search-form-close
Sonatrach annonce de nouvelles découvertes d’hydrocarbures en Algérie

Sonatrach annonce de nouvelles découvertes d’hydrocarbures en Algérie

Le groupe pétrolier et gazier algérien Sonatrach a annoncé ce mardi six découvertes d’hydrocarbures, en « effort propre », durant le premier trimestre de l’année 2023, en Algérie.

« Deux découvertes d’huile et gaz ont été réalisées dans le bassin d’Amguid Messaoud, lors du forage des puits BRM-1 et BMD-1 avec des débits de 5 699 barils/jour d’huile et 170 461 m3 /jour de gaz enregistrés dans le premier puits et des débits de 4 856 barils/jour d’huile et de 255 912 m3/jour de gaz dans le deuxième », précise le géant gazier algérien dans un communiqué publié ce mardi 11 avril.

Pour Sonatrach dont les exportations d’hydrocarbures ont atteint 60 milliards de dollars en 2022, ces résultats confirment « l’important potentiel en huile et gaz que recèle » la région de Touggourt, située à l’est du gisement de Hassi Messaoud.

Deux autres découvertes ont été faites après le forage de deux puits dans le bassin de Berkine, ajoute Sonatrach.

Sonatrach souligne « l’attractivité » du domaine minier en Algérie

Ces forages ont permis la découverte « d’huile et de gaz à condensat. Le premier, dénommé HAM-1bis, a produit 129 048 m3 /jour de gaz et 239 barils/jour de condensat, à partir d’un réservoir et 1 905 barils/jour d’huile et 137 484 m3 /jour de gaz, à partir d’un deuxième réservoir. Le deuxième puits, dénommé SAISW-1, a produit avec des débits de 3 117 barils/jour d’huile et de 219 336 m3 /jour de gaz », détaille Sonatrach.

La cinquième découverte de « gaz à condensat, a été réalisée dans la région d’Ohanet du bassin d’Illizi, lors du forage du puits KARS-3, où des débits de 336 930 m3/jour de gaz et de 1 504 barils/jour de condensat ont été enregistrés », ajoute le groupe Sonatrach.

La sixième et dernière découverte d’huile et de gaz faite lors du premier trimestre 2023 a été « réalisée dans le bassin d’Oued Mya, au sud-est du champ de Hassi R’mel, lors du forage du puits LGL-2, où des débits de 453 barils/jour d’huile et 168 312 m3/jour de gaz ont été enregistrés. »

Pour Sonatrach, ces découvertes « illustrent la pertinence de ses efforts en matière d’exploration et de renouvellement des réserves d’hydrocarbures » et « démontrent l’attractivité » du domaine minier en Algérie.

SUR LE MEME SUJET : 

Exportations, production : Sonatrach publie son bilan 2022

Chevron en Algérie : Sonatrach espère un accord avant fin 2023

  • Les derniers articles

close