search-form-close
Relance de l’UMA : le Maroc tarde à donner sa réponse

Relance de l’UMA : le Maroc tarde à donner sa réponse

Une correspondance a été adressée aux ministres des Affaires étrangères des pays membres de l’UMA, pour les convier à une réunion restreinte à Tunis, en préparation du 7ème sommet des chefs d’État de l’UMA, a indiqué, samedi, le secrétaire général de l’Union, Taïeb Baccouche, lors d’une table ronde organisée par l’Union syndicale des travailleurs du Maghreb arabe.

Selon l’agence de presse tunisienne, TAP, lors de cette table ronde qui s’est tenue sous le slogan “Capables de construire un grand Maghreb arabe”, M. Baccouche a déclaré que l’Algérie, la Tunisie, la Libye et la Mauritanie ont accepté cette invitation, précisant que chacun de ces pays ont exprimé le souhait d’accueillir le Conseil des ministres des Affaires étrangères de l’UMA. Selon nos sources, le Maroc tarde à donner sa réponse.

“Les quatre pays ( Algérie, Tunisie, Mauritanie et Libye) sont favorables à la réunion prévue à Tunis , début janvier, visant la relance de l’UMA, sauf le Maroc qui tarde à répondre à l’invitation”, précise une source algérienne.

L’Algérie avait saisi officiellement le Secrétaire général de l’UMA, pour l’appeler à organiser dans les délais les plus rapprochés, une réunion du Conseil des ministres des Affaires étrangères de l’UMA”, une initiative qui “s’inscrit en droite ligne de la conviction intime et maintes fois exprimée par l’Algérie de la nécessité de la relance de l’édification de l’ensemble maghrébin et de la réactivation de ses instances”.

Des pays et organisations avaient également salué l’initiative de l’Algérie, qui a plaidé pour la réactivation de l’UMA en gel depuis plusieurs années. La dernière réunion ordinaire des ministres maghrébins des Affaires étrangères s’était tenue en 2003.

En juillet 2012, l’Algérie avait accueilli une session extraordinaire du Conseil des ministres maghrébins des Affaires étrangères qui a été consacrée à l’examen des défis sécuritaires, de la lutte contre le terrorisme dans la région maghrébine et de la coordination des politiques sécuritaires. Le dernier sommet de l’UMA, créée en 1989, avait eu lieu en avril 1994 à Tunis.

close