search-form-close
  • Brent: $58,29+0,37%
  • Taux de change: 1 € = 134,35 DZD (Officiel), 204 DZD (Parallèle)
  • TSA Météo

Réponse d’Ouyahia à l’APN : ce qu’il faut retenir

Le Premier ministre Ahmed Ouyahia a répondu ce jeudi aux interventions des députés de l’Assemblée populaire nationale. Voici ce qu’il faut retenir :

1700 milliards dans l’informel

« Beaucoup a été dit sur l’argent de l’informel. Certains l’ont présenté comme un trésor qui va régler tous les problèmes si on le récupère », a-t-il ironisé. « Jusqu’en juillet dernier, la masse monétaire totale était de 14.500 milliards de dinars. L’argent de l’informel représente au mieux 1700 milliards de dinars, soit un peu moins de 17 milliards de dollars. C’est insuffisant pour régler nos problèmes », a affirmé Ahmed Ouyahia.

Les réserves de change sont à 103 milliards de dollars

Le Premier ministre a annoncé que les réserves de change de l’Algérie se sont établies à 103 milliards de dollars à la fin du mois d’août 2017. En septembre, elles vont baisser « encore un peu » pour s’établir à environ 102 milliards de dollars, a-t-il ajouté.

À la défense de la planche à billets

Le Premier ministre a répondu aux inquiétudes concernant la Planche à billets, notamment son effet sur l’inflation. « La masse monétaire de l’Algérie n’égale pas le montant des réserves de change », a estimé Ouyahia, ajoutant qu’« on ne va rien inventer » concernant le financement non conventionnel.

La valeur du dinar est liée à deux choses : les réserves de change et l’évolution des autres devises, a-t-il expliqué. « C’est de la démagogie » de dire que la Planche à billets conduirait à une baisse du dinar, a tranché le Premier ministre, annonçant en outre qu’un organisme chargé de contrôler le travail du gouvernement et la mise en œuvre du financement non conventionnel sera créé par décret présidentiel immédiatement après le vote de la loi modifiant le texte sur la monnaie et le crédit.

Crédits non remboursés

Le Premier ministre a annoncé que les crédits bancaires non recouvrés représentent 11% du montant total des crédits alloués par l’État, soit 800 milliards de dinars dont 100 milliards de crédits Ansej. Le total des crédits octroyés est de 8467 milliards dont 4000 milliards aux entreprises publiques et 700 milliards aux petites entreprises, le reste chez le privé.

L’argent manque

Des cantines scolaires ont été fermées à cause du manque d’argent, a reconnu le Premier ministre. L’Algérie a besoin de 200 milliards de dinars par mois pour fonctionner, a-t-il ajouté. Le budget de fonctionnement ne va pas augmenter en 2018, a-t-il promis. L’État va se serrer la ceinture. Mais le budget de l’équipement va augmenter pour créer des emplois et de la croissance.

Une taxe sur les voyages

Pour renforcer le tourisme local, Ahmed Ouyahia a évoqué la piste d’une nouvelle taxe sur les voyages. La société algérienne est une « société de consommation ».

Les Algériens sont également des voyageurs, a-t-il dit, évoquant une taxe pour les voyages dont il n’a pas précisé le montant. Mais cette taxe n’est pas prévue dans la Loi de finances 2018, a-t-il promis.

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

  • Votre avis (19)

    • Incredible

      Incredible

      1.Pour renforcer le tourisme, on pense à une taxe de voyage…
      2.l’Algérien est un grand consommateur.
      3.l’Algérien est un grand voyageur.
      ???????Je n’ai rien compris est ce qu’il parle de l’Algérien d’Algérie ou un un Algerien d’une autre dimension..enfin maintenant je comprends mieux qu’est ce que le pouvoir pense de nous

    • Incredible

      Incredible

      “Le riche et le pauvre”
      Et dire qu’on est en l’an 2017, 21 eme siècle; enfin pour une fois ceux qui sont arrivés à dos de chameaux ont raison on est 14 ème siècle hygerien donc mathematiquent on y arrivera à surmonter tous ça dans 7 siècles…

    • stambouli

      stambouli

      Oui Monsieur le Premier Ministre, ce que vous avez annonce lors de votre intervention a l APN est vrai, je vous le confirme : la majorité du peuple algérien vous considère comme étant une maffia entourée de voyous qui dirigent l Algérie. Essayer d être honnête d abord avec vous meme, monsieur le premier Ministre, le temps des mensonges est révolus. Sachez ya Si Ouyahia, moi, si je suis malade je vais voir un docteur ou un professeur en médecine, pas un politicien. L économie et l industrie algériennes sont malade, c est l affaires des experts et spécialistes algériens pas vous, monsieur le premier ministre. Ce n est pas votre créneau . Qu est ce que vous en savez de tout çà ? alors que des Docteurs algériens chevronnes dans tous les domaines font le bonheur d autres pays alors que leur propre pays est entrain de couler.
      Vous savez Monsieur le premier ministre que ces algériens que vous détestez ont le cœur brise et pleurent en silence. Dommage

