search-form-close
Procès Drareni, Benlarbi et Hamitouche : de lourdes peines requises

Procès Drareni, Benlarbi et Hamitouche : de lourdes peines requises

De lourdes peines ont été requises contre le journaliste Khaled Drareni et les militants Samir Benlarbi et Slimane Hamitouche, jugés ce lundi 3 août devant le tribunal de Sidi M’hamed (Alger).

Le procureur de la République a requis 4 ans de prison ferme, 100 000 dinars d’amende et 4 ans de privation des droits civiques à l’encontre de chacun des trois prévenus.

Drareni, Hamitouche et Benlarbi ont été arrêté le 7 mars dernier au cours d’une marche à Alger. Présentés le 10 devant la justice, le journaliste a été mis sous contrôle judiciaires et les deux militants placés en détention provisoire.

Le 25 mars, le contrôle judiciaire de Khaled Drareni est annulé en appel. Le 28, il est placé en détention à la prison d’El Harrach, il a été transféré vers celle de Koléa le 31 mars.

Hamitouche et Benlarbi ont bénéficié jeudi 2 juillet d’une remise en liberté provisoire, mais pas Drareni, maintenu en détention.

Le 6 juillet, le dossier de l’affaire a été renvoyé devant le tribunal correctionnel. Hamitouche et Benlarbi, comparaissant libres, étaient présents au procès tandis que Drareni a été jugé en visioconférence.

  • Les derniers articles