search-form-close
Ryad Mahrez au cœur d’une nouvelle polémique algéro-marocaine

Ryad Mahrez au cœur d’une nouvelle polémique algéro-marocaine

Décidément tout est prétexte à polémique entre l’Algérie et le Maroc. Ryad Mahrez est pris pour cible par des internautes marocains et une partie de la presse locale pour ce qu’on peut qualifier de « plaisanterie » lors d’un live Instagram qui a eu lieu dimanche 12 mai. Les attaques contre le capitaine des Verts interviennent au lendemain des graves propos du consul du Maroc à Oran qui ont déclenché une mini-crise diplomatique entre les deux pays.

Les faits. La star de l’équipe nationale de football et de Manchester City fait un live vidéo sur Instagram avec le journaliste de Bein Sports d’origine algérienne Smaïl Bouabdallah. Il est question, entre autres sujets, de la victoire de l’Algérie à la dernière Coupe d’Afrique des Nations en Egypte. La discussion est très spontanée.

« Tu crois que les Marocains voulaient qu’on gagne ? Bon les Tunisiens un peu. Mais les Sénégalais, les Camerounais etc… et c’est pas parce qu’ils nous aiment pas. C’est juste parce qu’on fait trop de bruit », déclare le joueur algérien.

Pour certains titres de la presse marocaine, suivis de beaucoup d’internautes, Mahrez a déclaré que les supporters marocains n’étaient pas contents du sacre des Verts, voire les Marocains n’aiment pas l’Algérie.

Il y a comme de la mauvaise foi, au moins de la précipitation, dans les interprétations qui ont été faites de ce qu’a dit le joueur algérien. D’abord, il dit clairement « pas parce qu’ils ne nous aiment pas ».

Ensuite, il parle de Paris et du bruit que font les supporters algériens à chaque victoire des Verts. Mahrez évoque donc les communautés émigrées en France des pays qu’il cite, (Maroc, Cameroun, Tunisie) et non tous les supporters de ces pays.

Enfin, il est clair que ces propos ont été tenus sur le ton de la plaisanterie. Bien sûr, ceux qui ont regardé le live ont compris tout cela. Parmi eux, l’ancien joueur de la sélection marocaine, Abdeslam Ouaddou, actuellement membre du staff technique de l’équipe d’Algérie en qualité de stagiaire.

« Depuis quelques jours le live entre Riyad Mahrez et Smaïl Bouabdellah déchaîne toutes les passions jusqu’à frôler la limite parfois. Juste expliquer à certains de mes compatriotes que sa phrase sur les marocains englobant également les sénégalais était de l’humour. C’est un Gentleman ce mec », a réagi le joueur sur les réseaux sociaux.

Pour revenir au sacre des Verts en juillet dernier, beaucoup de Marocains avaient en effet supporté l’équipe d’Algérie. D’abord en Egypte lorsque les équipes d’Algérie et du Maroc avaient joué leur dernier match de la phase des poules face, respectivement, à la Tanzanie et l’Afrique du Sud sur le même stade à quelques heures d’intervalle.

Les supporters Marocains avaient supporté les hommes de Belmadi et les Algériens ont fait de même avec les Lions de l’Atlas. Ensuite, après la victoire finale des Verts, beaucoup de supporters marocains avaient manifesté dans plusieurs villes de leur pays pour exprimer leur joie.

La présence même de Ouaddou dans le staff technique de l’équipe d’Algérie est une preuve supplémentaire que malgré les tensions politiques entre les deux pays, sur le plan sportif, tout se passe pour le mieux. Ceux qui ont manipulé les propos de Ryad Mahrez ont été mal inspirés de le faire.

À moins que l’on tente de faire oublier une polémique par une autre, éclipser les propos indéfendables tenus par le consul du Maroc à Oran, qui a qualifié l’Algérie de « pays ennemi ».

Rappelons, enfin, qu’à l’issue de la finale de la dernière CAN, le sélectionneur national Djamel Belmadi avait clairement déclaré que les Egyptiens avaient supporté l’adversaire de l’Algérie, le Sénégal. Ce n’était pas une plaisanterie mais les Egyptiens n’en avait pas fait un drame…

  • Les derniers articles