search-form-close

Makri réclame une riposte à l’ « insulte » du maréchal Haftar

Le président du MSP, Abderazak Makri a exigé ce dimanche des autorités, des « éclairages » après ce qu’il qualifie d’« insultes », les propos tenus par le maréchal Khalifa Haftar à l’encontre de l’Algérie.

« Ce qui est demandé en tant qu’Algériens, ce sont des éclairages à l’opinion publique sur ce qui est arrivé et quelles mesures politiques et diplomatiques seront prises par les autorités pour répondre à cette insulte », écrit Makri sur son compte Facebook.

Pour le président du MSP, Haftar, réputé proche des « Égyptiens et Émiratis », a fait « preuve d’audace sans précédent ». « C’est une audace sans précédent de l’auteur de coups d’État qui a livré son pays aux puissances étrangères criminelles (…), une offense que ne peuvent supporter les Algériens ni l’accepter », souligne Makri.

« S’il maitrisait les usages politiques et de la diplomatie, et s’il évaluait le poids de l’Algérie et la redoutait, il n’aurait pas montré son agressivité devant son peuple et ne nous aurait pas toisés par le son et l’image après que l’incident soit résolu avec les autorités algériennes, comme il dit lui-même », ajoute le texte.

close