search-form-close
  • Brent: $58,29+0,37%
  • Taux de change: 1 € = 134,35 DZD (Officiel), 204 DZD (Parallèle)
  • TSA Météo

Recadrage de Tebboune par Bouteflika : les hypothèses inquiétantes de Noureddine Boukrouh

NEWPRESS

Nourredine Boukrouh a commenté, ce jeudi, le recadrage sévère de Tebboune par le président Abdelaziz Bouteflika. L’ancien ministre et fondateur du PRA n’est pas rassuré par l’intervention du chef de l’État et pose des hypothèses inquiétantes.

| LIRE AUSSI : Bouteflika recadre sévèrement Tebboune

D’abord, il s’interroge sur le rôle d’Ennahar TV, qui a hérité de la mission officielle “d’information du public et d’orientation des esprits“, qui était, depuis l’indépendance, “dévolue à l’APS et, dans le domaine de la télévision, à l’ENTV.”

Pourquoi cette chaîne de statut étranger a-t-elle pris la place de l’agence officielle de presse et de la chaîne publique de télévision ? C’est un des mystères de la communication de l’État sous le quatrième mandat“, lance Boukrouh, avant de revenir aux faits. “Que nous a appris cette fois la source autorisée ? Qu’une émeute a éclaté au sommet de l’État et qu’on ne peut compter sur aucune police anti-émeutes pour restaurer l’ordre car l’émeutier en chef, selon des informations qu’il est interdit de chercher à vérifier, serait le chef de l’État lui-même“, écrit Boukrouh dans sa contribution intitulée “émeute au sommet de l’État“, publiée sur sa page Facebook.

Pour lui, ce qui se passe entre Tebboune est Bouteflika est inédit. “De mémoire d’Algérien indépendant (si les informations distillées par « Ennahartv » se confirment), on n’a jamais vu un président de la République se plaindre publiquement de son Premier ministre et pousser à l’émeute les membres de son équipe en leur enjoignant d’agir en s’affranchissant des directives issues d’un plan d’action adopté en conseil des ministres puis par le Parlement“, assure l’ancien ministre du Commerce.

Boukrouh pose des questions pratiques sur l’application des instructions du président Abdelaziz Bouteflika. “Mais comment procéder dans la pratique pour mettre fin à l’anarchie supposée avoir été créée par le Premier ministre sans un coordinateur des actions des différents départements ministériels ? A-t-on désigné un intérimaire pour ce faire ? Ou bien les ministres vont-ils devoir improviser chacun de leur côté ?”

Pour lui, “il aurait été plus indiqué de convoquer le Premier ministre ou de l’instruire par téléphone en attendant de le limoger le cas échéant sans ameuter l’univers, le Président a parlé de lui en public comme d’un délinquant qui ne tardera pas à être écroué.”

Nourredine Boukrouh pose ensuite des hypothèses inquiétantes et insiste sur le caractère inédit de la façon avec laquelle Tebboune a été recadré  par le Président de la République. “Avec cet énième épisode fantasque du quatrième mandat, nous aurons franchi le mur du son. Avant, on n’entendait pas le « bang » assourdissant quand un Premier ministre remplaçait un autre ; tout se faisait en douceur, à la vitesse subsonique, voire celle des ultra-sons. Mais cette fois-ci, c’est vraiment le « big bang », la débandade générale et bientôt peut-être le sauve-qui-peut“, s’inquiète-t-il.

Si l’erreur de casting concernant Benaggoun a laissé les observateurs pantois, celle s’appliquant à Tebboune pose par les invraisemblances qui l’entourent un très grave problème, celui de l’exercice des pouvoirs présidentiels“, assène le fondateur du PRA, convaincu que Tebboune n’a rien d’un rebelle.

Car ce monsieur est un très ancien ami du Président ; il n’a pas un tempérament d’aventurier et n’est pas un gaffeur ; il est dans les rouages du pouvoir depuis des décennies et ne peut pas jouer ce qu’il lui reste à vivre à la roulette ; rappelons-nous aussi qu’il a été désigné il n’y a pas longtemps à l’Ordre national du mérite“, développe Boukrouh.

