search-form-close
Ouverture du fret aérien et maritime au privé : neuf candidats en lice

Ouverture du fret aérien et maritime au privé : neuf candidats en lice

Le ministre des Travaux publics et des Transports, Abdelghani Zaâlane, a fait état, ce lundi 19 février à Alger, de la réception de neuf dossiers d’opérateurs privés pour l’ouverture de l’activité du transport aérien et maritime de marchandises qui relevait des missions du seul secteur public.

S’exprimant sur les ondes de la Radio nationale, M. Zaâlane a précisé que depuis l’annonce de l’ouverture de ce créneau aux investisseurs privés, il a été enregistré le dépôt de cinq dossiers pour le transport maritime de marchandises et quatre pour le transport aérien de marchandises.

L’ouverture du transport de marchandises par voie maritime ou aérienne au  secteur privé permettra de relever le quota de l’Algérie sur le marché  mondial du transport de marchandises et l’encouragement de l’investissement  public et privé pour l’édification d’une économie nationale productive et la création de nouveaux emplois, a-t-il indiqué.

Par ailleurs, le ministre des Travaux publics et des Transports a rappelé que son secteur avait bénéficié, au cours de l’année en cours, d’une enveloppe budgétaire de 370 milliards DA allouée au lancement de nouveaux projets dans le domaine des Travaux publics et au parachèvement d’autres gelés par manque de ressources financières suite à l’effondrement des cours  du pétrole.

Interrogé sur la situation de la compagnie aérienne Air Algérie, le ministre a réitéré que cette entreprise publique “n’est pas en situation de = faillite”, mais confrontée à des difficultés résultant de l’accumulation de problèmes depuis plusieurs années, ajoutant qu’il sera remédié à la situation avec la contribution de toutes les parties composées de partenaires sociaux, des travailleurs, des gestionnaires et des pouvoirs publics car il s’agit de l’intérêt général même de la compagnie qui engage également celui du pays, et qui est au-dessus de toute considération.

À ce propos, M. Zaâlane a déclaré avoir pris connaissance récemment d’un plan pour le développement de la compagnie Air Algérie et qui vise à renforcer sa compétitivité et appuyer son équilibre, indiquant que ce plan concerne l’extension de l’activité de la compagnie, notamment vers des pays africains, à condition que ces destinations soient rentables et dans les possibilités de la compagnie.

Le ministre a estimé, par ailleurs, que les augmentations des tarifs de transport sont “symboliques” et sont le résultat d’un travail de concertation et de dialogue entre les pouvoirs publics et les représentants des transporteurs, ajoutant qu’une commission a été installée au niveau du ministère et avait tenu 10 séances avec les représentants de transporteurs, ayant débouché sur une augmentation symbolique des tarifs du transport terrestre des voyageurs.

close