search-form-close
Trump nomme un Marocain pour trouver un vaccin anti-coronavirus

Trump nomme un Marocain pour trouver un vaccin anti-coronavirus

L’immunologiste marocain Moncef Slaoui a été nommé lundi par le président américain Donald Trump à la tête du projet de la Maison Blanche visant à trouver un vaccin pour les États-Unis contre le coronavirus Covid-19 avant la fin de l’année, rapportent plusieurs médias.

« Nous sommes fiers d’annoncer que le chef scientifique d’Operation Warp Speed sera le Dr Moncef Slaoui, un immunologiste de renommée mondiale qui a aidé à créer quatorze nouveaux vaccins en dix ans pendant son passage dans le secteur privé », a annoncé le président Trump lors d’une conférence de presse citée par RTBF, ajoutant que le Dr Slaoui est « l’un des hommes les plus respectés au monde dans la production et la formulation de vaccins ».

Né à Agadir (Maroc) Moncef Slaoui fait ses études à Bruxelles en immunologie et biologie moléculaire. D’abord enseignant en Belgique, il rejoint de grands groupes pharmaceutiques et devient même numéro 2 du groupe pharmaceutique GSK, rapporte le média belge le Soir.

Détenteur de passeports belge et américain en plus de la nationalité marocaine, le Dr Slaoui a construit sa réputation en contribuant au développement de vaccins contre la gastro-entérite infantile à rotavirus et contre le cancer du col de l’utérus. En 2016, le magazine Fortune le classe parmi les 50 personnalités qui changent le monde, rapporte RFI.

Avant de rejoindre l’administration Trump, Moncef Slaoui faisait partie il y a quelques jours de la direction du laboratoire de biotechnologies Moderna. C’est cette compagnie qui a annoncé lundi avoir obtenu des résultats encourageant lors de la phase 1 des tests pour le vaccin qu’elle développe contre le coronavirus.

L’annonce a permis à l’action de Moderna de bondir de 20%, passant de 66 à 80 dollars, et a provoqué une polémique au sein de l’opposition américaine qui a accusé le Dr Slaoui « d’énorme conflit d’intérêts ». Pour mettre fin à la polémique, Moncef Slaoui et Moderna ont annoncé que le nouveau conseiller de Donald Trump allait vendre les stock-options qu’il détient, d’une valeur de 12,4 millions de dollars, rapporte CNBC.

  • Les derniers articles