search-form-close
  • Brent: $57,71-0,26%
  • Taux de change: 1 € = 134,35 DZD (Officiel), 204 DZD (Parallèle)
  • TSA Météo

Planche à billets : Benbitour met en garde contre un grave dérapage inflationniste

Sidali Djarboub/NEWPRESS
Ahmed Benbitour, ancien chef du gouvernement

Ahmed Benbitour a dressé un tableau noir de la situation politique et économique du pays. Invité de TSA Direct, ce mardi, l’ancien chef du gouvernement a averti contre les conséquences désastreuses que pourrait engendrer la gouvernance actuelle. « Il faut changer tout le système », plaide-t-il.

Pour M. Benbitour, les appels lancés par une partie de l’opposition pour l’application de l’article 102 de la Constitution ne représentent pas forcément la solution pour sortir de la crise. « Si on passe cet article, on n’aura fait que remplacer un chef d’État par un autre équivalent », remarque-t-il. Et d’ajouter, « le chef d’État actuel (Abdelaziz Bouteflika) est incapable de gérer. Cet article aurait dû être appliqué bien avant ».

Benbitour estime « qu’il existe plusieurs pôles (clans) qui gèrent le pays » en raison de la vacance du pouvoir causée par la maladie du Président. « Cinq éléments caractérisent un État déliquescent : l’instauration de l’ignorance, le culte de la personnalité, l’encouragement de la corruption, la restriction des décisions et l’émiettement des pôles », développe-t-il. « L’État algérien a toutes ces caractéristiques », pointe-t-il.

Benbitour critique aussi les appels à l’intervention de l’armée. « Le mal de l’Algérie vient des interventions de l’armée depuis 1957 », soutient-il. « Il est dans l’intérêt des responsables de partir avant l’arrivée de la violence sociale », conseille-t-il.

Pour lui, le changement de gouvernance, par le biais d’une « mobilisation pacifique », est la seule issue valable pour sortir du marasme actuel. « Il faut une mobilisation pacifique pour le demander (le changement). Pour cela, il faut unifier l’objectif, qui est la sauvegarde de la nation algérienne face aux dangers imminents auxquels elle fait face », propose-t-il. « Avec cette mobilisation, on pourrait imaginer un scénario », poursuit-il.

Ce scénario consiste à aller vers une conférence nationale à partir de laquelle des personnalités seraient désignées et chargeaient de créer les conditions idéales à un gouvernement de transition. « En 2011 j’ai proposé de mettre en place une conférence nationale de laquelle sortiraient 5 ou 6 personnalités qui auraient pour mission d’écrire la feuille de route pour créer un gouvernement de transition et mobiliser la population (…) Ensuite pendant 12 mois, un gouvernement de transition serait désigné pour travailler à mettre en place les solutions (…) Après 15 mois, il y aura des élections présidentielles », détaille-t-il.

Pour ce qui est du volet économique, M. Benbitour a qualifié les choix auxquels le pouvoir a recouru durant ces dernières années de « comportements irresponsables » en laissant les importations exploser, notamment durant les années de l’opulence financière. « Cette gouvernance a eu une aisance (financière) inégalée », remarque-t-il.

« En Algérie, l’économie est basée sur l’exportation des hydrocarbures. 98% des exportations sont constituées des hydrocarbures (…) En parallèle, les importations ont été multipliées par 5 de 2001 à 2014, passant de 12 milliards de dollars à 68 milliards de dollars. C’est un comportement irresponsable », s’insurge-t-il.

Selon lui, cette augmentation des importations était dans le but « de permettre tout, et à tout le monde ». Une pratique qui n’a fait qu’accroitre « la dépendance » de l’Algérie de « l’extérieur ». « Il fallait investir dans des secteurs productifs ».

Faute d’un investissement productif, et avec l’amenuisement des réserves de change à cause de la crise, la situation économique du pays pourrait s’assombrir davantage durant les années prochaines. « En 2019, toutes les réserves de change seront ponctionnées », anticipe-t-il. « Deux choix s’imposeront devant le gouvernement : limiter les importations, et c’est impossible, ou aller vers l’endettement extérieur qui ne serait pas possible non plus », résume-t-il.

L’ancien chef du gouvernement met en garde aussi contre les conséquences de l’amendement de la loi sur la monnaie et le crédit., « Il y a un risque d’une inflation importante comme en Serbie et en Turquie, prévient-il. La situation est assez complexe ».

