search-form-close
Lutte contre le Covid-19 : l’Afrique sur la carte mondiale de l’innovation

Lutte contre le Covid-19 : l’Afrique sur la carte mondiale de l’innovation

Une carte mondiale de l’innovation pour lutter contre le virus Covid-19 a été lancée le 8 avril par StartupBlink, en partenariat avec l’Onusida et Moscow Agency of Innovations.

Elle répertorie des centaines d’innovations et de solutions venues des quatre coins du monde, permettant de soutenir et de renforcer la riposte au Covid-19.

Sur les quelque 500 innovations répertoriées, 14 viennent d’Afrique. Il faut aussi préciser que la grande majorité des innovations sont concentrées aux États-Unis. La carte n’en mentionne que 5 pour le Japon, 4 pour la Corée du Sud et 8 pour l’Inde. L’Algérie n’y figure pas.

Parmi les initiatives africaines innovantes, on cite celle d’Arone, du Nigeria, qui construit des drones autonomes pour la livraison rapide de fournitures médicales pour les cliniques, les hôpitaux, les laboratoires et les établissements de santé en Afrique.

En Tunisie, SeekMake fabrique des écrans faciaux, des lunettes de protection et des valves pour les hôpitaux en utilisant son vaste réseau d’imprimantes 3D.

Blink Pharmacie est une application marocaine qui permet aux pharmaciens de passer directement une commande auprès des grossistes et des laboratoires.

Dans le chapitre de l’information, plusieurs innovations africaines sont répertoriées. Sehatuk-bot, un chatbot, développé par la société marocaine Dial Technologies, répond aux questions sur la prévention, les symptômes et donne des informations générales sur le virus.

En Tunisie, Comycode (une école de codeurs) a développé N3awen.com, une plateforme qui centralise toute l’aide disponible, principalement à l’attention des hôpitaux. Toujours en Tunisie, Defusor a lancé l’initiative de prévention de la désinformation Covid-19 pour détecter, signaler et démystifier le contenu nuisible et les fausses informations lors de cette crise.

Pour le diagnostic, SmartHealth au Kenya a développé un outil d’évaluation des risques Covid-19 et, en Égypte, Rology, une plateforme de téléradiologie à la demande, résout le problème de pénurie de radiologues, en proposant un diagnostic du Covid-19 grâce à l’intelligence artificielle.

Au Ghana, l’application Redbird offre un outil de diagnostic de télésanté pour le Covid-19. L’application est un moyen pour chaque personne de déclarer elle-même ses symptômes, ou leur absence, avec son numéro de téléphone et son emplacement.

Encore au Kenya, la société Flare qui exploite le plus grand réseau d’ambulances a développé une technologie lui permettant de positionner les ambulances sur une carte en temps réel (comme Uber). Une équipe de répartition exploite cette carte pour déplacer rapidement les patients vers les centres de soins.

Au Nigeria, le CcHUB, l’un des plus grands incubateurs d’innovations technologiques d’Afrique, propose de financer et de soutenir la recherche et la conception de projets liés au Covid-19. Il a débloqué un financement d’environ 11 000 dollars et accompagne 5 start-up.

En Ouganda, le Covid-19 Knock-Down Innovation Challenge a été lancé pour développer des solutions afin d’atténuer l’impact que ce virus aura sur l’économie du pays.

L’objectif est identique pour la start-up ougandaise SaveMySME, qui aide les dirigeants de PME à faire face et à s’adapter à l’impact de la pandémie. En Éthiopie, un certain nombre de développeurs se sont réunis en réponse à l’appel du gouvernement pour travailler sur des activités liées à la pandémie.

Cette carte fonctionne comme une base de données où les innovations recensées sont ajoutées par les équipes de recherche de StartupBlink et ses partenaires. « N’importe qui peut suggérer une initiative à ajouter », précise StartupBlink.

  • Les derniers articles