Faute de disposer d’informations fiables, Bouteflika prend la précaution d’utiliser le conditionnel au cas où les informations d’Ennahar TV seraient fausses.  Mais si c’est le cas, il pense que le Président souffre d’une “déficience mentale“. “Si ce qui est imputé au président Abdelaziz Bouteflika par « Ennahartv » émane réellement de lui, cela voudrait dire que nous ne sommes plus en présence d’un homme affligé d’une défaillance physique mais aussi, depuis peu, d’une déficience mentale“, affirme M. Boukrouh.

Dans ce cas,  la « destitution immédiate” du Président “s’imposerait alors comme une nécessité devant l’apparition de signes de démence, de confusion mentale ou de perte du discernement chez lui, risquant de placer le pays dans une situation de “péril imminent” ».

Boukrouh évoque ensuite le cas où c’est Saïd Bouteflika qui a agi, ce qui signifierait une “usurpation de pouvoir“. “S’il n’émane pas de lui c’est donc de son frère comme dirait Jean de La Fontaine, mais cela rendrait les choses encore plus compliquées : cela signifierait une éclipse totale du président légal, la vacance de la fonction présidentielle et une usurpation de pouvoir.”

Pour lui, “de quelque façon qu’on retourne le problème, on retombe toujours dans l’absurde, un absurde dérivant de l’absurdité du quatrième mandat. Qu’en sera-t-il d’un cinquième ?”

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

  • Votre avis (70)

    • Hommadwiri

      Hommadwiri

      En 1961,le directeur de la revue jeune Afrique ,a déclaré que”le pouvoir personnel est détenu par des hommes qui sont des présidents de la république mais sont en fait des monarques sans titre”.Dans les pays arabes et certaines dictatures , c’est la ” Répuyaume”- des républiques-royaumes .Quelle différence entre le roi du Maroc intronisé en 1999 et le président algérien élu au suffrage universel en 1999?.Aucune,sauf que l’un a hérité du trône ,l’autre a tripatouillé la constitution pour s’agripper au pouvoir sur un fauteuil roulant . Le pitre ,Sellal, a comparé avec effronterie lors de la campagne présidentielle 2014, le cas de Boutéflika à celui de Franklin Roosevelt. Le premier était âgé de 77 ans en 2014 ,affaibli par un AVC qui affecté sa mobilité et son élocution ,n’a pas fait de campagne pour sa succession .Le deuxième ,âgé de 50 ans en 1932 ,paraplégique a parcouru toute l’Amérique pour convaincre ses électeurs.

      • bassim

        bassim

        On ne va pas comparer les USA grande démocratie (dont sa déclaration d’indépendance a influencé la déclaration des droits de l’homme) avec l’Algérie quand même.

    • chonita

      chonita

      FOUTAISES VENANT D UN BENI OUI OUI HIER MINISTRE REJETE
      LUI COMME GENSERIC FODDA @ DES NYMPHOMANES A LA SOLDE DES ARABO CHIENS ALGERICHIENNE FAISANT PARTIE DE DAECH FIS FLN RND TAJ

      • Genseric

        Genseric

        T’as besoin de consulter . Attention à la dépression ! je te propose un médoc efficace : “Phallus 200 mg ” 2 suppos matin et soir dans ton trou de balle .

    • Bouberita

      Bouberita

      Il faut appeler un chat un chat. La longue de bois et les analyses sophistiquées ne font que rapprocher le crash imminent. Le scénario est vieux comme le monde, on va observer un coup d’état militaire pour déloger les usurpateurs du pouvoir, ce qui va encore compliquer la situation. Alors les instituions de l’état doivent enfin prendre leur courage a deux mains s’ils en ont encore et déclarer la vacance du pouvoir pour organiser une élection enfin digne de ce nom. C’est la dernière chance pour le pays.