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

  • Votre avis (33)

    • AiglRoyal

      AiglRoyal

      Très bonne réflexion, mais juste une question, au moment ou vous étiez un peu au pouvoir, y avez vous songé a ces changemets?
      Autrement dit, le changement viendra de la manière la moins attendue. Attachez vos ceintures, un nouvel équipage, ça va décoller dans la tempête bien sur, mais pour sûr et mieux.

    • Software

      Software

      Prologue :
      L’Osmose : l’osmose est le passage de molécules de solvant, en général de l’eau, à travers une membrane semi-perméable, depuis le milieu le moins concentré (hypotonique) en solutés vers celui le plus concentré (hypertonique).
      Ce phénomène s’arrête lorsque les deux liquides séparés par la membrane ont atteint la même concentration. On parle alors de milieux isotoniques. La pression hydrostatique due à la différence de hauteur d’eau entre ces deux milieux compense alors la pression osmotique.

      Épilogue :
      Le monde contemporain marche ainsi, une large population on fait le passage des milieux les plus défavorisés et des plus pauvres (hypotonique) vers des milieux plus opportuns et plus forts (hypertonique). Les Armées.
      Pour les vulnérables, véctimes de leurs cursus d’éducation, de compétences, de pudeur, de loyauté et de foi, sont resté pour compenser la pression Osmotique entre les deux milieux. Les Isotopiques.

      • Software

        Software

        Faites vous-même un tri Descendant sur les budgets des ministères, soit de l’hypersonique à l’Hypotonique. Vous allez constater vous-même que les populations avaient dors-et-déjà changé de camp. C’est l’Osmose.
        une membrane.. est une planche à billet, a mon avis!

      • belabbes

        belabbes

        mais ici ya osmose inverse, car un africain laisse un milieu plus juteux et va vers un milieux froid et sec. il ya toujours l’esclavagisme ce qu’on appelle la pompe a proton, cette pompe est entrain de transférer les esclaves du milieu hypertonique l’Afrique vers le milieu hypotonique l’Europe. c’est le seul FN qui ne comprend pas le fonctionnement de cette pompe il dit ”j’aime les africians chez eux”. Comme l’africian adore la blonde c’est celle la pompe. la pompe dit ‘tu sais en europe des ta desente les femmes sont couchées alignées l’une a coté de l’autre et n’attendent que l’africain” une fois la traversé faite l’africian ne trouve rien et pire il trouve sa soeur africaine qui lui exige 50 euro,comme il ne prononce pas le R il dit ”mé j’ai yéin compis”comme un rat qui fuit la neige il attend qu’on viens le rechercher ”tu va chez missious pousser la bouete”
        mais ceux qui ont volé leur pays c’st autre chose

      • Software

        Software

        avec la douceur d’une langue qui mêle élégance et beauté, puisque vous êtes là … votre soutien est précieux.
        bonne nuit TSA.

    • Amusnaw

      Amusnaw

      Pourquoi les sujets ayant trait à notre identité ou à notre culture s’invitent aux débats inhérents à la sphère économique , je crois savoir qu’il y a assez de thèmes sur TSA ou autres journaux électroniques pour que certains parmi vous y débattent en toute liberté .

      Et pour clore ce chapitre , je dirais pour ma part en toute sérénité que nous sommes incontestablement Amazighs d’essence, Musulmans par conviction et pas Arabes naturellement , et tout de même Algériens .

      Et pour revenir à la problématique actuelle ” le financement non conventionnel” : Nonobstant le risque inflationniste, y aura t il un impact négatif sur la valeur du Dinar ou pas ? si non , j’approuve , si oui , le pouvoir d’achat du citoyen sera frappé de plein fouet par le renchérissement des prix , vu que notre soukonomie est totalement dépendante des importations .
      That’s the question ?

