search-form-close
Tirage au sort des éliminatoires de la Coupe du monde : les Verts face à leur destin

Tirage au sort des éliminatoires de la Coupe du monde : les Verts face à leur destin

L’équipe nationale de football sera fixée ce mardi 21 janvier sur ses adversaires dans les éliminatoires du Mondial 2022, à l’issue du tirage au sort de la zone Afrique prévu au Caire. Pas de quoi se tenir le ventre outre mesure, l’Algérie est dans le premier chapeau.

Plus clairement, elle est assurée d’éviter d’affronter en poule l’une des neuf nations africaines avec lesquelles elle forme le gotha continental.

La phase de poules verra l’entrée en lice des 26 premières sélections africaines au classement Fifa, dont l’Algérie. Les autres, au nombre de 28, avaient disputé un tour préliminaire à élimination directe. 40 sélections sont donc en lice et seront réparties lors du tirage de ce mardi sur 10 groupes de 4 équipes. Les vainqueurs de chaque poule se disputeront au dernier tour, dans cinq matchs en aller et retour, les cinq billets qualificatifs pour le mondial du Qatar. Les matchs de la phase des groupes sont prévus entre mars 2020 et octobre 2021, tandis que ceux du dernier tour auront lieu en novembre 2021.

Afin d’équilibrer les dix poules, le tirage sera en quelque sorte dirigé. Les quarante nations ont été préalablement réparties sur quatre chapeaux, suivant leur position au classement Fifa. Les Verts éviteront donc les meilleures équipes africaines du moment que sont le Sénégal, la Tunisie, le Nigeria, le Maroc, le Ghana, l’Egypte, le Cameroun, le Mali, et la RD Congo. Pour le dernier Mondial russe, l’Algérie avait raté une troisième qualification consécutive à cause principalement de la présence dans son groupe de deux gros africains, le Nigeria et le Cameroun. Les choses se présentent donc mieux cette fois avec, au pire, une chance sur dix de tomber dans le même groupe avec la Côte d’Ivoire, la seule grande équipe présente dans le chapeau 2, avec d’autres nations moyennes comme l’Afrique du Sud, le Burkina Faso ou le Gabon. S’ils évitent les Éléphants de Côte d’Ivoire, les champions d’Afrique en titre auront donc un groupe largement à leur portée, du moins sur le papier.

Depuis leur victoire à la dernière CAN en Egypte, ils sont sur un nuage, restant sur une incroyable série de dix-sept matchs sans défaite. Leur dernière sortie en date s’est soldée par une raclée infligée à la Zambie (5-0), en novembre dernier en éliminatoires de la CAN 2021. Avant de corriger les Chipolopolos, les protégés de Djamel Belmadi avaient impressionné à un autre niveau en battant avec l’art et la manière l’équipe de Colombie (3-0). C’était le 15 octobre à Lille.

Au vu du niveau atteint pas son équipe, Belmadi n’a pas vraiment été raillé lorsqu’il a déclaré il y a une semaine que son objectif sera de gagner la prochaine Coupe du monde.

« Une fois qu’on sera qualifiés, l’objectif sera de la gagner (…) L’objectif ce ne sera pas de participer, ce ne sera pas de faire juste du mieux que l’on peut, ce sera de tout donner et de croire en l’impossible. De toute façon, les joueurs ont compris le truc, ils ne se sont fixé aucune limite », a dit le coach des Verts sur Canal+. Bien entendu, ces propos ont été mis sur le compte de la méthode maintenant connue de Belmadi de motiver son groupe et de le mettre dans les meilleures dispositions. Il l’avait fait pour la dernière CAN et ça a marché. « Quand je dis on va en Égypte pour gagner la Coupe d’Afrique, à partir du moment où on l’a dit, dès que la conférence de presse est terminée, on enchaîne directement sur le travail et on ne lâche plus rien. On dit des choses, puis on bosse pour réaliser ce qu’on a raconté. Donc ça sera dans le même truc », dit-il. Si le coach fait autant pour motiver son équipe, c’est sans doute en prévision de ces éliminatoires.

Car avant de briguer le plus prestigieux trophée mondial, il faudra d’abord se qualifier et tout le monde sait combien ce ne sera pas facile, Belmadi en premier.

« Il faut qu’on se qualifie à cette Coupe du monde (…) Ce sera long, difficile, compliqué (…) Je sais que ça va être très difficile, on va être attendus partout et c’est normal », disait-il dans la même émission. Les Verts n’auront donc pas que des atouts lors des éliminatoires. Ils seront l’équipe à battre et joueront avec beaucoup de pression au vu de leur nouveau statut, sachant que le public n’acceptera pas d’autre résultat qu’une cinquième qualification à la phase finale (après celle de 1982, 1986, 2010 et 2014). « Ne pas y aller serait pour nous un échec considérable ». C’est encore Belmadi qui le dit.

Les chapeaux

  • Chapeau 1 : Sénégal, Tunisie, Nigeria, Algérie, Maroc, Ghana, Égypte, Cameroun, Mali, RD Congo
  • Chapeau 2 : Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Afrique du Sud, Guinée, Ouganda, Cap-Vert, Gabon, Bénin, Zambie, Congo
  • Chapeau 3 : Madagascar, Mauritanie, Libye, Mozambique, Kenya, République centrafricaine, Zimbabwe, Niger, Namibie, Guinée-Bissau
  • Chapeau 4 : Malawi, Angola, Togo, Soudan, Rwanda, Tanzanie, Guinée Équatoriale, Éthiopie, Liberia, Djibouti
  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close