search-form-close
L’Iran menace de ne laisser « aucune région intacte » en Arabie saoudite à part Médine et la Mecque

L’Iran menace de ne laisser « aucune région intacte » en Arabie saoudite à part Médine et la Mecque

La tension est montée encore d’un cran entre l’Iran et l’Arabie saoudite. Dimanche, le ministre iranien de la Défense Hossein Dehghan a mis en garde Riyad contre une éventuelle « idiotie ». « Si les Saoudiens font une idiotie, nous ne laisserons aucune région intacte à l’exception de La Mecque et Médine », a déclaré dimanche Hossein Dehghan, cité par l’agence de presse officieuse Tasnim, selon plusieurs médias.

Les Saoudiens « pensent qu’ils peuvent faire quelque chose avec leurs forces aériennes, je leur conseille de ne pas commettre une idiotie, sinon il n’y aura pas aucun lieu sûr en Arabie saoudite à part la Mecque et Medine », a menacé le ministre iranien de la Défense.

Dehghan assure que son pays « n’a pas l’intention d’occuper aucun pays arabe, ni musulman ». « Ils pensent qu’ils peuvent montrer leurs muscles aux peuples, dont le peuple iranien, mais ils ne savent pas ce qu’ils disent à cause de leur vanité, de leur ignorance et de leur arrogance », a-t-il ajouté.

Le ministre iranien a répondu ainsi aux déclarations faites mardi dernier par le vice-prince héritier saoudien Mohamed ben Salman qui a menacé de transférer le conflit entre les deux pays à l’intérieur de l’Iran. Il a dit que la lutte d’influence entre le royaume sunnite et la république islamique chiite doit avoir lieu « à l’intérieur de l’Iran, pas en Arabie saoudite », sans fournir davantage d’explications. Fils du roi Salmane, le prince Mohamed, est également le ministre de la Défense du royaume. Il a également exclu tout dialogue avec l’Iran. « Comment organiser un dialogue avec un régime construit sur une idéologie extrémiste» qui veut contrôler « la terre des musulmans et diffuse leur chiisme duodécimal dans le monde musulman », a-t-il déclaré, selon les médias.

À la tête d’une coalition militaire arabe, l’Arabie saoudite combat les rebelles houthis au Yémen et accuse Téhéran de les soutenir militairement.

  • Les derniers articles