search-form-close
Ramadan : malgré les promesses de Djellab, les prix des fruits et légumes toujours élevés

Ramadan : malgré les promesses de Djellab, les prix des fruits et légumes toujours élevés

Dix jours après le début du Ramadan, les prix des fruits et légumes demeurent toujours élevés, malgré les promesses du ministre du Commerce.

Au début du mois sacré, Said Djellab avait rassuré que les prix allaient connaître une baisse sensible dans un délai de trois jours.

Au marché Rédha Houhou (ex-Clauzel), dans le centre-ville d’Alger, ce samedi 26 mai, certains produits sont, d’ailleurs, toujours si chers que rares sont les clients qui osent s’y approcher.

Même si leur prix a baissé, les haricots verts et le citron sont cédés à 260 DA le kilogramme, soit une baisse de 30 DA par apport au premier jour du Ramadan.

| LIRE AUSSI : Fruits et légumes : Djellab juge « injustifiée » une hausse des prix durant le Ramadan

Le prix de la laitue n’a pas bougé. Le kilogramme est toujours proposé à 160 DA le kilogramme. La pomme de terre a augmenté de 10 DA pour atteindre 70 DA le kilo. Idem pour l’oignon qui est vendu à 120 Da, alors qu’il était cédé, il y a quelques jours, à 100 DA.

Les produits qui ont, cependant, dérogé à cette tendance haussières sont entre autres la tomate affichée à 100 DA (contre 180 DA), la courgette 100 DA (contre 170 DA), la carotte 80 DA (contre 120 Da) et le fenouil 80 DA (contre 140DA). Le prix du concombre et de la betterave restent stables, à 100 DA le kilo chacun.

Du côté des fruits, le constat est beaucoup moins encourageant. Les prix sont toujours hors de portée des ménages. La pomme locale est, ainsi, affichée à 700 DA (contre 400 DA), les bananes à 320, la fraise, fruit de saison, est négociée à 250 DA (contre 220 DA), les pêches à 220 DA (contre 250 DA).

Les dattes entre 450 DA et 800, selon la qualité du produit, soit le même prix qu’il ya une semaine.

Pour les viandes, les prix continuent de grimper. Le poulet évidé est affiché à 370 DA le kg (contre 350), la viande bovine locale est à 1.500 DA, alors que la viande importée est à 1240 DA. La viande ovine qui était à 1.250 DA la semaine dernière a grimpé, ce samedi matin, pour atteindre la barre des 1.350 DA.

| LIRE AUSSI : Hausse des prix pendant le ramadan : qui faut-il accabler ?

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close