search-form-close
  • Brent: $56,71+0,39%
  • Taux de change: 1 € = 134 DZD (Officiel), 196,5 DZD (Parallèle)
  • TSA Météo

Portrait : qui est Ahmed Ouyahia, nouveau premier ministre de Bouteflika ?

Ahmed Ouyahia est le nouveau Premier ministre de l’Algérie. Il a été nommé à ce poste, ce mardi 15 août, en remplacement d’Abdelmadjid Tebboune. C’est la quatrième fois qu’il va occuper ce poste depuis 1995. Portrait.

Né le 2 juillet 1952 dans la wilaya de Tizi Ouzou, Ahmed Ouyahia est le secrétaire général du RND.

Dans la famille « haut fonctionnaire devenu un politique affûté », je demande Ahmed Ouyahia. Insubmersible, l’homme navigue depuis quarante ans dans les eaux saumâtres du pouvoir.

Né le 2 juillet 1952 à Bouadnane, dans la wilaya de Tizi Ouzou, Ahmed Ouyahia grandit à Alger. Bon élève au lycée El Idrissi, il opte pour un baccalauréat Littéraire qu’il décroche en 1972. Une nouvelle école fait parler d’elle, l’Ecole nationale d’administration d’Alger. Elle forme les futurs cadres de l’État. Ahmed Ouyahia passe le concours d’entrée en 1972, se classe parmi les premiers et intègre la future élite de la Nation. Ses camarades de l’époque le décrivent comme « brillant et drôle ». Le jeune Ahmed choisit la voie royale, la diplomatie. Sur les hauteurs de Hydra, il croise sur le campus un certain Abdelmalek Sellal.

En 1975, le voilà haut fonctionnaire. Une distinction pour ce fils d’un chauffeur de bus. Secrétaire aux Affaires étrangères jusqu’en 1981, il s’envole cette année-là pour Abidjan. Il intègre l’ambassade d’Algérie comme conseiller aux Affaires étrangères. Son ascension est fulgurante. En 1984, le même est envoyé à New York comme conseiller à la mission permanente auprès de l’ONU. Il a 32 ans.

En 1988, les émeutes du 5 octobre éclatent en Algérie. Ahmed Ouyahia suit la situation à distance. Toujours aux États-Unis, l’homme a pris du grade. Il est devenu représentant adjoint au Conseil de sécurité des Nations unies. L’année suivante, quand le pays s’ouvre au multipartisme, le diplomate est aux premiers rangs. Il a depuis intégré le cabinet du ministre des Affaires étrangères à Alger et conseille Sid Ahmed Ghozali.

1990 Un pas de plus est franchi dans la carrière d’Ahmed Ouyahia. Le voilà nommé directeur général Afrique au ministère. Il veille aux intérêts algériens sur un continent vaste de plus de 30 millions de km². Au Niger et au Mali éclate la rébellion touarègue. Le mouvement Azawad commence à faire parler de lui. Ahmed Ouyahia est dépêché sur place comme ambassadeur et médiateur, chargé de trouver une sortie de crise. Il est rappelé à Alger une fois le « Pacte national de Bamako » signé.

Entre temps, l’interruption du processus électoral en Algérie a viré à la guérilla. Ahmed Ouyahia retrouve un pays à feu et à sang. Il intègre le gouvernement de Réda Malek en août 1993 comme Secrétaire d’État à la Coopération et aux Affaires maghrébines. Au Conseil des ministres, il siège avec Ahmed Benbitour, Réda Hamiani ou encore Liamine Zeroual. Quand le ministre de la Défense accède à la présidence quelques mois plus tard, il l’appelle à ses côtés comme directeur de cabinet. Lui incombe la lourde tâche de mener les négociations avec le FIS et de préparer la présidentielle de 1995.

L’année suivante, quand les urnes confirment Liamine Zeroual à la présidence, ce dernier décide d’en faire le second premier ministre de son mandat. Le 31 décembre 1995, Ahmed Ouyahia est nommé chef du gouvernement. Il le restera trois ans avant de prendre la tête du RND.

Quand Abdelaziz Bouteflika prend le pouvoir en 1999, le Secrétaire général du RND se voit proposer le ministère de la Justice, avec le grade de ministre d’État. Ses talents de médiateur sont de nouveau sollicités pour la résolution du conflit entre l’Éthiopie et l’Érythrée.

