search-form-close

Pour Gaïd Salah, l’Algérie est une « ligne rouge »

Le général Ahmed Gaïd Salah, chef d’état-major et vice-ministre de la Défense, a affirmé ce dimanche que l’Algérie constitue « une ligne rouge » à laquelle il est « hors de question » de toucher.

« L’Algérie est une ligne rouge, nous avons insisté maintes fois, et nous le rappelons aujourd’hui, qu’il est absolument hors de question de toucher à sa sécurité ou aux ressources de son peuple », a averti le chef d’état-major dans une allocution prononcée ce dimanche à Constantine, citée par le ministère de la Défense dans un communiqué.

« L’Algérie qui a souffert du joug du colonialisme, et dont le peuple a fait le serment de faire retentir, sous les yeux de son ennemi, une Révolution populaire globale et unanime, faisant ressortir la crème d’entre ses enfants en chouhada et moudjahidine, qui ont arraché la liberté après de grands sacrifices. Il est du devoir de ses fils aujourd’hui, en particulier ceux de l’Armée nationale populaire, et l’ensemble des autres corps de sécurité de suivre les mêmes pas et d’emprunter le même parcours national », a affirmé le général Gaïd Salah, qui effectue ce dimanche une visite de travail et d’inspection en 5e Région militaire à Constantine.

« Au même titre que l’importance que nous accordons à notre histoire nationale, aux valeurs de sa glorieuse Révolution, nous poursuivons, grâce à la volonté d’Allah le Tout-Puissant, notre chemin éternel vers la sécurisation, la protection et l’unité du territoire Algérien », a affirmé le vice-ministre de la Défense. « Car chaque parcelle de la terre de notre pays a un profond enracinement dans l’histoire nationale, chaque événement national, chaque épopée héroïque ou station historique a son espace géographique l’ayant marquée et conjuguée entre Histoire et géographie », a-t-il ajouté.

Par ailleurs, dans le cadre de la lutte antiterroriste, le général Gaïd Salah a confirmé que « l’objectif principal et imminent » pour l’Armée nationale populaire est de venir à bout « définitivement de ce phénomène qui revêt plusieurs nouvelles formes à travers les nouvelles technologies et les réseaux sociaux ».

« Ceci exige davantage d’efforts soutenus permettant de tarir ses sources idéologiques et son environnement social et de détruire ses réseaux de communication. Pour ce, nous allons assurément, avec l’aide d’Allah, parvenir à débarrasser d’une manière définitive notre pays de cette horde », a soutenu le chef d’état-major.

close