search-form-close
  • Brent: $63,16+0,81%
  • Taux de change: 1 € = 134,84 DZD (Officiel), 204,50 DZD (Parallèle)
  • TSA Météo

LNF : Kerbadj reste, et après ?

Amine / NEWPRESS
Mahfoud Kerbadj, président de la LFP

À présent que Mahfoud Karbadj a décidé d’aller au bout de sous mandat répondant favorablement à la demande de la majorité des présidents des clubs de poursuivre sa mission à la tête de la LNF, que va-t-il se passer ? Rien. Du moins jusqu’à la fin de la saison.

Il faut dire que Kerbadj ne s’est pas fait trop prier pour renoncer à sa démission. Il donnait plutôt l’impression de chercher du soutien et une caution. En tout cas, il n’a pas insisté pour partir. La convocation de l’AG extraordinaire lui a servi par ailleurs de dissiper quelques malentendus avec certains membres influents, notamment avec le président de l’ESS, Hassen Hamar, qui le critiquait à tout-va ces derniers temps. Mais le grand gagnant au sortir de l’assemblée est sans doute le dissident Abdelkrim Medouar qui a réussi à réunifier les rangs dispersés des présidents des clubs contre les dirigeants de la FAF. La nouvelle équipe de Zetchi est accusée de tirer les ficelles, notamment dans la désignation des arbitres qui favoriseraient certaines équipes au détriment d’autres. L’absence du président de la FAF et celle de son premier vice-président, Rebouh Haddad de l’AG confirment la rupture entre les deux institutions.

| LIRE AUSSI : Mahfoud Kerbadj, président de la LFP : « Même El Hadi Ould Ali m’a demandé de rester »

Les présidents des clubs, par la voix de leur porte-parole Medouar, exigent plus de prérogatives dans la gestion du championnat, dénonçant au passage l’interférence et l’ingérence des pouvoirs publics dans les affaires du football. Mais sachant que la survie de leurs clubs dépend essentiellement des subventions et autres mannes financières de l’État, peuvent-ils sérieusement réclamer quoi que ce soit ?

close
close