search-form-close
Mellal s’attaque à Zetchi et Saïd Bouteflika

Mellal s’attaque à Zetchi et Saïd Bouteflika

Le président de la JS Kabylie Chérif Mellal n’a pas mâché ses mots ce dimanche 31 mars, en qualifiant le président de la fédération algérienne (FAF) Kheireddine Zetchi de « limité », tout en l’appelant à démissionner.

« Je confirme les propos de Zerouati sur Zetchi. Ce dernier est illégitime, il doit absolument démissionner. On ne va pas se taire. Les élections qui lui ont permis d’être président étaient truquées, les documents officiels peuvent l’attester. Nous sommes prêts à aller le plus loin possible pour dénoncer encore la gestion malsaine de Zetchi, parce qu’il est complice de beaucoup de situations. Le football algérien est gangrené par les irrégularités. Le parti pris du président de la FAF est flagrant », a affirmé le patron des « Canaris » en conférence de presse.

Chérif Mellal est interdit d’accès aux terrains et vestiaires pour une période de trois mois à compter du 25 mars pour « atteinte à la dignité et à l’honneur envers officiel de match ». Cette décision faisait suite aux accusations prononcées par Mellal contre l’arbitre du match face à l’Olympique Médéa (défaite 1-0), disputé le 17 mars dans le cadre de la 24e journée du championnat de Ligue 1.

« J’ai défendu les intérêts de mon équipe, et je vais continuer à le faire. La commission de discipline ne s’est pas basée dans son verdict sur les images de la télévision. Personne n’est à l’abri de ce genre de décisions injustes. Plusieurs clubs sont solidaires avec nous », a-t-il ajouté.

Avant d’enchaîner : « Personne ne m’a pris au sérieux après mes mises en garde, maintenant les magouilles et les coulisses gangrènent notre football. Je l’ai dénoncé cela depuis le début de la saison. Le président de la FAF ne peut pas gérer le football, il est limité, la preuve : l’arbitrage et les coulisses sont devenus légion. Il doit y avoir un changement, la transparence doit être de mise, sinon plusieurs clubs seront appelés à disparaître ».

Le président de la JSK est allé loin dans ses propos en estimant que c’est le frère du Président « Saïd Bouteflika qui gère le football en Algérie ». « J’assume mes responsabilités. C’est lui qui a désigné Madjer à la tête de l’équipe nationale », a-t-il dit.

Enfin, Mellal a appelé les clubs d’adhérer à sa démarche de boycotter la compétition « pour pousser Zetchi vers le départ ».

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close