    • Software

      Software

      il faut que les médecins spécialistes aussi adhèrent à encourager la mise en évidence de cette solution par le suivi psycolgique et de qualité de leurs patientes. l’AVN (Accouchement par voie naturelle) diminue le risque de chopper le Cancer du Sein.
      Épilogue :
      la dernière phase de l’accouchement par voie naturelle est appelée la “Délivrance”

    • Software

      Software

      Prologue :
      faites moi confiance,
      Pour la conjoncture, je propose une solution que j’ai baptisé “Délivrance-AVN” dont les résultats seront visibles et palpables dans les deux premières années puis évolueront d’une manière exponentielle à partir de la troisième années de sa mise en application. soit mi 2019.
      Voilà, la solution est la suivante : (elle est si simple)
      Je convie les responsables (Ministère de la santé) d’encourager les naissances par voies naturelles et d’exposer les futures mamans à la césarienne qu’en cas de nécessité extrême.
      une mamans qui donne naissance à son bébé par voie naturelles est une mamans :
      – Fortes.
      – Courageuse.
      – en bonne santé.
      – et qui allaite.

      les bienfaits de l’accouchement par voie naturelle sont bénéfiques pour :
      – la maman.
      – le bébé.
      – et l’économie.

      • Software

        Software

        il faut que les médecins spécialistes aussi adhèrent à encourager la mise en évidence de cette solution par le suivi psycolgique et de qualité de leurs patientes. l’AVN (Accouchement par voie naturelle) diminue le risque de chopper le Cancer du Sein.
        Épilogue :
        la dernière phase de l’accouchement par voie naturelle est appelée la “Délivrance”

    • freetospeak

      freetospeak

      Ce qu’il oublie Monsieur Benbitour, ancien premier ministre, au sujet de l’inflation, c’est que nous la vivons et ce depuis très longtemps. L’inflation vient de la pauvreté d’un pays, nous importons tout. Un jour les ressources fossiles disparaîtrons, ce jour là, nous mangerons quoi!? Le régime auquel vous faisiez partie peut-être aussi aujourd’hui en est notre mal à tous.

    • freetospeak

      freetospeak

      Ce qu’il oublie Monsieur Benbitour, ancien premier ministre, au sujet de l’inflation, c’est que nous la vivons et ce depuis très longtemps. L’inflation vient de la pauvreté d’un pays, nous importons tout. Un jour les ressources fossiles disparaîtrons, ce jour là nous mangerons quoi!? Le régime auquel vous faisiez partie peut-être aussi aujourd’hui en est notre mal à tous.

    • uzerus

      uzerus

      Il faut bien payer ces millions de fonctionnaires , de retraités et de voleurs!!!! où voulez vous avoir l’argent????
      Mais si on veut vraiment il y’a une vraie solution radicale
      changer toute la monnaie et diviser le dinar par 10 et vous verrez des milliards innodés les banques et ainsi repartir à zero et du bon pieds
      mais croyez vous que ces gouvernant qui cachent des milliards en monnaie de singe sont prêts à s’automutiler????

    • avridh

      avridh

      @belabes, Visiblement t’as sucé dans le biberon l’ideologie ambiante. Une langue est le code de communication qui vèhicule l’identité. Une langue qui exprime l’identité est celle qui rend harmonieux le monde intèrieur et l’environnement societal. Arabiser c’est bloquer l’homme dans son rapport avec son environnement. La civilisation d’un peuple ne peut se faire qu’à travers cette harmonie. L’arabisation de l’Etat est donc un acte colonial. La kabylie dès 62 a subi le régime araboraciste. En 63 boumediene et sa horde ont fait 400 morts en kabylie. pendant que le dictateur kouliglis boumediene se faisait louanger par rabah driassa il imposait meme aux chanteurs d’arabiser un peu leurs textes. Slimane Azem a été interdit de la radio algérienne pendant 50 ans. Dans l’armée il interdisait de parler Kabyle.

      • uzerus

        uzerus

        bien dit et quand on voit tous ces lâches de genéraux kabyles se soumettre à ces abrutis d’arabe incultes il y ‘a de quoi s’arracher les cheveux
        l’algerie fonctionne grâce aux competences des kabyles quii helas pour la plus part sont des kabyles de service
        VIVE L ANEGERIE

    • Daawessou

      Daawessou

      Encore un nullard qui parle sans ne rien dire. Un patate vivante qui se fait frire dans l’huile Cévital… Voilà un hypocrite.. du Mzab qui n’a jamais apporter soutient aux siens quand ils étaient malmenés et emprisonnés. va changer de lunette Toutour!

      • ElPatron

        ElPatron

        Cévital ?
        Je comprends pour la PUB lol

      • avridh

        avridh

        Il n’est pas Mzab c’est un arabiste boumedieniste. Le journaliste aussi n’est pas correcte. Il glisse le dialogue en arabe comme pour montrer patte blanche. Ce qui me fait penser qu’il soit un haut gradè du régime.