    • elmountasir

      elmountasir

      Mr BOUKROUH raisonne faux , ou alors c’est un politicien malhonnête ,car” un grand garçon ” comme lui bien introduit dans les milieux autorisés élude le l’hypothèse la plus probable de” la main étrangère” dans ce scénario, en évitant qu’elle ‘la main) ne le rattrape en cas de dénonciation si jamais il revenait à la politique.
      C’est clair que la mise en garde est venue de l’une des ambassades à Alger des deux pays qu’il est inutile de citer…. C’est ce qui a fait sonner l’alarme d’El Mouradia.
      ”Attention, on ne veut plus de conflits (troubles) sociaux ,économiques ou de nature à générer des problèmes dans votre pays” . Alors plus qu’à faire marche arrière.

    • elmountasir

      elmountasir

      Mr BOUKROUH raisonne faux , ou alors c’est un politicien malhonnete ,car” un grand garçon ” comme lui bien introduit dans les milieux autorisés élude le l’hypothèse la plus probable de” la main étrangère” dans ce scénario, en évitant qu’elle ‘la main) ne le rattrappe en cas de dénonciation si jamais il revenait à la politique.
      C’est clair que la mise en garde est venue de l’une des ambassades à Alger des deux pays qu’il est inutile de citer…. C’est ce qui a fait sonner l’alarme d’El Mouradia.
      ”Attention, on ne veut plus de conflits (troubles) sociaux ,économiques ou de nature à générer des problème dans votre pays” . Alors plus qu’à faire marche arrière.

    • aliloulapointe

      aliloulapointe

      Monsieur 1% au présidentiel vient de doubler ses prochains résultats, c’est devenu Mr 2% BRAVO

    • abbesm

      abbesm

      Genseric, je ne sais pas pourquoi je partage pleinement tes points de vue et analyses sur la situation actuelle du recadrage de notre P.M , je t’assure que je suis tombé malade juste à la lecture du communique sur enahar t.v, j’ai su que ça ne provient pas de notre président, chiche qu’ils ne font une enquête parlementaire sur cette affaire comme ça on saura toute la vérité, je propose au passage à notre MOKH si Ouyahia de démissionner pour se dédouaner de cette affaire.

      • Genseric

        Genseric

        Parce qu’il y a des parlementaires en Algérie ?

    • abbesm

      abbesm

      Merci NINIR de votre objectivité, et dire qu’il reste encore des Algeriens éclairés et qui savent distingués entre l’ivraie et la bonne graine, et nous qui nous playons de notre élite intellectuelle qui ne mouille pas bcp le mayo pour le pays, pour une fois que MrBOUKROUH a essayé de nous éclairer sur la situation qui prévaut dans le pays que personne d’autre de notre élite politique n’a osé le faire avant lui même,toutes les langues se diluent contre lui, même nos députés sont nini et dont nous attendons une commission d’enquête parlementaire à la rentrée sur cette affaire,Mr ARIBI vous avez du pain sur la planche .

    • libero

      libero

      RAH ABDER DJA WAKHA : pions drs et kawadines partout.
      defendez les interets de l’Algerie AU LIEU DE DEFENDRE CES MAFIEUX
      FAKOU BIKOUM allez degagez et laissez les Algeriens ‘sexprimer librement et honnetement: BASTA!!!!!!!!!!!!!!

      • AmarMed

        AmarMed

        Cette réponse est destinée à celui ou celle qui se nomme libero. Vous ne savez ni parler ni écrire. Vous êtes vulgaire parce que vous ne savez pas vous exprimer convenablement.

    • maliksalhi

      maliksalhi

      Boukrouh a été ministre du commerce dans le Gouvernement de Bouteflika. Il a été celui qui avait négocié l’accord d’association avec l’Union Européenne avec tous les déséquilibres de cet accord en faveur du vieux continent et que l’Algérie continue à subir les conséquences.

      • mesbah

        mesbah

        Mr BOUKROUH, en plus d’avoir mis l’économie du Pays dans la merde grâce à ses talents de négociateur, dont les accords avec l’UE ont été d’un préjudice tel, on a eu tout le MAL du monde à obtenir la renégociation, il s’improvise maintenant Psycho-Politologue, pour démontrer, preuves scientifiques à l’Appui, que le Président est en situation “d’empêchement” c’est à croire que ce papier a été rédigé en collaboration avec le Dr Said Saadi. Ce qui m’a mis sur cette piste de leur possible connivence, c’est l’attaque soudaine du DR SAADI contre BOUKKROUH, en l’accusant d’un mal incurable (Ellah Yestarna). Ou bien BOUKROUH était en consultation chez SAADI qui a diagnostiqué ce Mal chez son patient et en a alerté, de manière Politico- Psy, “L’OPINION” ou bien il a inspiré le papier et s’aménageant une porte de sortie en cas d’échec de cette tentative. La question essentielle: Qui a commandé cette “expertise Psycho-Politico-Juririco-médiatique!

