search-form-close
Menu idéal durant le Ramadan : les conseils d’une spécialiste

Menu idéal durant le Ramadan : les conseils d’une spécialiste

La chorba est sans nul doute l’un des plats les plus consommés durant le mois de ramadan en Algérie.  Traditionnellement servie comme premier plat à la rupture du jeûne, la chorba, dont il existe plusieurs variétés, regorge de bienfaits pour l’organisme.

« D’un point de vue nutritionnel, la chorba procure un large éventail de vitamines, principalement de la vitamine B (B1, B2, B3, B6, B9 et B12), mais aussi de la vitamine C, du calcium du potassium et de l’eau« , explique à TSA le Dr Moulai Masdoua Naima, médecin nutritionniste.

| Lire aussi : Au marché de Triolet (Alger), premier jour du Ramadan -Vidéo

La spécialiste, qui précise que la chorba se cuisine généralement « avec du frik, ou du mermez, bourghol, dchicha, ou langues d’oiseaux, de la viande ou du poulet, des pois chiches, de la tomate et beaucoup de coriandre« , tient  toutefois à mettre en garde quand une consommation excessive de ce plat phare des tables du mois de ramadan.

« De préférence, il ne faut pas dépasser les 200 grammes, pour ne pas se gaver rapidement et se sentir lourd toute la soirée« , conseille le Dr. Moulai.

Question calories, « il faut compter environ 63 calories pour un bol de 100 grammes« , souligne la spécialiste. Elle ajoute : « La chorba doit se consommer tiède, ni trop chaude ni froide. C’est important pour garder la même température que l’estomac et ne pas retarder la digestion, car le bol alimentaire se digère à 37 °« .

Le Dr Moulai précise que la chorba est un plat « complet » et souligne l’importance d’équilibrer les repas durant le mois de ramadan.

« Après avoir consommé une chorba, il est important d’équilibrer le reste du menu et de consommer un plat protéiné accompagné d’une salade ou de légumes. Les légumes nous procurent des fibres qui aident à digérer le bol alimentaire, tandis que la salade est rafraîchissante et nous procure de l’eau ainsi qu’une sensation de satiété« , explique la spécialiste.

Le menu idéal  pour rompre le jeûne, selon la spécialiste

Pour allier jeûne et nutrition durant le mois de ramadan, l’idéal, selon le Dr Moulai, « est de structurer les prises alimentaires« .

« Pendant le Ramadan, il est important de manger en trois étapes« , dit tout d’abord la spécialiste.

Elle développe : « La première étape est à la rupture du jeûne. Il est préférable de rompre le jeûne avec un liquide, soit de l’eau ou du lait avec une datte, puis consommer un bol de chorba, ou de hrira, avec de la salade. Vient ensuite la deuxième étape, dans les deux heures qui suivent. Idéalement, il faudrait consommer un plat protéiné accompagné de légumes. Enfin, pour ce qui est du s’hour, une bonne banane ou un laitage avec une portion de pain suffiront. Ils procureront une sensation de satiété pour une bonne durée grâce à leur teneur en fibres et fructose« .

Autres conseils de la nutritionniste : « Éviter les fritures ainsi que les sucreries, surtout en soirée, et boire de l’eau par fractions pour permettre une meilleure hydratation« .

« Il est important de profiter du mois de ramadan pour mettre au repos son tube digestif, en s’éloignant des mauvaises habitudes et de tous les aliments transformés nocifs pour la santé« , conclut le Dr. Moulai.

  • Les derniers articles

close