En juin 2002, après la défaite du RND aux législatives, Ahmed Ouyahia perd son portefeuille, mais conserve le statut de ministre d’État et de représentant personnel du président de la République. Un intitulé honorifique.

Mai 2003 : le voilà de retour au premier ministère. Il succède à Ali Benflis, qui s’apprête à se lancer dans la bataille présidentielle. C’est sous son administration que la politique d’arabisation est généralisée. Traîtrise et forfaiture, crient les associations berbérophones. C’est aussi durant cette époque qu’est votée la loi sur les hydrocarbures – abrogée par la suite – et qu’éclate l’affaire Khalifa. « C’est un scandale financier et pas une affaire d’État. C’est un scandale oui, politique non », répond le SG du RND lorsque la presse lui demande en 2007 de rendre des comptes.

Remplacé par Abdelaziz Belkhadem en mai 2006, Ahmed Ouyahia fait son retour au premier ministère deux ans plus tard. Deux tâches lui incombent : préparer la présidentielle qui a lieu l’année suivante et mener à bien la révision de la Constitution pour permettre à Abdelaziz Bouteflika de s’affranchir de la limite des deux mandats successifs. Deux missions qu’il mène à bien et qui lui valent d’être reconduit comme premier ministre par le président-candidat réélu.

En septembre 2012, la présidence de la République met fin aux fonctions d’Ahmed Ouyahia. Un autre commis de l’État lui succède : son camarade de l’ENA, Abdelmalek Sellal. Quatre mois plus tard, après 13 ans de bons et loyaux services, Ahmed Ouyahia cède aussi sa place de secrétaire général du RND au très rond Abdelkader Bensalah.

Un an au purgatoire et le voilà qui fait son retour fracassant en mars 2014 ! Ahmed Ouyahia est alors nommé directeur de cabinet à la présidence. Il est, une fois de plus, chargé de remodeler la Constitution. Les consultations durent de longues semaines. Le fonctionnaire les veut marquées du sceau de la transparence et convie la presse. Scandale lorsque l’ancien chef de l’AIS, Madami Merzag, est reçu à la présidence. Que reste-t-il des travaux d’Ouyahia ? Pas grand-chose ou presque. La presse spécule sur sa mise à l’écart, inéluctable. Le 10 juin 2015, l’ancien Premier ministre fait mentir tous les pronostics. Le voilà de retour à la tête du RND. Plébiscité par ceux qui souhaitaient le revoir dans l’ombre.

Les observateurs avisés du RND se souviennent de cette petite phrase, fin mars 2006, lors d’un Conseil national du parti. « L’homme qui est devant vous ne se présentera jamais à l’élection présidentielle contre Abdelaziz Bouteflika », promettait Ahmed Ouyahia, tout diplomate qu’il est. La transition politique qui s’est (entr)ouverte depuis lui laisse présager de nouvelles options.

DOMAINE D’ACTIVITE :

Politique

PRÉCÉDENTES ACTIVITÉS :

Diplomatie, hautes fonctions publiques

ÉTUDES :

Ecole nationale d’administration

SES GRANDES DATES :

1952 : naissance en Kabylie

1972 : intègre l’ENA

1984 : conseiller à la mission permanente auprès de l’ONU

1992 : négociateur de la paix au Mali

1995 : Premier ministre de Liamine Zeroual

1999 : Secrétaire général du RND et ministre de la Justice sous Abdelaziz Bouteflika

2003 : Premier ministre d’Abdelaziz Bouteflika

2008 : retour au premier ministère, où il succède à Abdelaziz Belkhadem

2012 : cède sa place à Abdelmalek Sellal

2013 : démissionne du Secrétariat général du RND

2014 : réintègre la présidence comme directeur de cabinet

2015 : grand retour à la tête du RND

VIE PRIVÉE :

Marié, deux enfants

CITATION :

« Le Général Toufik n’est ni plus ni moins qu’un général au service de la République ».

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

  • Votre avis (65)

    • Jamesdinalaoua

      Jamesdinalaoua

      Wahoo !!!
      Il a même la chance d’avoir son Cv sur TSa !
      Comment faire du neuf avec du vieux ?
      TSA va tout nous expliquer et surtout pour qui ce site roule !

