search-form-close
Un syndicat étudiant accuse le MSP de « complot »

Un syndicat étudiant accuse le MSP de « complot »

Le syndicat étudiant UGEL accuse le MSP de chercher à le récupérer. L’organisation estudiantine, proche de TAJ d’Amar Ghoul, a tiré au boulet rouge sur le parti dirigé par Abderrezak Makri, en l’accusant d’avoir versé dans un complot contre elle.

« L’Union générale des étudiants libres met en garde, à travers son bureau national et son secrétaire général Salah Eddine Douadji, contre les interférences d’un parti connu qui se réclame de l’opposition dans ses affaires internes en voulant l’entraîner dans son agenda politique étroit », dénonce l’UGEL dans un communiqué rendu public ce mercredi 9 janvier.

La direction actuelle de l’UGEL, qui semble avoir mal digéré les « manœuvres » du MSP pour s’emparer de l’organisation estudiantine, a pointé du doigt la non neutralité du ministère de l’Intérieur qui est, selon elle, « impliqué de manière flagrante dans l’affaire », accuse-t-elle.

« Est-il normal que le ministère reçoive un individu soutenu par ce parti et, d’après les déclarations du responsable du même parti, il y a eu accord avec le ministre pour permettre à leurs militants d’activer à l’intérieur de l’université sous la bannière de l’organisation ? Le ministère est-il devenu un instrument entre les mains du MSP ? Comment peut-on recevoir cet individu qui est soutenu par des parties étrangères ?», s’est exclamée l’UGEL, non sans s’interroger sur la coïncidence de ces manœuvres avec l’élection présidentielle d’avril prochain.

L’UGEL rappelle qu’elle a la légitimité pour diriger l’organisation et le Conseil D’État a rendu un jugement définitif en sa faveur et demande l’ouverture d’enquêtes et des mesures contre les responsables impliqués dans « ce complot ».

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close