    • Parlavectabouch

      Parlavectabouch

      Y’a vraiment que en Algérie que tu peux voir ça momie5 ou sont frère le peuple a été bien baissé oups (pardon bien dressé)

    • Rirax

      Rirax

      Il n’a pas le choix, pensant que c’est une bonne occasion pour entamer précocement sa compagne électorale pour les prochaines présidentielles ,helas c’est pathetique !

    • avisitelinfini

      avisitelinfini

      Voici une explication rationnelle d’un citoyen lambda.
      Ce qui se passe au sommet de l’état est l’anarchie totale est globale( Dab Rakeb Moulah- La merde en brancjes). La situation va vers l’implosion est c’est tout Algrien goutera, sachant que chaque nous est responsable de cette situation de loin ou de près. Résultats des courses…Rabi Alem.

    • enqueteur

      enqueteur

      Supputations d’El nahar.depuis qd est-il devenu le porte parole de la présidence.le président a dit.a qui?

    • ammimouh

      ammimouh

      je trouve que son hypothése est tres superficielle;il nous a habitué a plus de serieux dans ses interventions.Sa declaration est celle d’un Lambda algerien.

    • NINIR

      NINIR

      la majorité des interventions sont dirigées contre Mr Boukrouh comme s’il était la cause du mélodrame qui se joue. on lui reproche aussi de n’avoir rien fait. personnellement je vois mal ce qu’il pourrait faire. son erreur était d’avoir tenté l’expérience de ministre connaissant fort bien les limites de ce poste. sinon quel est le ministre qui peut se targuer d’avoir fait des choses? la majorité de ces ministre ont été débarqué en pleine mer pour avoir voulu faire quelque chose. à mon avis M. Boukrouh se contente de donner ses avis d’observateur averti à l’instar de tous ceux qui ont côtoyé le pouvoir.

    • Genseric

      Genseric

      Il faut reconnaître que Boukrouh a fait une bonne analyse de la situation ubuesque que le pouvoir est entrain de créer . En effet connaissant la façon de gouverner du président avant sa maladie , il nous semble impensable qu’il aurait laissé cette cacophonie au sein du gouvernement s’installer et n’aurait jamais instruit son 1er ministre de cette manière sortie du “café chanta ” .

      • mesbah

        mesbah

        Après “Ennahar” et “l’expression” tout le monde s’improvise porte parole (reffad El Kelma) de la Présidence, avec chacun son style et à coups de :”je ne penses pas” – “Si cela avait été le cas”- ” ce ne peut être vrai” “l’usage est que”…, C’es dingue non?

      • Genseric

        Genseric

        C’est déjà dingue qu’un pays soit dirigé par un président aphone …

    • oiheb

      oiheb

      Nombreux sont les algériens qui s’interrogent sur la capacité du Président à exercer pleinement son mandat , physiquement, mentalement et intellectuellement. Dispose t’il des capacités cognitives pour ce faire?
      Le cafouillage qui a caractérisé récemment l’exercice constitutionnel du pouvoir et la gestion de l’Etat est déconcertant:
      Primo, lorsque le frère du Président, hilare, s’est affiché publiquement avec le chef du FCE, au lendemain de la rébellion de ce dernier envers le PM, donc contre l’Etat, lors de l’enterrement officiel de feu Redha Malek, circonstance triste qui aurait nécessité une attitude de recueillement et de respect.
      Secundo, la diffusion publique du message du Président adressée au PM, alors qu’une instruction confidentielle comme le veut le respect des normes de gouvernance aurait suffit.
      Ces négligences portent un préjudice sans précédent aux institutions de l’Etat.