      Chut, c’est cela la démocratie et la Liberté en Algerie !

      Aucun vrai projet social ou éducationnel qui tienne la route et TSA continue … sur son chemin d’ endormissement des masses populaires au lieu de poser une simple question:
      Que veulent reellement les Algériens comme projet
      Social commun sur 50 ans ?

      Il ne s’agit pas de programmatique mais bien de définir un horizon commun à affiner par la suite !
      C’est utopique !
      Je le sais, car tous les Algériens veulent partir y compris Fakhamatou !
      Bon vent mais personne ne veut de vous !

    • GUERRIER

      GUERRIER

      Une exclusivité Algérienne, ou les hommes se mettent à plat ventre pour une responsabilité, ou monde civilisé c’est le contraire, certainement existe bien une raison, l’argent coule à flot et les cadeaux de partout et pourtant c’est illégale et haram

      • Jamesdinalaoua

        Jamesdinalaoua

        Ca permet de marier tes enfants aux frais de l’Etat !

    • avisitelinfini

      avisitelinfini

      TSA journalistes…
      Force de constater que TSA algerie est devenu un journal plus qu’ordinaire à l’image d’Ennahar. J’étais un fervent lecteur du journal à cause du sérieux de ces articles. Depuis peu, le niveau des articles baisse d’une publication à autres publications comme celui la ( qui est ahmed ouyahia?). Tout le monde sait qu ‘Ahmed ouyahia est une merde qui pu au nez des algériens depuis 40 ans). Alors, basta, fini le niesage á la connais, je lirai des journaux étrangers plus objectifs!
      Journal de merde

    • jupiterien

      jupiterien

      ce site pu la merde des “lèches bottes du système” et des “rkhass” payés pour quelques dinars;pauvres bougnoules;avec des gens comme vous un âne avec de grandes oreilles sera premier ministre et aussi président et vous verrez rien d’anormale;
      adieu la politique;reste plus rien,aucun espoir,tout est foutu d’avance alharba tasslak

      • kmail

        kmail

        al harba halketna , fuir sa responsabilité et laisser sa patrie , c’est ce qui nous a fait retarder mais on ne vous en veut pas mais ne nous insulter pas svp , nous qui sommes restés au bled.

      • Jamesdinalaoua

        Jamesdinalaoua

        Inutile d’insulter !
        Les gros mots ne servent à rien.
        Pensons à nos enfants et à l’avenir qu’on leur laisse !

        Le seul dénominateur commun à tous les Algériens, voire Maghrébins, se résumera en un seul mot : avenir (des enfants) !

        C’est le seul programme qui vaille la peine.
        Le reste ne sera que manipulations et tours de manèges pour faire croire à quelques changements !

        Zorro est arrivé mais il a oublié que c’est Zora !
        Sa façon de parler, d’échanger, de se projeter …. est grossière et manque singulièrement de prospective pour 10 à 50 ans !

        M. Ouyahia, où sont passés les disparus de la période où vous étiez premier ministre ?
        Chut, il ne faut rien dire mais les cris de ces disparus jetés en mer par hélicoptères continue de s’entendre comme celui des torturés par l’armée française !

      • jupiterien

        jupiterien

        @kmail la responsabilité?laisser sa patrie?
        Boudiaf est venu pour sa patrie je pense;et ils l’ont tué et personne ne s’est soucié de sa mort;les barbus sont content de sa mort;les démocrates ont fait semblant de ne rien voir et continuent de jouer avec les assassins la comédie des élections.
        je suis pas parti mais si je trouve une occasion je ne raterai pas cette occasion de fuir la médiocrité.

    • raysol

      raysol

      La régression féconde… Certains prétendent que l’Histoire ne se répète jamais.Le régime algérien dit que si. Pour l’Algérie, l’Histoire donc se répétera..nous revivrons donc d’autres “avril 80″, une autre”décennie rouge”, un autre “printemps noir” et …un président fantôme ! Pour l’Algérie l’Histoire est donc un éternel recommencement .Mais jusqu’à quand ?
      Aujourd’hui, des pays beaucoup moins nantis qu’elle , la regardent de haut. Elle est à la traîne dans pratiquement tous les domaines mais cela ne semble émouvoir personne…
      l’Algérie est seule et orpheline. Elle n’a pas trouvé de parents adoptifs…elle ne grandira pas…elle mourra jeune sans avoir connu l’amour. Dommage, car elle est si belle.