      • avridh

        avridh

        Le haut gradé biensur est cet économiste arabiseur, le jounaliste a étè intimidé. Marre de l’Algerie de papa!

    • belabbes

      belabbes

      le probleme n’est pas dans la langue mais dans le contenue tu va parler avec une femme kabyle de la production de l’olive de l’huile d’olive du savon des alcools des parfums du tissage de la teinture c’est tout une bibiotheque, et tu parle avec une kabyle des villes la pauvre en dehors de parler de la batat que va t’elle dire? le probleme dans la planete entiere les villois sont redevenues une charge comme l’administration est redevenue une charge pour Napoleon, beaucoup de fonctionnaire ils ne savait pas comment les nourrir c’est pourquoi il est redevenue un pilleur il volent des colonie pour les aménager. Donc il fallait faire comme boumedienne verser ces fonctionnaire dans le productif au lieu de rester dans les bureaux ils ne paye même pas sonelgaz pour les clim. il faut lancer un plan de reboisement et verser tout le monde dedans, au moins le fonctionnaire sera utile il développe sa musculature et fera jouir sa femme, qui sera fière de lui, mon mec a moi…

      • Fouroulou

        Fouroulou

        Décidément, tu dis n’importe quoi ! Les kabyles des villes constituent tous les métiers et fonctions depuis la base jusqu’au sommet. Depuis un bon siècle le progrès dans cette categorie d’Algériens est remarquable.

    • avridh

      avridh

      L’unique idée maitresse qui en ressort est son arabisme, ce qui le lie au régime dans lequel il a grandi. L’économie est tributaire de la culture et identité. En imposant l’arabité de force on destructure les conditions anthropologiques qui déterminent la confiance en le système etatique et juridique. Un dictateur a cru faire un peuple d’assimilés, résultat: miserabilisme avec et sans les sous. Les hommes ne sont pas que des bras sinon les robots font plus précis. Ni les maths ni le management ne font d’un peuple un marché malgré lui, les processus humains. et leurs hierarchies des valeurs ne sont pas interchangeables.

    • Russia

      Russia

      Absence de vrai nvestissement produtif en Algérie, car les investissements bidons pour détourner de l argent il y en. Pauvre Algérie le changement de régime est obligatoire et le soulèvement social est inévitable. C est trop!

    • OpenMind

      OpenMind

      NE CHERCHEZ PAS AILLEURS :
      l’ Algérie indépendante est :
      l’ antichambre de la vie
      le trou noir de l’univers
      une gifle à la culture
      un transit intestinal bloqué à jamais
      une énergie négative
      une laideur personnifiée
      un amas de corps sans têtes
      une ruine en expansion constante
      etc…
      etc….
      jusqu’à l’ INFINI

    • sakharov

      sakharov

      Cesser les importations c ‘est impossible , l’endettement extérieur c’ est impossible , la planche à billets c ‘est une catastrophe alors que faut il faire mr Benbitour ? Critiquer et faire entretemps la politique de l’autruche .Non merci monsieur je préfère plutôt la méthode Ouyahia au moins lui il essaie quelque chose pour nous sortir de l’ornière et il réussira avec l’aide de Dieu . Il a raison de vous traiter finalement de oisifs de la politique .

    • Jubadeux

      Jubadeux

      Tout à fait d’accord. J’adhère à cette analyse. Une sortie de crise qui passe d’abord par l’éviction de ce clan prédateur avant l’explosion sociale. De manière pacifique. Ensuite, mettre en place un gouvernement d’union nationale pour 12 mois et pas plus!
      Le temps d’organiser les élections et de revisiter la constitution. C’est faisable.

    • yasyas

      yasyas

      Ce regime ne partira jamais pacifiquement . Il n’abdiquera que devant la force .
      En algerie il n’ya que deux forces ; l’armee et le soulevement populaire .
      L’armee , du moins son etat major est sa police politique sont privatises au profit du regime .
      Le soulevement populaire comme en Tunisie pourrait faire bouger les choses . Mais il n’ya
      aucune figure emblematique qui puisse representer la solution de rechange ; ne serait ce que temporaire . Quoi faire , beaucoup de gens savent quoi faire pour sortir l’algerie de ce drame .
      Le probleme , c’est qui peut etre la figure de ce changement ?

