search-form-close
  • Brent: $50,56-0,47%
  • Taux de change: 1 € = 126,62 DZD (Officiel), 192.50 DZD (Parallèle)
  • TSA Météo

Télé : « Alger, la Mecque des révolutionnaires » ce soir à 21h30 sur Arte

Ce soir, à 21h30 (heure d’Alger), Arte diffuse le documentaire « Alger, la Mecque des révolutionnaires », réalisé par Mohamed Ben Slama. L’œuvre retrace le passé révolutionnaire de la ville, qui, en l’espace d’une décennie, devient l’épicentre des luttes anticoloniales et anti-impérialistes.

Les archives dévoilent « Alger la rouge » qui abrite et appuie, de 1962 à 1974, des mouvements engagés dans des luttes auprès du Che, de Nelson Mandela, des Black Panthers, jusqu’au Front de libération du Québec.

| LIRE AUSSI : « Alger, la Mecque des Révolutionnaires » : le documentaire attire les foules

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

  • Votre avis (8)

    • mouhand

      mouhand

      Merci énormément à T.S.A pour les éclaircissements donnés avec une célérité au sujet de la pseudo agression du “comédien” marocain par le diplomate Algérien c’est une pratique très courante que leur ont inculqué les…. l’adage très répondu au Maghreb s’applique bien à cet événement:”dhabni oubca ou sbigni ouchca”

    • malak

      malak

      Contrairement à ce que pense certains jeunes algériens, il y avait aussi au Maroc des révolutionnaires et des progressistes qui ont payé de leurs vies parfois, leurs convictions.
      Ne parlons pas de la prison et du bagne (tazmamart) sous H2 (et même avec M6). De Mehdi Ben Barka à Moumen Diouri en passant par A. Sarfaty … il y a une jeune génération progressiste mais elle est noyée par le Makhzen. Et comme en Algérie, les questions identitaires (maladroitement appelées démocratiques) l’emportent aujourd’hui au Maroc, en lien avec le Sahara spolié.

    • malak

      malak

      Il y a toujours moyen de lutter pour ses idées, malgré le pouvoir : Palestine, réfugiés syriens, Sahara Occidental, démocratie en Algérie, … (je n’ai pas mis d’ordre dans la liste). l’essentiel est de vivre avec des convictions et les défendre y compris auprès des amis, la famille, le pouvoir … et je sais combien l’algérien a changé depuis l’époque …

    • malak

      malak

      Il faudrait un livre (et encore), pour raconter le militantisme de certains algériens y compris ceux de dehors (l’étranger). En 1970 j’étais en France étudiant dans une ville progressiste. J’ai eu l’occasion de rencontre de grands dirigeants/militants palestiniens (El Hadj, Azzedine Kalaq -tué par le Mossad-),… J’ai rencontré les chiliens qui avaient fui Pinochet, milité avec eux, … chanté avec les anarchistes espagnols (Paco Ibanez), et français (Leo Férré qui est venu en Algérie en 1975), … A plusieurs reprises (Espagne en 1977, Allemagne en 1976, Angleterre en 1978, ..), l’accueil qui m’a été fait par la population locale (en tant qu’algérien) était extraordinaire, la révolution algérien ayant marqué les esprits dans le monde. Juste un couac : traversée du Maroc en 1975, une horreur c’était pendant la fête du trône juste avant l’automne très “chaud” .

    • aderre

      aderre

      J’espère que nos cousins marocains on regardé ce Doc , ils comprendraient aisément le pourquoi du soutien Algérien au représentants du peuple Sahraoui. Abstraction faite des influences géopolitiques de l’époque, L’Algérie ayant abrité les combattants de la liberté du Québec, de Bretagne, des USA, des Canaris, et de Corse…ne peut dire NON au peuple Sahraoui, qui est à portée de l’ombre de nos arbres , ce peuple aussi cherchaient , cherchent encore à se défaire du joug espagnol & la marche d’Hassan II.

    • aderre

      aderre

      J’ai pleuré en regardant ce Doc, MERCI M. SALAMA, moi qui est né après l’indépendance, j’aurais aimé avoir mes 20 ans à cette belle épopée. Là, je me rends compte de quelle hauteur nous sommes tombé. A l’époque, on était le porte drapeau de tous les peuples qui cheminent vers leur liberté. 1969 le panafricain d’Alger, seule ville “musulman” où des africaines dansaient à ciel ouvert et torse nu, sans qui est atteinte aux pudeurs et traditions. 2017, une fille dans les même rues avec une jeans, est hors limites de l'”acceptable” .

    • hamraoui

      hamraoui

      Le temps des Hommes avec des moustaches. Aujourd’hui nous avons des neo harkis partout. Au pouvoir, dans l’économie avec Haddad et son clan, dans le milieu journalistique avec Le Matin, Algerie Focus..comme ce TSA affilié au Desk (site marocain proche du Makhzen) qui passent leur temps à casser l’Algérie. Nous sommes au temps des hommelettes comme l’a dit ramba.

    • ramba

      ramba

      j’ai vu le documentaire mais ça c’était la bonne époque ou nos autres avaient du culot il fut un temps ce pays est gouverné par des hommes dignes qui se laissent poussé la moustache pas comme des hommettes d’aujourd’hui qui pensent qu’a l’appauvrir et s’emparer de ses ressources pour s’enrichir

  • À la une

    41Entretien avec Noureddine Boukrouh : « Où va-t-on comme çà ? »
    Il y a 12 heures

    Noureddine Boukrouh est fondateur du Parti du renouveau algérien (PRA) qu’il a…

    Noureddine Boukrouh est fondateur du Parti du renouveau algérien (PRA) qu’il a présidé jusqu’en 1992. Il a notamment été ministre du Commerce sous Bouteflika. Depuis quelques années, il ne s’exprime que très rarement sur les questions politiques. Dans cet entretien, il revient sur les derniers événements au sommet de l’État. ENTRETIEN.

    Quel regard portez-vous sur la nomination à la tête du gouvernement d'Abdelmadjid Tebboune, en remplacement d'Abdelmalek Sellal ?
    Les raisons du remplacement de M. Sellal par…

  • L'Actualité en temps réel

  • International