      • kmail

        kmail

        ne pas perdre espoir car nous finirons par la défendre mais à quel prix je ne sais pas , malheureusement ce jour là il se peut que le divorce entre algérien sera consommé et l’algérie disparaitra pour nous et pour vous. et on aura tous honte demain devant les martyrs de cette chère algérie

      • avisitelinfini

        avisitelinfini

        Le jour de la marmotte…
        Un film qui résume la situation de notre pauvre pays…Algerie je te peleure

    • Genseric

      Genseric

      Dans ce portait tronqué manque d’autres méfaits de Ahmed Ouyahia comme par exemple:
      – le bradage des entreprises publiques à des partenaires étrangers louches . L’exemple type étant la cession de l’usine sidérurgique d’El Hadjar à un ferrailleur indien qui, après avoir surexploité cette entreprise sans aucun investissement de sa part , est parti sans être inquiété par le gouvernement algérien en laissant derrière lui une entreprise à l’agonie qui a nécessité 1 milliard de dollars d’investissement de la part de l’Algérie .
      – L’envoie en prison de haut cadres dirigeants d’entreprises compétents qui étaient contre la bradage des entreprises publiques en leur créant des dossier montés de toute pièce .
      – Son interview où il dénie même à l’algérien lambada de manger un pot de yaourt.

    • freetospeak

      freetospeak

      Qui n’a pas entendu parler de Ahmed Ouyahia, Kabyle de service, lécheur de botte, manipulateur notoire, il a été dégommé plusieurs fois voilà qu’on le rappelle pour un certain temps seulement puisqu’il ne va pas faire long feu… Cela ne s’est jamais produit nulle part ailleurs même dans une dictature la plus terrible telle que celle de Pinochet ou celle de Franco d’Espagne, un pseudo premier ministre, en l’occurrence Abdelmadjid Tebboune, limogé en espace de trois mois seulement… Sitôt installé sitôt limogé… Ahmed Ouyahia joue au jeu d’un pompier dépourvu de savoir pour maîtriser un incendie déclaré par un pyromane au niveau même de sa baraque là où il est déjà passé depuis l’époque de Chadli, on l’a grandi, on l’a nourri, on l’a vêtu, on l’a robotisé pour répondre oui à chaque fois on fait appel à lui… Et puis, est-ce que vous vous rappelez de sa fameuse ponction sur salaire des travailleurs destinée à la Palestine.

      • KamYEM

        KamYEM

        Non moi je me rappelle surtout comment qu’il était le seul homme politique qui avait les mot qu’il faut pour rependre à l’Égypte, média, artiste et gouvernement réunis lorsqu’ils insultèrent nos mères, sœurs et filles. Malhonnête maléduqué malade.

      • kmail

        kmail

        Kam YEM , oui on peut chercher les poux dans la tête d’un chauve mais la situation telle qu’elle se présente nous aurons la chance que ce ouyahya gère le pays et pour ceux qui sont contre, ils n’ont qu’à nous dire qui en est capable et wallah si je vois qu’il mérite mon soutien pour le bien de l’Algérie je le ferai avec militantisme.

    • freetospeak

      freetospeak

      Qui n’a pas entendu parler de Ahmed Ouyahia, Kabyle de service, lécheur de botte, manipulateur notoire, il a été dégommé plusieurs fois voilà qu’on le rappelle pour un certain temps seulement puisqu’il ne va pas faire long feu… Cela ne s’est jamais passé même dans une dictature la plus terrible telle que celle de Pinochet, un pseudo premier ministre, en l’occurrence Abdelmadjid Tebboune, limogé en espace de trois mois seulement… Sitôt installé sitôt limogé… Ahmed Ouyahia joue au jeu d’un pompier dépourvu de savoir pour maîtriser un incendie déclaré par un pyromane au niveau même de sa baraque là où il est déjà passé depuis l’époque de Chadli, on l’a grandi, on l’a nourri, on l’a vêtu, on l’a rebotisé avec sa fameuse ponction sur salaire des travailleurs destinée à la Palestine.