    • GUERRIER

      GUERRIER

      Vos analyses sur la situation en Algérie,sont juste et d’ailleurs vous n’êtes pas le seul tout le monde on fait le même constat,le problème comment reprendre le pouvoir aux pires bandits de la nation, la violence n’a jamais apporter de solutions, reste la méthode pacifique à l’européenne tout bloqué sans aucune violence,es que les tunisiens sont plus radjel que tous

    • belabbes

      belabbes

      d’après la biographie de benbitour il n’a rien avoir avec la finance c’est matheux qui a fait les statistiques, mais un financier c’est le rouage des investissements des mouvements des capitaux des alliances de l’idéologie
      en algerie la monnaie ne crée pas d’inflation c’est la non production qui fait grimper les prix lorsque un produit redevient rare c’est normal il redevient chere c’est pourquoi l’ancien gouvernement surveillait le marché algerien si la banane redevient chère ou la pomme de terre ou les véhicule il ouvrait l’importation et les prix baisses automatiquement si le gouvernement ouvre l’achat de véhicule utilitaire qui ne sont pas produit en Algérie de moins de 3 ans le prix des véhicules va baisser..Ou est la monnaie la dedans? y’a aucune crise en algerie

    • belabbes

      belabbes

      ya pas de crise et l’economie mondiale est en pleine croissance, la crise en algerie les gens ne sont pas a leur place point c’est. c’est l’evidence et les algeriens en majorité ne veulent pas reconnaitre que chaque chose a son metier, celui qui n’a pas de metier ne peut pas creer de produit ni le transformer, les gens qui n’ont pas de metier ont peur du capitalisme et du liberalisme, il a fait science sociale religieuse ou politique il a passé sa temps entrain de crier dans les syndicats il a oublié de se former donc si un capitalsite entre il va ne prendre que ceux qui savent faire quelques choses de leurs doigts. un Fords lorsqu’il construit des véhicule en Algérie il va appeler les ingénieur en mécanique il va les payer en devise et le pouvoir reviens aux producteur donc celui qui n’a pas de métier va faire soit Gardien 3assasse soit chaufeur , l’algerie est riche mais ceux qui ne savent rien faire sont partout il prenne la population en otage

    • BIGMASTER

      BIGMASTER

      ”Les importations ont été multipliées par 5 de 2001 à 2014, passant de 12 milliards de dollars à 68 milliards de dollars” … Quant à la population elle est passée de 35 à 40 millions, soit environ 15% alors que l’importation a atteint 500% … Ceci signifie, à mon sens, que s’il n’y avait pas la corruption massive, le transfert illimité de devise à l’étranger et les détournements grandioses des deniers publics, nos importations n’auraient pas dépassé 20 milliards et par conséquent, on continue à vivre à l’aise … Rappelons-nous qu’en 2007, le pétrole variait entre 45 et 55 dollars et le prix de pétrole référentiel était de 25 dollars … Pauvre Algérie

    • abbesm

      abbesm

      Merci Docteur si Ahmed pour votre cours magistral sur le diagnostic de la situation qui prévaut dans notre pays, ah!!!sil’acces à des postes supérieurs dans notre pays se fait uniquement par voie de concours et par appel à candidature , ce ne sont que les médiocres qui accèdent à des responsabilités par voie de connexion, Mr OUYAHIA qui est un ancien Énarque, spécialité????, nous présente un programme en copier coller comme il est d’usage, et nous annonce la couleur que les travailleurs ne seront pas payés pour le mois de novembre, et qu’on va user de la planche à billets, comme ça été le cas en Allemagne en 1920, pour le remboursement de sa dette, Pourquoi Mr TEBBOUNE lui un ancien énarque mais pas dans la même spécialité, nous a pas sorti tout ça, qu’est ce qui a changé entre temps dans les finances du pays, je crois que nos députés doivent prêter attention à ce qui se trame autour de nous, c vraiment un referdum ce vote.RABI MAAKOUM

  • À la une

    Communiqué. Non à la censure de TSA

    Les éditeurs de 16 médias électroniques algériens se sont réunis ce dimanche 22 octobre 2017.…

    Les éditeurs de 16 médias électroniques algériens se sont réunis ce dimanche 22 octobre 2017. Ils ont adopté le communiqué suivant :

    Le blocage de l’accès au site électronique TSA…

  • L'Actualité en temps réel

  • International

close
close