    • KamYEM

      KamYEM

      ARGENT SALLE” voilà le complexe dont souffre le système Bouteflika, un syndrome qui tend à le rendre très paranoïaque dernièrement (au moins plus que d’habitude). Rappelons certains faits:

    • KamYEM

      KamYEM

      1: Bouteflika ”président” venait d’un fond d’argent, celui du pétrodollars des Emirats du Golf.
      2: Création de Khalifa, Banc surtout, avec l’agent des caisses publiques,
      3: Les soirées Stars Françaises auquelles on leurs offrait des demeures à l’ouest du pays, rappelez vous la phrase de Depardieu ”venez y il y a de l’argent à prendre ici” on invitant ses amis en Algérie.
      4: Ouyahia se révolte et
      5: La guéguerre DRS/Présidence autour des scandales: autoroute, Sonatrach, thon rouge…
      .
      .
      .
      n. Que vienne l’un des proches même de Bouteflika pour en rajouter une couche, évoquant le mot ”Argent” associé au mot ”Pouvoir” exercé par la batterie d’homme d’affaires qu’a créée le petit frère et que dernièrement paraissait bien qu’ils sont protégés même par l’inné. Été la provocation de trop

      • KamYEM

        KamYEM

        4. La provocation de ”l’argent salle qui gouverne” de M Ouyahia.

    • Foufoudy

      Foufoudy

      Said Bouteflika, n’est pas habilité à prendre de décisions à la place du chef de l’État y’a n’as…son implication Direct ou indirect noui au président et le fait d’être son frère ne lui donne aucun droit, on est en République ya Nés…

    • Tipaza

      Tipaza

      Et si le PM Algerien s’est rendu en France pour se reposer comme un chacun a le droit de se reposer la ou il veut, et d’une pierre deux coups, le President l’a charge’ d’organiser et de determiner la date de la prochaine visite de Mr Macron en Algerie , une visite dont le President Bouteflika voudrait tellement qu’elle se fasse si vite car pleine ‘d’espoir de paix pour la region , vu que la diplomatie francaise devient active en Lybie et meme possibilite’ pour le Sahara Occidental ? Le President Algerien devrait, avec l’age, penser a ne pas laisser en suspend ou en suspence les points de suspension ou troubles de l’ Afrique du Nord.

      • Genseric

        Genseric

        Donc tu confirmes que “le recadrage” du PM par le président est une invention de l’entourage de ce dernier . Et donc tu confirmes que le président n’est plus apte à gouverner .

    • meriemkamel

      meriemkamel

      Personnellement, j’ai toujours admiré la profondeur des analyses faites par Noredine Boukrouh à chacune de ses interventions. Mais celle qu’il vient de nous livrer est loin de la consistance habituelle. Il aborde le rappel à l’ordre de Teboune en prenant des raccourcis pas du tout innocents.
      En s’appuyant sur le fait que c’est la chaine Ennahar qui rend public le contenu du rappel à l’ordre, pour aboutir à un dérapage de la communication officielle, Nordine Boukrouh qui a eu à occuper des postes de responsabilité, n’ignore pas que les choses ne se passent pas de la sorte. Avancer que la présidence s’est adressée au premier ministre via Ennahar, c’est vraiment prendre les algériens pour des mineurs. Le journal L’expression dans son édition du 08/08 (P 24 avant dernier paragraphe) a fait part de la directive du président à son premier ministre, près de 24 heures avant que la chaine Ennahar ne rende public son contenu.

      • Genseric

        Genseric

        Tu fais fausse route . S’il y a effectivement instruction officielle au PM , l’information doit-être d’abord annoncé par l’organe officiel de l’Etat , à savoir ” l’APS” puis la chaîne étatique “l’ENTV” . Or ces deux organes n’en ont pas parlé . Boukrouh avait raison de se poser des questions sur cette chaîne “privée” .