      • kmail

        kmail

        donnes nous le nom de celui capable de mener le bateau Algérie à bon port je te promet de le soutenir

    • Monferratus

      Monferratus

      Il parait , selon ceux qui l’ont connu au lycée El idrissi du 1 mai c’était un grand copieur.

    • meteor

      meteor

      IZUMALS 16 Août 2017 à 13:01
      ” 3. Les kabyles n’ont jamais accédé à la magistrature SUPRÊME depuis l’indépendance de l’Algérie alors qu’ils ont consentis de gros sacrifices dans la guerre contre FAFA…. !!!”
      Il s’agit d’une preuve idoine que les Kabyles ne brillent pas en intelligence! Si nécessaire, il faut s’en rapporter au demi-fou Féhrat Mehenni qui connaît tous les manifestants de ses “meetings” alors que pas l’inverse car il s’agit de simples curieux qui le méconnaissent.

    • IZUMALS

      IZUMALS

      Comme nous l’avons souligné les OUJDI n’ont pas d’amis, ni TEBOUNE ni quelqu’un d’autre.
      1. Cette nomination visait à écarter OU-YAYA de la course pour 2019.
      2. Avec la nomination de ce K.D.S. à la tête du Gouvernement, la lutte au sommet, ne concerne désormais que 2 personnes.
      – Said Boutef …………….……………..…..de l’Ouest.
      – Gaid Salah……………………….………… de l’Est.
      – Le Centre………………………………..……Absent (comme d’habitude)
      – Le Match final aura lieux entre le clan de l’Est et le clan d’OUJDA.
      2. Si ce K.D.S d’OU-YAYA qui à juste titre considérait que c’est au tour des kabyles de prendre le pouvoir, était un vrai ARGAZ il refuserait ce cadeau empoisonné de SAID BOUTEF.
      3. Les kabyles n’ont jamais accédé à la magistrature SUPRÊME depuis l’indépendance de l’Algérie alors qu’ils ont consentis de gros sacrifices dans la guerre contre FAFA…. !!!

    • meteor

      meteor

      jupiterien 16 Août 2017 à 11:28
      “si on le connait ce type ? c’est celui qui va provoquer l’insurrection générale en Algérie. il ya quelques années il disait “les algériens ne sont pas obligés de manger du yaourt”
      C’est faux. Ouyahia avait supputé, à juste raison d’ailleurs, que l’éradication du “cancer” marocain imposera certains sacrifices au peuple.

      • Bilkabyle

        Bilkabyle

        yakhi maboulo.
        il lie tout les maux de l’algérie à un voisin qui n’en a rien à foutre de lui.
        pauv’ type. je crois que tu connais ni la porte de l’école ni le visage de tes parents d’ailleurs

      • jupiterien

        jupiterien

        @ metéo-rrrr : toi un autre “kedach” au service de ses maîtres,payés pour quelques dinars.
        moi je suis un algérien,un homme de principe qui ne se vend pas;

    • jupiterien

      jupiterien

      si on le connait ce type ? c’est celui qui va provoquer l’insurrection générale en Algérie.
      il ya quelques années il disait “les algériens ne sont pas obligés de manger du yaourt” maintenant il va leurs dire”les algériens ne sont pas obligés de manger du pain”
      adios la boulitik byeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee

    • meteor

      meteor

      “sans pétrole, l’Algérie vaut 1 milliard de dollars” in Soir d’Algérie.
      A cette occasion, Ouyahia faisait allusion aux exportations algériennes hors hydrocarbures. Mais il avait omis de le préciser.

