search-form-close
Très forte hausse du déficit commercial de l’Algérie en 2020

Très forte hausse du déficit commercial de l’Algérie en 2020

L’Algérie a enregistré une très forte baisse de 33% de ses exportations en 2020 pour s’établir à 23,8 milliards de dollars contre 35,5 milliards de dollars en 2019, alors que ses importations ont reculé de 18% à 34,4 milliards de dollars.

Ces chiffres ont été annoncés ce jeudi à l’agence officielle par le directeur du commerce extérieur au ministère du Commerce Khaled Bouchlaghem, qui a expliqué la baisse des exportations par la dégringolade du prix du pétrole, qui a atteint le fond à moins de 20 dollars en avril dernier, avant de remonter légèrement pour finir l’année au-dessus de 50 dollars.

Résultat : le déficit commercial de l’Algérie s’est fortement creusé en 2020, pour atteindre -10,6 milliards contre -5,75 milliards de dollars en 2019 et 3,88 milliards de dollars en 2018, selon le même responsable.

LIRE AUSSI | Blocage de l’économie : la main invisible agit toujours

En 2020, les exportations algériennes de gaz et de pétrole ont connu une très forte chute, a révélé ce samedi le ministre de l’Energie Abdelmadjid Attar.

Le 19 décembre, devant la commission des finances et du budget de l’APN, le ministre de l’Energie Abdelmadjid Attar a indiqué que les exportations d’hydrocarbures de l’Algérie allaient se stabiliser autour de 22 milliards de dollars en 2020, en très forte baisse de 33% par rapport à 2019.

Selon lui, la production algérienne des hydrocarbures a reculé de 8% en 2020 à 143 millions tonnes équivalent pétrole (TPE), et les exportations en volume sont de 82 millions de tonnes équivalent pétrole.

LIRE AUSSI | Change : 2020, une année noire pour le dinar algérien

  • Les derniers articles

close