    • hrire

      hrire

      L’histoire du clan est comme Hannachi quand il veut se debarasser d’un entrzineur aux torts de ce dernier il le force a partir en demandant a ses joueurs de lever pieds.C’edt in plan de dislocation totale de la dociete et Tebboune n’est qu’un simple pion dans cette chaine .Ce qui se faisait en dessous ol le fait actuellement en plein jour sabs crainte.Et pour toute operation de destruction il faudrzit un outil de propagabde et cette sale besogne est confiee zu joyrnal de la debzuche et de la honte

    • WAKHA

      WAKHA

      Au lieu de poser des hypothèses et de jouer aux devinettes, M. Boukrouh, ancien ministre, intellectuel et philosophe devrait plutôt s’interroger sur ce qu’il a donné ou inventé pour le bien de son pays. L’Algérie des “chouafate” doit laisser la place à la création, à l’innovation et au travail, loin des verbiages inutiles et des formules philosophiques sans grand intérêt.

      • Genseric

        Genseric

        Je pense que tu n’as rien compris à l’analyse de Boukrouh . Ce n’est pas de ta faute , vu la méthode d’enseignement appliquée en Algérie qui ne laisse pas de place à la critique et à l’analyse .

    • ElPatron

      ElPatron

      Une analyse cohérente avec beaucoup , vraiment beaucoup , à lire entre les lignes .
      Ce qui est remarquable c’est que Mr Boukrouh ne prend pas position sur la “politique de Tebboune” , mais dresse un état des lieux politique assez global .

    • IZUMALS

      IZUMALS

      Ce que vous ignorez Mr BOUQROUH
      1. le OUJDI n’a pas d’amis, ni TEBOUNE ni quelqu’un d’autres, d’ailleurs il les a tous largués.
      2. Au sujet de la lutte au sommet, elle concerne 3 personnes pas plus.
      – Said Boutef ……………..de l’Ouest.
      – Gaid Salah……………… de l’Est.
      – Ou-YAYA (KDS)…………. du Centre .
      N.B / OUYAYA considéré que c’est au tour des kabyles de prendre le pouvoir, eux qui n’ont jamais accédé à la magistrature SUPRÊME depuis l’indépendance de l’Algérie alors qu’ils ont consentis de gros sacrifices dans la guerre contre FAFA…. !!!

      • Fodda

        Fodda

        Moi en tant que citoyen algérien de souche 3arbi je suis pour qu’un citoyen compatriote de souche amazigh un vrais kbayli Hor et honnête accède à la magistrature suprême mais SVP surtout pas ce TAHANE rkhiss larbins le corrompu et criminel D’OUYAHYA

      • Genseric

        Genseric

        “KDS” veut dire : Kabyle De Service

    • Foufoudy

      Foufoudy

      Les propos de Mr Boukrouh sont tout à fait justes,ce qui se produit en Algérie relève de l’anarchie totale et de la violation à grande échelle des lois de la république. D’abord une chaîne de télévision privée monopolise l’information officielle de l’État et l’exclusivité d’annonce des décisions prises par les hautes autorités du pays,remaniements ministériels, mouvements des walis,des magistrats,des ambassadeurs et autres corps, ensuite un proche du président de la république, son frère en l’occurrence s’accapare des pouvoirs et prérogatives du chef de l’État, fait inédit dans l’histoire, sans qu’aucune instance officielle ne réagisse à cette situation inquiétante, ce qui m’amène à dire où va le pays et qui peut stopper les dépassements dangereux de Said Bouteflika qui a autorité et pouvoir sur toutes les instances et responsables civiles et militaires….. Basta

    • mazagran

      mazagran

      la politique populiste que prône monsieur le premier ministre est archaïque a savoir les licences d’importation et l interventionnisme de l’état qui fourre son nez partout . cette manière de gérer un Etat est d’un autre age. Au lieu de d’encourager nos investisseurs on les massacres a coups d’ impôts. Teboune a été investit d’une mission qui le dépasse plus grande que ses competence a ce que je sache et je pourrais me trompé Mr Teboune n’a jamais été a la tète d’un ministère régalien.
      En somme un petit ministre pour une grande mission.

      • WAKHA

        WAKHA

        Donnes nous des propositions concrètes au lieu de critiquer juste pour critiquer.

