search-form-close
MO Béjaïa : un club dans la tourmente

MO Béjaïa : un club dans la tourmente

Condamné à la relégation en Ligue 2 cinq journées avant la fin du championnat, le MO Béjaïa se retrouve sans président après la démission de Farid Hassissen pour des raisons de santé. Les actionnaires du club ont accepté sa démission, sans désigner un nouveau président.

La situation actuelle fait peur et les prétendants ne se bousculent pas au portillon. S’ils ne trouvent pas un successeur à Hassissen, les actionnaires vont mettre en place un directoire provisoire pour gérer les affaires du club jusqu’à la fin du championnat. Aux dernières nouvelles, le président du club amateur (CSA), Mustapha Rezki est intéressé par la présidence de la SSPA, mais il ne fait pas l’unanimité surtout qu’il avait décidé de porter plainte contre l’ex-président Boubkeur Ikhlef pour détournement de deniers de la société sportive. Le CSA détient 9% du capital de la SSPA qui est criblée de dettes estimées à prés de 20 milliards de centimes.

Des joueurs saisissent la CRL

Les employés du club ne sont pas payés depuis de longs mois, soit depuis la fin de la belle aventure des Crabes en Coupe de la CAF. Certains joueurs, Chemseddine Rahmani, Zakaria Bencherifa et Yassine Salhi, ont fini par perdre patience et ils ont décidé de saisir la chambre de résolution de litige de la FAF. Celle-ci a envoyé un courrier à la direction du MOB pour demander des explications sur la situation financière de ces trois joueurs. D’autres éléments comptent leur emboîter le pas si la crise actuelle perdure. Le club a perdu certains de ses sponsors, notamment un opérateur de téléphonie mobile et la prime de la Coupe de la CAF a été sabrée par la FAF qui avait pris en charge les frais de la finale aller contre le TP Mazembe, programmée au stade Mustapha Tchaker de Blida.

L’USM Alger et Ahly Tripoli veulent Sidibé

Les dirigeants du MOB misent sur le transfert de certains cadres de l’équipe pour renflouer les caisses et préparer la saison prochaine. Le milieu de terrain malien, Soumaïla Sidibé, sera le premier joueur transféré du moment qu’il ne pourra pas évoluer en Ligue 2. Il est convoité par l’USM Alger et le club libyen d’Al-Ahly Tripoli. Des émissaires du club libyen qui affrontera l’USMA ce vendredi au stade du 5-Juillet dans le cadre de la première journée de la phase des poules de la Ligue des champions d’Afrique, se sont rendus à Béjaïa pour négocier son transfert. D’après une source proche de la direction mobiste, les dirigeants libyens ont proposé le montant de 300 000 dollars ainsi que la prise en charge d’un stage de préparation de 15 jours. Les actionnaires principaux du MOB ne veulent pas se précipiter. Ils attendent d’autres offres avant de trancher sur la future destination de Sidibé. Si ce dernier est sous contrat, ce n’est pas le cas pour les autres cadres des Crabes, à savoir Faouzi Yaya, Malek Ferhat et autres Adel Lakhdari, qui sont en fin de contrat et qui quitteront le club gratuitement. Yaya est annoncé, lui aussi, à l’USMA, en quête de renforts pour faire bonne figure en C1 africaine.

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close