search-form-close
  • Brent: $63,16+0,81%
  • Taux de change: 1 € = 134,84 DZD (Officiel), 204,50 DZD (Parallèle)
  • TSA Météo

Un demi-millier de conteneurs dont 222 non identifiés abandonnés au port d’Alger

Ce sont exactement 499 conteneurs contenant des marchandises importées qui sont actuellement abandonnés au port d’Alger. Dans un avis aux propriétaires et consignataires de ces marchandises, publié dans la presse ce mardi, la Commission permanente chargée de l’inspection et de l’évaluation des marchandises signale que les marchandises seront détruites dans un délai de cinq jours à compter de mardi 16 mai. Les propriétaires sont appelés à réexporter leur marchandise ou à la transférer « vers d’autres entrepôts sous douanes ».

Par ailleurs, de nombreux importateurs mis en demeure ne sont mêmes pas identifiés. Sur les 499 conteneurs listés, on recense ainsi 222 clients inconnus. Parfois, les dates d’importation des conteneurs ne sont non plus connues par les services portuaires. Pour d’autres, les importations ont eu lieu entre 2000 et 2010.

Les noms de plusieurs sociétés, dont l’importateur de friperie Italiplex qui semble ne plus être en activité, ou encore la société FM Produit, reviennent régulièrement dans la liste. Les entreprises, identifiées ou non, importent également toutes sortes de produits dont la plupart sont déjà défectueux. Des « pneus usagés »,  « déchets ferreux », « lampe cassée », de « la friperie » et même « Goudi usagé », comptent parmi les marchandises.  Plus étrange encore, 69 des conteneurs sont vides, indiquent les services du port d’Alger.

La problématique des conteneurs et des marchandises qui obstruent les plateformes portuaires n’est pas récente. Hormis la capitale, des villes comme Bejaïa et Oran font régulièrement face à cette situation. Ce problème est directement lié au phénomène de la surfacturation. Les fraudeurs transfèrent illicitement des devises vers l’étranger sous couvert d’opérations d’importation de marchandises à des prix élevés  alors que la valeur réelle des produits est moindre. Les conteneurs, vides ou chargés de détritus, sont ensuite abandonnés au niveau des ports.

close
close