search-form-close
Présidentielle : une « charte d’éthique » sera signée samedi

Présidentielle : une “charte d’éthique” sera signée samedi

La Charte d’éthique des pratiques électorales, élaborée par l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE) et destinée aux différents acteurs participant au processus électoral, sera signée samedi à Alger, rapporte ce mercredi 13 novembre l’agence officielle.

Cette Charte « expose les principes directeurs et les pratiques particulières qui forment le cadre du comportement moral attendu des acteurs et personnes participant au processus électoral », selon ce document dont l’APS a obtenu une copie.

Elle est fondée sur le respect « profond et durable » du processus démocratique et sur l’observation des lois et textes subséquents qui codifient les règles des élections et des campagnes électorales ».

Le document stipule que le comportement moral relatif au processus électoral « entend le respect des principes démocratiques de base à travers le libre exercice des droits démocratiques sans intimidation, notamment le droit de se porter candidat, le droit de vote, le caractère secret du vote, la transparence du financement des campagnes électorales ainsi que l’indépendance et la neutralité de l’institution en charge des élections et des services qui en dépendent ».

Elle énonce également que « tous les acteurs participant au processus électoral doivent accepter la responsabilité d’agir de façon à maintenir et à renforcer la confiance du citoyen par rapport à l’intégrité et la transparence du processus électoral ».

Cette Charte cite, par ailleurs, 10 principes généraux, dont la souscription de tous les acteurs participant au processus électoral aux principes d’élections « libres et équitables » et au respect des lois électorales.

Elle stipule, en outre, que les membres de l’ANIE, ses démembrements et services administratifs qui en relèvent s’engagent « à s’astreindre au respect du principe de neutralité, d’impartialité et de traitement équitable des candidats aux élections et s’interdire tout comportement ou action susceptibles d’altérer ces principes ».

De leur côté, les candidats et les partis politiques participant aux élections s’engagent notamment à « faire des déclarations publiques véridiques et doivent s’abstenir de tous propos diffamatoires, insultes, invectives envers un autre candidat ou acteur du processus électoral et toute autre déclaration qu’ils savent être erronée ».

Cette charte s’adresse aussi aux responsables des médias nationaux audiovisuels, de la presse écrite et électronique et les intervenants qui en dépendent, qui doivent s’engager, entre autres, à informer les électeurs de leurs droits, des dates d’inscription de recours sur les listes électorales, informer les électeurs sur les programmes des candidats aux élections et à assurer une couverture globale, équilibrée et objective durant toutes les phases de l’opération électorale, de manière impartiale et sans aucune discrimination entre les candidats.

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close