search-form-close
Réunion du HCS : pas de confinement total pour l’Aïd, le rapatriement des Algériens bloqués à l’étranger évoqué

Réunion du HCS : pas de confinement total pour l’Aïd, le rapatriement des Algériens bloqués à l’étranger évoqué

Le dispositif de confinement mis en place dans le cadre de la lutte et la prévention contre l’épidémie de coronavirus sera maintenu pendant la fin du mois de ramadan et l’Aïd el fitr.

Présidant ce samedi 16 mai une réunion du Haut conseil de sécurité (HCS) consacrée à l’évaluation de la situation sanitaire du pays, le président Abdelmadjid Tebboune a indiqué qu’il était « important » que ces mesures soient « maintenues » pendant cette période.

Le chef de l’État a « rappelé les mesures déjà prises au niveau national qui ont prouvé leur efficacité et souligné qu’il était important de les maintenir en cette fin du mois sacré de Ramadan et de l’Eid El Fitr », indique un communiqué de la Présidence de la République.

Le confinement total pendant les deux jours de l’Aïd n’aura pas lieu, du moins le HCS ne l’a pas décrété. Néanmoins, le gouvernement pourrait toujours prendre une telle décision, si l’évolution de la situation l’impose.

Le ministre de la Santé avait indiqué ce week-end qu’une proposition a été faite au gouvernement pour imposer un confinement total à travers tout le territoire national pendant les deux jours de la fête de l’Aïd el Fitr qui devrait survenir cette année le 23 ou 24 mai.

Au cours de la même réunion du HCS, le président a en outre appelé à l’esprit de responsabilité de « tout un chacun et à l’impératif du maintien d’un haut degré de vigilance pour garantir la sécurité de tous », poursuit le communiqué.

Le Premier ministre a de son côté présenté un rapport sur le rapatriement des Algériens bloqués à l’étranger en raison de la fermeture des espaces aériens internationaux. Et le président Tebboune a donné des « instructions pour une prise en charge la plus coordonnée possible qui tienne compte des conditions particulières à chaque groupe de citoyens et aussi de l’impératif du respect des conditions sanitaires qui s’imposent en toutes circonstances lors de telles opérations ».

Le chef de l’État a en outre instruit les membres du HCS de « travailler dès à présent à l’élaboration d’un plan d’action pour l’après Covid-19 qui tienne compte des différentes dimensions sanitaires, mais aussi économique et sociale », mettant l’accent sur « le besoin d’une solidarité avec ceux qui ont été fortement touchés par cette pandémie ».

  • Les derniers articles