    • Vangelis

      Vangelis

      En gros et en filigrane, même si cela n’apparaît pas dans ce portrait lénifiant, le concerné est un habitué du système que l’on sort lorsque ce dernier a besoin de lui pour préparer des coups de Trafalgar comme une révision de la Constitution ou la préparation de l’élection de son maître fakhamatouhou.
      Tous les algériens se rappellent qu’il a détruit l’industrie du pays, emprisonné des cadres sous de fallacieux motifs et offert aux étrangers des sociétés pour le dinar symbolique comme le complexe d’El Hadjar à Mittal que se dernier a dépecé en tirant le plus grand bénéfice pou son propre compte. Avec cet individu, l’Algérie est mal barrée car ce n’est pas avec du vieux qu’on fait du neuf.
      @makele, tout le tempe vous venez ici, sur un site algérien pour débiter vos insanités, que vous radoter sans aucune plus-value. N’avez-vous que cela à faire ? Dégages d’ici espèce de makhribi malotru, mal élevé, crève de faim et anaphabète.

      • Benmoh

        Benmoh

        Je pense et je peux me tromper que s il n avait pas ouvert l Algérie aux majors multinationales( pour 1 eurocEurope qui est inexact)l Algérie aurait été rasée, détruite,décomposée en multples territoire,dépecer et dirigée par des mafieux des pantins comme la LYBIE, l Irak, la Syrie. Sadam Hussein serait encore en vie si en 99 un visionnaire n aurais pas déjoué le plan.du coup l Algérie a été sauvé pas les autres.c est la différence entre une diplomatie efficace et des grandes qui brillent en brandissant un fusil et ecoute les zizanisteszizaniste et les va t en guerre.alors comme les américains disent ” dieu bénisse l Amérique dit disons haut et fort Allah ye ahfad Ouyahyia.

    • meteor

      meteor

      MAKELELE 15 Août 2017 à 18:22
      “Et dire que vos femmes font la révolution du bikini 😂 et vous ?”
      Au Maroc, ce sont les femmes qui maintiennent l’économie à flots et donc, elles sont plus admirables encore.
      – Parmi 80 femmes, 13 décident de porter plainte mais la justice marocaine les jette en prison, tandis que Servaty est autorisé à quitter le pays. Aujourd’hui, c’est au tour de l’ex-journaliste de rendre des comptes à la justice belge puisqu’il est poursuivi pour “entraînement à la débauche et à la prostitution d’une mineure”, “viol technique sur mineure de moins de 14 ans, même dans le cas où elle aurait été consentante”.
      http://telquel.ma/2013/01/23/Affaire-Servaty-ce-n-est-pas-fini_554_5930

    • meteor

      meteor

      CITATION : « Le Général Toufik n’est ni plus ni moins qu’un général au service de la République ».
      On voit que TSA est un journal à la solde du Maroc. Sinon, les incultes journalistes de ce site devraient connaître la meilleure citation de Ouyahia: ” “sans pétrole, l’Algérie vaut 1 milliard de dollars” in Soir d’Algérie.

    • Saidy

      Saidy

      La honte pour notre pays.on recycles toujours les mêmes tant que le pouvoir reste entre leur mains afin de protéger leur intérêt personnel…
      Ce mec n’a jamais fait rien dans ce pays, aucun progrès c’est pas cette fois qu’il va y arriver.

    • Supertramp

      Supertramp

      La légende raconte qu’il n’a jamais terminé son cursus à l’ENA, qu’il travaillait comme pigiste dans un journal étatique dans les années 1970 et que malgré 5 ans au USA, il ne maîtrise pas l’anglais (Bouteflika qui fut ministre des affaires étrangères pendant 16 ans est dans le même cas). Ce qui est sur, c’est qu’il a eu des parrains puissants qui ont favorisé sa carrière en contrepartie d’une loyauté à toute épreuve et des fois contre-nature.

      • Genseric

        Genseric

        Une légende reste une légende . La réalité est que cette serpillière ( qui est à la saison 4 ) ne sera d’aucun secours ni pour l’Algérie et encore moins pour les algériens . Les oligarques doivent se frotter les mains .

    • netzer

      netzer

      Pourquoi son portrait ?tous les algériens ont de mauvais souvenirs de cet ignorant et haggar des cadres et affameurs des familles entières ! l algérien n attent rien de lui ; en le plaçant a ce poste ils vont provoquer la colère du peuple algérien ! attention c est dangereux !