    • Lefghoun

      Lefghoun

      Merci Mfr. Boukrouk pour cette analyse et cette subtilité de manier le verbe qui m’a vraiment plu – en tout les cas nous sommes dans une situation peut enviable depuis ce quatrieme mandat

      • WAKHA

        WAKHA

        Manier le verbe n’est pas une solution aux problèmes de notre pays. M. Boukrouh devait nous dire ce qu’il a donné à l’Algérie. Son pays lui a donné le poste de ministre. Quel a été son bilan ??? Nous ne voulons pas de ministres qui se transforment en “opposants” dès qu’ils sont éjectés.

      • hrire

        hrire

        Son erreur edt qu’il croyait vrziment zvour les mains libred et qu’une operation d’asainissement allait vrziment et l’epee du Hadjdj allzit sevir mais cette derniere ne d’zbzttra durant les mois restabts de ce monarsue que sur ka tete des pauvres

    • AbderA

      AbderA

      Boukrouh et ses illusions . il se prend pour une lumière en analysant des actions dignes engagées par le Président de tous les algériens. Y’a si bouk- rouh targoud notre président gère bien pays et aime bien son peuple et ce qu’a fait Tebboune est contraire aux orientations du Président donc l’émeute est dans ta tête . fahmouh yakhouya

      • netzer

        netzer

        C EST UN POINT DE VUE COMME TANT D AUTRES ! POURQUOI DES QU UN INTELLECTUEL ANALYSE LA SITUATION CRITIQUE DU PAYS ,IL Y A LA PANIQUE A ZERALDA ET UNE LEVIER DE BOUCLIERS DES USURPATEURS A TRAVERS LES BALTAGUIS PAYES GRASSEMENT AVEC L ARGENT DU PEUPLE ALGERIEN ? YEW CHAAB FAK BIKOUM UO BIHOUM

      • WAKHA

        WAKHA

        Merci AbderA, c’est vrai ! L’émeute, le désastre, le séisme, la catastrophe, sont dans le dictionnaire qui a été installé dans le disque dur de certains algériens impossible à formater. M. Boukrouh joue aux devinettes et aux “chewafettes”. Un tel philosophe devait plutôt s’interroger sur ce qu’il a donné à son pays. L’Algérie lui a offert le poste de ministre. L’Algérie accorde des promotions, transforme des anonymes en ministres qui se transforment en “opposant” dès qu’ils quittent le “koursi”. Une règle en Algérie.

      • hrire

        hrire

        Il gere bien
        Avec un Dinar de moindre vzlrur que celui de Djiboutibet un ozuple depiyrvu de viandes de piiddons de fruts et une grande partie edt out piyr les fruits.Depensesr pkus de 800millierds de dollzrs pour se retrouver avec neant realisation
        ni barrages ni hopitaux ni stades et vous dites il gere bien.Exoneter les hommes d’affaired de l’impit et baiser trzvaillrurd et retzites et vous dites qu’il gere alirs c’edt a nous de vous demandet d’aller dormir et non Boukrouh

    • TahyaDZ

      TahyaDZ

      Monsieur Boukrouh,
      Vos analyses politiques et votre soi-disant patriotisme affiché à chaque occasion sont franchement caducs, et vous le savez.
      Vous nous faites comme à Hollywood, le rôle de « Blanche-Neige », et c’est une insulte à l’intelligence du peuple de moutons que nous sommes.
      Vous baignez dans ce régime depuis plus de 40 ans, mais vous nous sortez des inepties pour nous faire croire que vous êtes l’homme aux mains propres et qui a peur pour son pays.
      Toz et ReToz …. Vous n’habitez pas à ce que je sache un miteux F3 à El-Harrach à côté d’une déchetterie.
      Vous êtes, comme vos acolytes, un baron du système.
      Seulement, comme vous avez été écarté de la table de la « HARGAMA », vous criez au scandale.
      Allez vous faire foutre, vous et vos semblables.

      • WAKHA

        WAKHA

        Bravo, bien dit. Dès qu’ils sont éjectés du “koursi”, ils se transforment en théoriciens, philosophes et “chewafettes” ! Mais ils n’ont rien donné au pays. Rien. Ils se servaient quand ils étaient au pouvoir.

