search-form-close
Six armées arabes en démonstration militaire en Egypte

Six armées arabes en démonstration militaire en Egypte

Les armées de six des principales puissances arabes ont fait jeudi une démonstration militaire devant la presse dans le nord de l’Egypte, où ces forces participent à des exercices conjoints.

Cette démonstration a eu lieu sur la base militaire Mohamed Naguib, l’une des plus grandes en Afrique et au Moyen-Orient, située à al-Hammam, près d’Alexandrie.

Les forces armées d’Egypte, d’Arabie saoudite, des Emirats arabes unis, de Bahreïn, du Koweït et de la Jordanie, y ont déployé chars et avions, et ont largué des missiles sur des cibles au milieu du désert.

Depuis une semaine et jusqu’à vendredi, ces exercices conjoints, baptisés “Bouclier des Arabes 1”, ont permis de montrer la “capacité de travail collectif des différentes forces”, selon un communiqué de l’armée égyptienne publié mercredi.

Il s’agit des “exercices arabes les plus importants de la région, qui contribuent au renforcement de la coopération militaire au regard des défis communs qui menacent la nation arabe”, a indiqué le chef d’état-major égyptien Mohamed Farid, selon un communiqué de l’armée.

Divers exercices et formations ont été menés sur le terrain d’entraînement au niveau des forces navales, aériennes et terrestres.

Des échanges entre des responsables militaires ont permis d’aborder “les défis auxquels le monde arabe est confronté du point de vue militaire”, selon un communiqué de l’armée.

La nature de ces défis n’a pas été précisée. Mais “la phase principale” de ces exercices a été annoncée mercredi par l’armée égyptienne. Il s’agissait de “l’infiltration d’un foyer de terroristes armés dans une zone résidentielle”, selon le communiqué.

Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi avait assuré devant la presse la semaine dernière que son pays interviendrait “militairement” en cas de menace sur la sécurité des pays du Golfe.

Outre les six pays participants, le Maroc et le Liban étaient également présents en tant que pays observateurs.

close