search-form-close
Louisa Hanoune aux autorités : « Ne jouez pas avec le feu »

Louisa Hanoune aux autorités : “Ne jouez pas avec le feu”

Le Parti des travailleurs (PT) tranchera demain samedi la question de sa participation à l’élection présidentielle d’avril prochain, a annoncé ce vendredi 1er mars sa secrétaire générale du parti, Louisa Hanoune, à l’ouverture de la session ordinaire du Comité central du parti tenue à Alger.

« Le comité central rendra sa décision en toute souveraineté demain à l’issue des débats », a-t-elle indiqué, précisant qu’au cas où cette instance trancherait en faveur de la participation, son dossier de candidature est ficelé.

« La collecte des signatures a été extrêmement difficile à cause de la fraude et des pratiques de l’administration qui a exercé une pression terrible sur les citoyens depuis l’annonce d’un cinquième mandat présidentiel », a-t-elle ajouté.

Dans ce cadre, Louisa Hanoune révèle que le PT a été aidé dans la collecte des signatures par le Parti de la liberté et la justice (PLJ) de Mohand-Saïd Oubelaid.

Hanoune met en garde contre la répression

La patronne du PT, qui a appelé les militants et élus de son parti à prendre part aux marches de ce vendredi, n’a pas manqué de mettre en garde contre la répression. « Nous mettons en garde contre toute répression des marches qui portent pour slogan « pacifique, pacifique », ce qui renseigne sur la volonté des citoyens de préserver la sécurité et un haut sens de la responsabilité. (…) Est-il possible que le gendarme ou le policier réprime les citoyens ? », s’est-elle interrogée, avant d’y répondre : « Non, absolument pas ».

« Mais si cela devait arriver par un ordre des autorités, il faut que les voix s’élèvent (…) Ne jouez pas avec le feu, ne jouez pas avec le sort de notre pays », lance-t-elle avant de mettre au défi les autorités : « Si vous êtes vraiment des nationalistes et des patriotes comme vous le prétendez, alors partez pour que vive l’Algérie ! (…) Arrêtez cette mascarade électorale pour permettre au peuple algérien d’exercer pleinement sa souveraineté et son libre arbitre », a-t-elle enchaîné.

Hanoune répond à Ouyahia : « Le temps de la peur est révolu »

La patronne du PT a répondu aux déclarations faites jeudi par le Premier ministre Ahmed Ouyahia, au cours desquelles il avait indiqué que la guerre en Syrie avait commencé par des roses. « Le temps de la peur est révolu. La jeunesse et le peuple ont brisé le mur de la peur. Oui, en Syrie le mouvement a dégénéré, mais c’était parce que les grandes puissances impérialistes avaient envoyé des terroristes pour détruire la Syrie (…) Nous n’accepterons aucune interférence étrangère. Ne vous mêlez pas, c’est une affaire de famille », a-t-elle assuré.

  • Les derniers articles