      • Russia

        Russia

        Nous avons honte de montrer le passeport Algérien, à la PAF bahdlouna

    • freetospeak

      freetospeak

      Le régime a su corrompre tout le mauvais monde que compose le pays, l’Algérie… J’Exclus ceux qui ne sont pas dociles face au régime de Bouteflika et aux Islamistes… Cela dit, je ne leur pardonnerai jamais pour tout ce qu’ils ont fait… Les gens de Bentalha n’ont pas encore effectué leur deuil… La populace Algérienne oublie très vite et frappée d’amnésie.. Qu’on veuille ou non il y a que les Kabyles qui font de leur mieux continuent de lutter contre ces maudits qui nous collent… Le régime est illégitime, il n’a pas le droit de parler en mon nom et au nom des Kabyles… De toute façon, nous continuerons à le combattre jusqu’à l’achèvement de l’indépendance de la Kabylie et Alger. Ceux qui ont fait le putsch de 1962 finiront par tomber un jour. Le régime d’Oujda pour asseoir son autorité utilise tous les méfaits.

      • avridh

        avridh

        Un homme libre a peut etre faim mais son estomac n’est pas lelevè à cerveau, comme c’est le cas des morpions qui vivent de la dette publique algerienne.

    • Genseric

      Genseric

      Ooohhh …, la trouvaille de Ouyahia le bonimenteur ! tenez-vous bien : création d’un organisme chargé de contrôler le travail du gouvernement ???? et créé par qui s’il vous plait ? par décret présidentiel !!! Mais “Môsieur” l’illusionniste , l’un des rôles des députés n’est-il pas justement le contrôle du gouvernement ? Oups …! j’ai oublié que ce sont des cancres 2.0 et serpillières du pouvoir !

    • DUPIPO

      DUPIPO

      Bientot alors 1 taxe sur El Harraga…! Voila 1 aveu d’incompetence et de bricolage d’un gouvernement dans un pays en crise aigue …17 milliards de dollars dans le marche informel c’est insignifiant pour lui ??? C’est la gouvernance par la loi de la relativite… C’est comme les elections meme a 8% de votants “” normale” c’est legitime. Le mur n’est pas bien loin et son reveil sera dur ….tres dur meme

    • Genseric

      Genseric

      Comme personne ne peut le contrôler et encore moins les cancres de l’assemblée nationale , il peut balancer n’importe quel chiffre .

    • Genseric

      Genseric

      Un bonnet d’âne pour le 1er ministre pour sa faiblesse en calcul . Voyons voir :
      crédit total octroyé = 8467 milliards DA
      crédit non recouvré du total = 11 % soit : 931;37 milliards DA et non 800 milliards . Alors dans quelle poche sont passés les 131,37 milliards DA ?

    • Bilkabyle

      Bilkabyle

      Tant qu’on fait semblant de le payer, l’algerien fera tjr semblant de travailler.

    • freetospeak

      freetospeak

      Lorsque l’on parle de vote en Algérie de Bouteflika me fait toujours penser aux 55 années de règne sans qu’il y ait la moindre alternance et au putsch militaire de 1962.J’espère que vous m’avez compris en reprenant l’expression du Général de Gaulle que je maudis pour nous avoir attribué cette pseudo indépendance. Ceux qui sont morts pour une réelle indépendance doivent se retourner dans leur tombe.

    • freetospeak

      freetospeak

      Lorsqu’on parle de vote en Algérie de Bouteflika me fait toujours penser aux 55 années de règne sans qu’il y ait la moindre alternance et au putsch militaire de 1962.J’espère que vous m’avez compris en reprenant l’expression du Général de Gaulle que je maudis pour nous avoir attribué cette pseudo indépendance. Ceux qui sont morts pour une réelle indépendance doivent se retourner dans leur tombe.

    • avridh

      avridh

      Contre l’informel il faut etre pragmatique: une flat -tax limitée à 20% pour les société et 15% pour les salariés. Moins d’impots rendrait juste et accéptable pour le peu de productivité. A’ cela il faudrait incentiver les secteurs agricole et de l’industrie de pointe. Profiter ainsi de la crise pour créer les conditions d’une relance forte qui permettrait de gagner du temps. L’Etat doit impérativement maigrir, le personnel en surplus doit etre formé puis réintégré dans l’industrie et l’agriculture. L’école doit etre fonctionnelle à la production en introduisant un benchmark et corriger les programmes, rien ne sert d’avoir des licences dont le contenu pedagogique est quasi nul, donc offrire à ces licenciés une sorte de cours qui integrent les connaissances manquantes. En finir avec le mensonge d’un presque Etat pour une présque société. L’arabisation doit etre par option, qui veut des diplomes ou cours en arabe, c’est à ses risques et periles.

    • BIGMASTER

      BIGMASTER

      Voilà où est arrivé le génie de nos décideurs … augmenter les taxes, réduire le pouvoir d’achat et emprisonner les Algériens … Que le Bon Dieu les maudissent tous

  • À la une

    Rabah Madjer nouveau sélectionneur des Verts
    Il y a 2 heures

    C'est officiel. Rabah Madjer est le nouvel entraîneur de l'équipe nationale de football.
    "La Fédération algérienne…

    C'est officiel. Rabah Madjer est le nouvel entraîneur de l'équipe nationale de football.
    "La Fédération algérienne de football a désigné M. Rabah Madjer sélectionneur national. L’installation officielle du nouveau…

  • L'Actualité en temps réel

  • International

close
close