search-form-close
Affaire Sonatrach : la justice italienne acquitte l’Eni, Saipem ainsi que plusieurs individus poursuivis

Affaire Sonatrach : la justice italienne acquitte l’Eni, Saipem ainsi que plusieurs individus poursuivis

La justice italienne a acquitté en appel les compagnies pétrolières Eni et Saipem dans le procès de corruption et versement de pots-de-vin en Algérie, rapporte l’agence Reuters.

La cour d’appel a également acquitté plusieurs individus poursuivis, à l’image du PDG de l’ENI Paolo Scaroni et de l’ex-PDG de Saipem, Pietro Tali. « C’est un verdict historique… nous n’avons cessé de clamer l’innocence de Saipem pendant sept ans », a réagi l’avocat de Saipem, Me Enrico Giarda.

Reuters ne détaille cependant pas la liste des individus ayant été acquittés ce mercredi. Le journal italien la Repubblica rapporte pour sa part que les ressortissants algériens Farid Bedjaoui, homme de confiance de l’ex-ministre de l’Énergie Chakib Khelil, Samyr Ouraied, un proche de M. Bedjaoui, et Omar Habour, soupçonné d’avoir participé au blanchiment de l’argent, font partie des personnes ayant été acquittées en appel par la justice italienne.

Le tribunal de première instance avait condamné en septembre 2018 Pietro Tali à une peine de prison et infligé une amende de 400 000 euros à Saipem tout en acquittant l’Eni et son PDG Scaroni. Les procureurs avaient cependant interjeté appel, requérant une peine de prison pour Scaroni, une amende d’un million de dollars à l’Eni et la saisie de biens d’une valeur de 197 millions d’euros.

Le procès portait sur des soupçons de versement d’environ 198 millions d’euros en pots-de-vin en échange de l’obtention de contrats d’une valeur de 8 milliards d’euros auprès de la compagnie pétrolière nationale Sonatrach.

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close