search-form-close
M. Ksentini suggère à Bouteflika de « demander lui-même » l’application de l’article 102

M. Ksentini suggère à Bouteflika de “demander lui-même” l’application de l’article 102

L’avocat Farouk Ksentini suggère au président Bouteflika de « demander lui-même au Conseil constitutionnel d’appliquer l’article 102 de la Constitution » relatif à la vacance du poste de président de la République.

« Si le président qui est un ami venait à me consulter, je lui suggérerai de demander lui-même au Conseil constitutionnel d’appliquer l’article 102 de la Constitution », a avancé le célèbre avocat, dans une déclaration à TSA Arabi, ce samedi. « Le président Bouteflika ne pourra pas piétiner la Constitution », a-t-il assuré.

M. Ksentini, qui a dirigé la Commission consultative des droits de l’Homme, estime qu’en « demandant lui-même » l’application de l’article 102 de la Constitution, Bouteflika se réservera une sortie honorable par la grande porte ».

M. Ksentini anticipe un départ de Bouteflika « avant la fin de son mandat le 28 avril », sinon avertit-il, c’est la porte ouverte à « tous les dangers ». Il suggère à Bouteflika de quitter le  pouvoir, ce qui permettra à Abdelkader Bensalah d’assurer l’intérim du poste de président de la république, jusqu’à la tenue de nouvelles élections présidentielles ». Pour lui, le départ ou la démission du Président, va permettre de répondre aux revendications populaires.

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close