search-form-close
Télécommunications : fin officielle du monopole d’Algérie Télécom sur Internet

Télécommunications : fin officielle du monopole d’Algérie Télécom sur Internet

Le monopole d’Algérie Télécom sur la fourniture d’accès Internet a pris officiellement fin, ce mercredi 6 juin, avec l’entrée en vigueur de la nouvelle loi sur les télécommunications.

Le projet de loi introduit dans son article 101 l’obligation pour l’opérateur historique, à savoir Algérie Télécom, « dans des conditions objectives, transparentes et non discriminatoires, de donner suite aux demandes de dégroupage de sa boucle locale formulées par les opérateurs » indépendants, précise le texte publié au dernier Journal officiel.

“L’opérateur historique titulaire d’une licence d’établissement et d’exploitation d’un réseau de communications électroniques fixe ouvert au public, est tenu de prendre toutes les mesures nécessaires pour aménager ses infrastructures ainsi que ses locaux techniques existants afin de permettre aux demandeurs de dégroupage la colocalisation de leurs installations nécessaires à la fourniture de leurs services selon les possibilités objectives disponibles et moyennant rémunération”, ajoute le texte.

Concrètement, si elle est respectée par Algérie Télécom -beaucoup de textes votés ces dernières années ne sont jamais appliqués- la nouvelle loi ouvrira la voie pour l’émergence de nouveaux fournisseurs d’accès à Internet (FAI), venant ainsi concurrencer directement la situation de monopole détenue actuellement par Algérie Télécom.

Autre nouveauté contenue dans le nouveau texte : la portabilité du numéro mobile. « Les opérateurs sont tenus de garantir la portabilité des numéros pour l’ensemble des abonnés dans les conditions et modalités fixées par voie réglementaire”, précise l’Article 108.

Autrement dit, un client peut changer d’opérateur mobile tout en gardant son numéro de téléphone.

close