search-form-close
Procès en appel de Merzoug Touati à Bejaïa : un rassemblement de soutien réprimé

Procès en appel de Merzoug Touati à Bejaïa : un rassemblement de soutien réprimé

Une quarantaine de personnes ont été arrêtées ce jeudi en début de matinée à Bejaïa lors du procès en appel du blogueur Merzoug Touati, a-t-on appris de sources locales.

Parmi les personnes arrêtées figurent des élus APWS et le président d’APC de la commune de Chemini, d’obédience RCD, ont précisé ces sources.

Une centaine de personnes parmi lesquelles des défenseurs des droits de l’homme, des animateurs de la société civile, des acteurs politiques, dont Djamel Zenati, ont participé à ce rassemblement devant la Cour de Bejaïa.

C’est au moment où le procès a débuté que les services de sécurité ont procédé à la dispersion et aux arrestations de façon « brutale », ont précisé ces sources. D’après les mêmes sources, les élus ont étés libérés quelques temps plus tard après l’intervention des députés du RCD, Athmane Mazouz et Nora Ouali. À la mi-journée, le procès a été suspendu et devait reprendre dans l’après-midi. Le procureur de la République a maintenu son réquisitoire, selon ces sources.

Arrêté depuis 17 mois, le blogueur Touati Merzoug a été condamné le 24 mai dernier en première instance devant le tribunal criminel de Béjaïa à 10 ans de prison ferme, sous quatre chefs d’inculpation: « incitation à attroupement illégal », « incitation à attroupement armé », « incitation à rébellion contre l’autorité de l’état » et « intelligence avec l’étranger pour nuire aux intérêts du pays ».

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close