    • fatouhadz

      fatouhadz

      مبروك للرجل المحنك أحمد أويحي والله بوتفليقة عظيم أثلجت صدورنا بقرار إقالة تبون الكذاب

    • Feminist

      Feminist

      enfin le mal est parti le grand menteur sort après quelque semaine moi une jeune algerienne je crois a ce pays et surtout aux décisions de notre président abdelaziz bouteflika rabi echafih et avec la gravite de la situation dans laquelle se trouve notre pays OUYAHIA c est l homme qu il faut .. bravo

      • Benmoh

        Benmoh

        Barack Allah feli jabock ou fick. Mais un conseil ma fille éloignée vous de ces discussions. Vous serez obligatoirement insulté de toute part.il est rare que des discussions civilisés sans insultes obscènes se déroulent comme en Europe. Allah ye aadik ou ye afdek mel mouchaquel.

      • Genseric

        Genseric

        Peut-être qu’un menteur est parti ; sauf qu’il a été remplacé par un bonimenteur et un sournois .

    • Benmoh

      Benmoh

      Mon commentaire s adresse uniquement aux algérien. Je ne répondrai pas aux zizanistes va t en guerre. Je me fous que ce soit un kabyle ou un coeur ou un chinois peux importe.l important pour moi est sa compétence. Sa formation. Son expérience. Son besoin viscéral de travailler pour son pays de droite à gauche et de bas en haut.sans aucune distinction de différence de quelques sorte.j ai dit il y a quelques années (je ne le connais que par la presse internationale) ce serait bien que ce soit le prochain président de l Algérie. Plaise a dieu qu’ il ne trahisse pas mes espoir.et ne nous decoive pas.laissez le travailler en paix et ne lui mettez pas de bâtons dans les roues.aidez le .soutenez le.surveillez à droite à gauche derrière devant et prenez les balles qui lui seront adressés.c est de l intérêt général de l Algérie une et indivisible qu’ il y va.

      • Genseric

        Genseric

        Heureusement que tu as dit que tu ne le connais pas , sinon , tu n’aurais pas écris ces âneries .

      • kmail

        kmail

        exact il faut le laisser travailler et nous sommes à la porte de l’échéance importante pour nous et ce jour sortons dehors pour élire le président qui portera l’Algérie vers des horizons meilleurs et ce court temps nous permettra de juger ouyahya . il est capable et il a la stature d’un chef d’état et c’est un patriote.

      • Benmoh

        Benmoh

        On critique tout le monde fut il le plus honnête le plus capable le plus érudit le plus apte le plus compétant de la courte histoire de l Algérie indépendante alors citez moi un nom qui fera l unanimité. Réfléchissez 10 secondes.12345688910.stop.je vous donne la réponse ; personne. Pourquoi?Parce ce que c est notre héritage génétique.il y a une maxime que disait les anciens: ch’koun y jai maire? Réponse des gens:ana,ana,ana..et le cheikh dit oua ch,kune y saugue dak le hmers?.voila .nous on critique. On veut la place .on est des hmer (hachacoum)mais même si on a un magicien on le tué.

      • hamraoui

        hamraoui

        @benmoh les forums européens sont aussi pourris et pollués d’insultes et parfois pires…c’est juste qu’ internet ne permet pas un débat. Chacun poste son commentaire et ça devient une grande jmaaha où chacun dit ce qu’ il avec le meilleur parfois et le pire…souvent.

    • netzer

      netzer

      il a élu domicile au gouvernement !c est le retour de la langue de bois dont les algériens ont de mauvais souvenirs !il fera sa valise prochainement le peuple vas se soulever et cette fois ci c est sérieux ! le roi et ses bouffons prennent les choses a la rigolade ;et ouyahia va faire sortir le peuple dans la rue !attention !

    • Fouroulou

      Fouroulou

      Suite. La France n’a plus trop le choix car ce pays court au désastre et peut entraîner toute la sous région dans l’abîme. Aussi, en manoeuvrant bien, l’Algérie peut facilement devenir la porte d’entrée royale lui permettant d’accéder massivement aux nombreuses richesses du continent noir. Macron est visionnaire, bien plus que ses prédécesseurs. Pour nous autres, cela peut être une vraie aubaine pour sortir de cete farce qui dure depuis 1962. Ce pays va poursuivre son bonhomme de chemin et se structurer petit à petit.

