search-form-close
  • Brent: $63,72-0,50%
  • Taux de change: 1 € = 135,93 DZD (Officiel), 204,50 DZD (Parallèle)
  • TSA Météo

Sommet UE-UA : ultimatum au pays-hôte la Côte d’Ivoire pour inviter la RASD

La Côte d’Ivoire, pays-hôte du cinquième Sommet Union européenne – Union africaine (UE-UA) s’est vue faire l’objet d’un ultimatum de la part de pays-membres de l’UA afin que la République arabe sahraouie démocratique (RASD) soit invitée au prochain sommet organisé à Abidjan.

Une session extraordinaire du Conseil exécutif de l’UA organisée ce lundi 16 octobre, consacrée à l’examen de la préparation du Sommet UE-UA, a eu pour conséquence d’accorder au gouvernement ivoirien un délai jusqu’au 27 octobre prochain afin d’adresser une invitation à la RASD afin qu’elle puisse participer au Sommet en sa qualité d’État-membre de l’UA.

La session extraordinaire a réaffirmé le droit de tous les États membres de l’UA à prendre part au 5e Sommet UE-UA, et a servi de « rappel à l’ordre contre les pressions exercées pour empêcher le 55e membre de l’Union africaine (UA), à savoir le Sahara occidental, de prendre part au sommet d’Abidjan », rapporte la Chaîne III de la Radio nationale. « C’est une décision qui fait honneur à l’Afrique », a commenté le Chef de la diplomatie sahraoui, Mohamed Salem Ould Salek. Le Président de la commission de l’Union africaine doit désormais poursuivre ses consultations de haut niveau pour débloquer cette situation, dans un délai de dix jours.

Dans l’éventualité où la RASD n’était toujours pas invitée une fois ce délai passé, l’organisation du Sommet serait automatiquement retirée à Abidjan et transférée à Addis Abeba, capitale de l’Éthiopie et siège de l’Union africaine. Et ce, en conformité avec la décision 942 de la 31e session ordinaire du Conseil exécutif de juillet 2017, qui stipule que tout pays hôte du Sommet qui refuserait d’appliquer le consensus africain portant sur la nécessaire participation des 55 États membres de l’UA se verrait retirer le privilège de l’organisation du Sommet, et que celui-ci soit transféré automatiquement à Addis Abeba.

Prévu les 29 et 30 novembre, le cinquième Sommet UE – Afrique a récemment été renommé « Sommet UE – UA ». L’ambassadeur d’Algérie à Bruxelles, Amar Belani, avait estimé que cette « relabellisation » mettait en échec « les manœuvres et les pressions exercées par le Maroc sur l’institution européenne directement, ou par le biais de pays européens qui lui sont favorables, afin d’exclure du prochain Sommet la République arabe sahraouie démocratique (RASD), pays fondateur de l’Union africaine ».

close
close