la promotion des sciences et de l’éducation.

La directrice générale de l’Unesco Irina Bokova a immédiatement dit “regretter profondément” le retrait américain. “L’universalité est essentielle à la mission de l’Unesco pour construire la paix et la sécurité internationales face à la haine et à la violence, par la défense des droits de l’Homme et de la dignité humaine”, a-t-elle estimé.

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

  • Votre avis (5)

    • Chamoha

      Chamoha

      les usa vont revenir, car c ‘est la fille de conseiller juif marocain du ROI M6 qui est nommée à la tète de cette institution.
      vive lE Maroc de Tanger à El Gouira et 1,2,3 viva l’algerie.

    • hamidouz

      hamidouz

      De toutes façon Israel n’est pas l’alliè des USA comme on le prétend mais c’est plutot une antenne des USA au moyen orient !

    • Iglidh

      Iglidh

      L’unesco qui ne defend pas les enfants des pays musulmans où l’on inculque la charia dès la tendre enfance n’a rien d’une organisation humanitaire.

      • Avicenne

        Avicenne

        pauvre débile toujours le méme refrain….prend ta copine tamurt du et aller vous marié tu pouras rejoindre tes copines du MAK

      • Iglidh

        Iglidh

        @avizane, Là où on en trouve les arabislamiques il ne resterait que les vers!

  • À la une

  • L'Actualité en temps réel

  • International

close
close