search-form-close
Abdelghani Zaâlane placé sous contrôle judiciaire dans une autre affaire

Abdelghani Zaâlane placé sous contrôle judiciaire dans une autre affaire

Abdelghani Zaâlane, ancien ministre des Travaux publics et des Transports, a été auditionné, ce lundi 15 juillet, par le conseiller enquêteur de la Cour suprême.

Zaâlane est, selon un communiqué de la Cour suprême, poursuivi pour plusieurs délits, « octroi délibéré à autrui d’indus avantages au titre de l’octroi de marchés contraires aux dispositions légales et réglementaires », « mauvaise utilisation de fonction de la part d’un agent public en violation des lois et règlements », « dilapidation de deniers publics », « conflit d’intérêts » et « corruption lors de signature de contrat ».

Après son audition, Abdelghani Zaâlane a été mis sous contrôle judiciaire avec retrait du passeport et obligation de signer une fois par mois dans un registre devant le conseiller enquêteur.

Le procureur de la Cour suprême a décidé d’introduire un recours contre cette décision. La Cour suprême n’a pas donné plus de détails sur l’affaire dans laquelle est impliqué l’ancien ministre.

Dimanche 14 juillet, le juge d’instruction près le tribunal de Chéraga à Alger a entendu Abdelghani Zaâlane sur des affaires de corruption. Il est notamment poursuivi pour « abus de fonction », « conflit d’intérêts » et « dilapidation de deniers publics ». Là aussi, aucune indication sur la nature des affaires. Abdelghani Zaâlane a été wali d’Oum El Bouaghi, de Béchar et d’Oran, entre 2006 et 2017.

Certaines affaires seraient liées à sa gestion en tant que wali. Dans une précédente audition à la Cour suprême, pour une autre affaire, il a été également mis sous contrôle judiciaire.

 

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close