      • NINIR

        NINIR

        @tahyadz: ce n’est pas Mr Boukrouh qui est en cause ici. quel que soit son passé, son analyse est juste. selon vous Boukrouh devrait habiter un f3 à El Harrach pour poser un diagnostic juste. il faut être smicard pour développer une analyse lucide!!! si Mr Boukrouh a été “éjecté de son koursi”, comme vous le prétendez, c’est que quelque part il dérangeait justement. votre critique est à côté de la plaque. au lieu d’apporter un nouvel éclairage sur la situation vous critiquez les contributeurs. l’art est difficile, la critique facile, disait un auteur.

    • Fouroulou

      Fouroulou

      Ma version, Teboune et surtout d’autres ont reçu le soutien d’une puissance autre que Paris (…), pendant ce temps Boutef et sa propre clique ont demandé à Macron de recadrer. Problème Teboune et son clan (ou l’inverse un clan et Teboune) ont reçu des garanties pour le proche avenir …

    • Iglidh

      Iglidh

      Sauf que boukrouh omet de dire que l’Etat c’est le lien directe qui tisse le peuple aux institutions. Un lien premier. Or ce à quoi nous assistons c’est l’ennieme diatribe à l’intérieur du régime, qui a toujours été illegitime dès la prise du pouvoir en 62. Ce qui change à présent c’estle fait qu’on soit au bout du rouleau. Place ou glisser un futur brizidan comme dans les jeux des 3 cartes est visiblement ridicule, ce qui briserait le lien de confiance entre gouvernant et gouverné, dans les Etats sérieux. Or le régime se tient grace aux chancelleries etrangeres. Retour à la case depart 1962 et le coup d’Etat contre le Gpra se repete encore une fois…

    • Saadouni

      Saadouni

      Si Tebboune depuis sa prise de fonction il y’a tout juste deux mois n’arrête pas de déranger les personnes qui ont bénéficié de beaucoup de cadeaux de la part de l’ex-premier ministre qui aimait raconter les blagues pour détendre l’atmosphère et il y’a de nombreuses personnes au sein de l’Etat qui n’ont pas digéré jusqu’à maintenant sa nomination et pourtant ils se sont bien enrichis sur le dos du contribuable. Il y’a énormément d’intérêts en jeux et certains vautours n’aiment pas le changement au profit du pays. Allah Yerham Echouhadas c’est tout ce qu’on peut dire pour l’instant.

    • haroun

      haroun

      effectivement, quel que soit le coté par lequel on regarde le probleme on retombe toujour sur l

      • haroun

        haroun

        suite …. effectivement quel que soit le cote par lequel on regarde le problème on retombe toujours sur la même conclusion: khlat 3Lihoum

    • abbesm

      abbesm

      Mr Boukrouh merci pour votre analyse d’un homme d’Etat, comme il n’y’à pas
      bcp en ces temps de vaches maigres politiques, nous sommes perdus, ne nous trouvons ou mettre de la tète, votre analyse clairvoyante nous renvoie dans les années 70/80 ou vous étiez au journal”Algérie actualité”du temps de merhoum si Boumediéne, comme on dit chez nous mnine ghabou touyour sabhate elhama dour”nous vous éloigné pas bcp svp, resté à coté de votre peuple pour l’éclairer, moi qui disait il n’y’à pas longtemps que notre pays L’Algerie n’est pas stérile, elle peut toujours enfanter de grands hommes, Merci Mr BOUKROUH grand disciple de Maitre Malek Benabi allah yerhmou et longue vie à vous.

      • hrire

        hrire

        Tout a fait et que Dieu fasse que nous nous soyons pas partie de ces 25% de soumis

  • À la une

    Rabah Madjer nouveau sélectionneur des Verts

    C'est officiel. Rabah Madjer est le nouvel entraîneur de l'équipe nationale de football.
    "La Fédération algérienne…

    C'est officiel. Rabah Madjer est le nouvel entraîneur de l'équipe nationale de football.
    "La Fédération algérienne de football a désigné M. Rabah Madjer sélectionneur national. L’installation officielle du nouveau…

  • L'Actualité en temps réel

  • International

close
close