    • BIGMASTER

      BIGMASTER

      Une nouvelle école fait parler d’elle, l’Ecole nationale d’administration d’Alger. Elle forme les futurs cadres de l’État. Ahmed Ouyahia passe le concours d’entrée en 1972 … c’est faut, l’ENA à cette époque était une école quelconque et l’accès se faisait sans concours … Son ascension est fulgurante … Oui, mais après son retour des états unis, d’ailleurs il maîtrise. bien l’anglais … C’est rare de voir quelqu’un comme lui, il a tous les atouts pour assurer ses intérêts le plus longuement possible sans être éjecté du système. Il doit être un Sage dans la pensée diabolique. Il sait rester proche du pouvoir et attendre le jour où la chance lui sourit pour réussir son rêve le plus cher

    • Fouroulou

      Fouroulou

      Je vous disais que c’est Paris qui a sérieusement recadré certains avec Teboune comme paravent. Pour le moment c’est Boutef & co. qui reste, quitte à se que la mascarade dure encore un peu … Ouyahia est le seul qui a l’envergure pour sauver les apparences et assurer l’intendance. Le régime va tomber ou alors baisser sa culotte parce que l’économie de ce pays est exsangue et la population se rapproche dangereusement des 50 millions. La France de Macron va jouer une carte, elle n’a plus trop le choix … Ils vont faire péter le régime de l’intérieur et c’est la fin de règne de Boutef qui va leur en donner l’occasion.

    • homaro

      homaro

      Mr le premier Ministre ,vous venez d’etre nomme a la tete du gouvernement
      Algerien, a prioris ,je vous en felicite. Cependant je viens de lire des commentaires de beaucoup de citoyens qui ne vous apprecient pas et ce
      compte tenu de votre long passe politique dans les hautes structures de l’etat
      qui n’est pas brillant,plutot catastrophique, vous avez mal gere pratiquement
      tout ceux dont vous etes charge,de plus c’est vous qui etes designes pour appliquer les decisions impopulaires et accomplire les taches de bases besognes , j’espere que vous allez tirer des lecons de tout ce passe et vous prendrez conscience pour ne pas reediter toutes ces erreurs pour enfin oeuvrer a l’instauration d’une veritable democratie,une veritable Republique
      de citoyennete et la lutte permanente contre l’idiologie islamique de regression et abrutissante qui ronge notre pays et particulierement notre jeunesse,

    • Daawessou

      Daawessou

      Au final, ce n’est pas un événement.. Nous sommes habitués à ce genre des situation. Je m’en doutais un peu sur sa nomination, car quand tout est mélangé seul cet individu peut s’occuper des sales besognes comme d’habitude.

    • ElPatron

      ElPatron

      Premier ministre en 1995 , premier ministre en 2017 !
      Le drame c’est que l’Algérie aura sacrifié 2 générations entières , dont d’énormes compétences, privées de postes stratégiques !!!

    • Genseric

      Genseric

      C’est la quatrième fois qu’il est nommé 1er ministre . Les trois première fois , c’était déjà le fiasco à chaque fois . On ne peut pas faire du neuf avec du vieux !

    • Genseric

      Genseric

      Pourquoi nous présenter quelqu’un qu’on connaît de part son passé de ministre des basses besognes ?

    • homaro

      homaro

      Felicitation a AHMED OUYAHIA pour sa nomination a la tete du gouvernement algerien,esperons qu ‘il oeuvrera au retablissement
      de la dignite des algeriens a l’instauration d’une veritable democratie,la liberte individuelle et colective ,une Repubilque construite sur des bases
      de la citoyennete, et non ethnique regionnale ou religieuse et la lutte permanente contre l’idiologie integriste araboislamiste de regression et abrutissante.

      • Inconito

        Inconito

        Vous croyer bien au père noël. .bonne nuit C’est le moment de se réveiller de vôtre profond sommeil. .

    • Daawessou

      Daawessou

      Je n’ai jamais été choqué par un événement que celui-ci! Le peuple doit le chasser illico-presto et quelques soient les conséquences! Comme si ce pays ne possède plus d’hommes, on nomme cette sale besogne!” C’est lui qu’il faut” disent-ils”. Concernant le pauvre Tebboune, je le plains, il aurait du ne pas du tout accepter ce poste. Dommage!

  • À la une

  • L'Actualité en temps réel

  • International

close
close