search-form-close

Renégociation de l’accord agricole Maroc – UE : des députés ​européens inquiet​s

Des députés européens membres​ de l’intergroupe du Sahara occidental ont exprimé ce mardi leur inquiétude auprès de la Commission du commerce international du Parlement européen au sujet de la renégociation de l’accord de pêche entre le Maroc et l’Union européenne.

« Par cette lettre nous voulons exprimer notre profonde inquiétude à propos de la manière avec laquelle la Commission est allée de l’avant dans le processus d’amendement de l’accord d’association », indiquent les signataires, qui incluent la députée européenne suédoise Jytte Guteland, l’eurodéputée slovène Bodil Valero, l’eurodéputée espagnole Paloma López Bermejo, ainsi que l’eurodéputé italien Fabio Massimo Castaldo.

« Au jour d’aujourd’hui, la Commission a exclusivement négocié avec le Maroc et le consentement du peuple sahraoui n’a pas été sollicité. Le Front Polisario, qui est reconnu par l’Onu comme étant le représentant du peuple sahraoui, ainsi que 85 organisations de la société civile sahraouie ont tous exprimé leurs objections à la renégociation de l’accord et ont insisté que des ‘’consultations’’ de dernière minute ne peuvent substituer l’exigence de ‘’consentement’’ requise par la Cour européenne de Justice », affirment les eurodéputés​.

Selon eux, les sahraouis « ont affirmé que tout bénéfice ou développement économiques résultant de l’accord entre l’UE et le Maroc ne leur bénéficie pas, mais aide plutôt à renforcer l’occupation marocaine et augmentera la discrimination systématique contre le peuple sahraoui », estime l’intergroupe.

« Nous ne pouvons insister assez sur la nécessité de l’UE de respecter la décision de sa propre cour. Autrement, et à un moment où la Commission européenne a activé les procédures de l’article 7 contre la Pologne pour ses violations de la loi, la crédibilité de l’Union Européenne est en jeu », concluent les eurodéputés.

close