search-form-close
L’ONM déplore les attaques contre les symboles de la Révolution

L’ONM déplore les attaques contre les symboles de la Révolution

L’Organisation Nationale des Moudjahidine (ONM), par la voix de son Secrétaire général par intérim, Mohand Ouamar Benelhadj, a « condamné » , ce mercredi 15 janvier, les propos tenus par l’ancien directeur de la Culture de la wilaya de M’sila, qui avait traité le Chahid Abane Ramdane de « traître ».

L’ONM se dit prête à se constituer partie civile « puisque des actions en justice sont déjà déclenchées ». L’ONM n’exclut pas de déposer une plainte « si les frères de l’Organisation le jugent nécessaire », a assuré Mohand Ouamar Benelhadj dans une vidéo publiée sur la page de l’ONM.

« Un directeur de la Culture digne de ce nom ne doit pas prononcer une telle accusation à l’encontre du Chahid Abane Ramdane », a déclaré Mohand Ouamar Benelhadj. « Une telle accusation mérite selon la loi une sanction », ajoute le secrétaire général par intérim de l’ONM qui rappelle que la Constitution de 2016 dans un de ses articles « donne la possibilité au procureur de la République d’engager des poursuites judiciaires contre toute personne qui profère de telles accusations ».

Le premier responsable de l’ONM cite d’autres textes de loi qui sanctionnent l’atteinte aux symboles de la Révolution. Il regrette que ce genre d’attaques à l’encontre des symboles de la révolution nationale ne soit pas une première. « Ce n’est pas la première fois que quelqu’un profère des accusations contre un Chahid, un responsable ou un moudjahid », souligne-t-il.

Concernant les consultations politiques lancées par le président de la République dans l’optique de la révision constitutionnelle, le SG de l’ONM estime que le dialogue « doit s’ouvrir à tout le peuple et pas seulement à certaines catégories ou personnalités », tout en suggérant au Hirak et au-delà la population de s’ « organiser » et de dégager des porte-parole.

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close